L’Autriche en pointe dans la lutte contre l’antisémitisme

1
693

Union européenne: l’Autriche en pointe dans la lutte contre l’antisémitisme

Le gouvernement Kurz-Strache tente de réhabiliter l’Autriche de son passé antisémite et pronazi

Deux colloques importants se sont déroulés cette semaine à Bruxelles sur le thème de l’antisémitisme, les deux à l’initiative de l’Autriche, présidente tournante actuelle de l’Union européenne. Y participaient notamment le Congrès juif européen (EJC) et l’American Jewish Committee (AJC). Le titre de l’un des colloques est éloquent: “L’Europe au-delà de l’antisémitisme et de l’antisionisme : sécuriser la vie juive en Europe”. Un lien entre l’antisémitisme et l’antisionisme qui est à l’honneur des organisateurs.

Le site d’informations juif américain Jewish Telegraphic Agency (JTA) note que Vienne est devenue un axe central au sein de l’Europe dans le combat contre l’antisémitisme, alors que le pays est gouverné par une alliance entre la droite de Sebastian Kurz et l’extrême droite de Heinz-Christian Strache. Les deux dirigeants adoptent par ailleurs des positions nettement favorables à Israël.

Au mois de février dernier, l’Université de Vienne avait déjà organisé un congrès de cinq jours sous le titre “Stop à l’antisémitisme!” et au mois d’octobre, l’Union nationale des étudiants autrichiens avait tenu un colloque sur le même thème.

A l’occasion du 80e anniversaire de la Nuit de Cristal, le Chancelier Sebastian Kurtz avait invité des rescapés de la Shoah à venir s’exprimer au Parlement.

Depuis son élection, Sebastian Kurz est félicité par les organisations juives autrichiennes mais aussi à l’étranger pour ses efforts constants dans la lutte contre l’antisémitisme, d’autant plus que malgré les efforts des dirigeants du Parti de la Liberté (FPÖ) de Strache, l’image du passé pronazi du parti a du mal à s’estomper, notamment dans la génération qui a vécu ces années sombres.

C’est un singulier retournement de l’Histoire de voir aujourd’hui des partis de droite et quelques partis d’extrême droite européens se positionner nettement contre l’antisémitisme et en faveur de l’Etat d’Israël face à une gauche européenne qui n’hésite pas à flirter avec les nouvelles formes de judéophobie sous couvert d’antisionisme.

********************************

Voici le communiqué de presse de la présidence autrichienne de l’Union euopéenne:

“L’antisémitisme et l’antisionisme continuent de tourmenter des parties de l’Europe contemporaine, se manifestant sous diverses formes et menaçant ainsi le tissu de la vie juive dans les États membres de l’UE et le bien‑être général en Europe. Les synagogues et les institutions juives requièrent une protection armée permanente et de nombreux membres de la communauté juive hésitent à se déclarer ouvertement comme Juifs. Très souvent, l’antisémitisme est exprimé par le biais d’une critique exagérée et démesurée de l’État d’Israël. La diabolisation des Juifs et de l’État juif dans certaines parties de la société européenne constitue la manifestation la plus récente de la haine la plus ancienne.

L’Autriche, qui commémore les 80 ans de l’Anschluss cette année, tient une responsabilité historique particulière dans la lutte contre l’antisémitisme en Europe. C’est pourquoi la présidence autrichienne du Conseil de l’UE organisera une conférence de haut niveau afin de promouvoir des actions concrètes pour combattre l’antisémitisme et l’antisionisme et sécuriser la vie juive en Europe. Parmi les invités de haut niveau se trouveront Moshe Kantor, président du Congrès juif européen, des représentants du leadership juif au niveau mondial, des États membres de l’UE et des institutions de l’UE ainsi que des universitaires et des journalistes. Lors de la conférence, l’Autriche présentera une proposition pour des conclusions du Conseil de l’UE sur l’engagement de l’UE pour la sécurité des communautés et des institutions juives.

Une Europe libérée d’antisémitisme et d’antisionisme est non seulement le fondement d’un avenir sûr et vibrant des Juifs sur notre continent, mais aussi une garantie pour un avenir européen prospère et en paix.

Photo Kobi Gideon / GPO

 

 

1 COMMENT

  1. LES AUTRICHIENS N’ONT JAMAIS ÉTÉ INDIFFÉRENTS AU SORT DES JUIFS .

    ILS LES AIMENT ” MORTS OU VIFS ” .

    JE PLAISANTE BIEN SÛR .

    APRÉS ADOLPHE ON PEUT APPRÉCIER LE COURAGE DE CE PAYS DANS CETTE LUTTE CONTRE UN ENNEMI QUI EST PIRE QUE LE CANCER .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.