Lapid: «Les descendants idéologiques de Yigal Amir siègent à la Knesset.

Lapid: «Les descendants idéologiques d’Yigal Amir siègent à la Knesset». Les députés du Sionisme religieux ont furieusement réagi.

Le ministre des Affaires étrangères a lié les membres de la Knesset du Sionisme religieux à l’assassinat du Premier ministre, sans les mentionner explicitement. Smotrich: «Lapid est un homme de petite envergure qui dégouline de haine. Le chef de l’opposition Netanyahou déplore qu’on utilise l’assassinat de Rabin pour attaquer le camp national et sa personne « .

La Knesset va célébrer la 26 ans commémoration du meurtre du Premier ministre et ministre de la Défense Yitzhak Rabin: le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid a affirmé que « les descendants idéologiques d’Amir siègent à la Knesset d’Israël ».  Lapid faisait référence aux membres du Sionisme religieux, bien qu’il ne les ait pas explicitement nommés. En réponse, les membres de la liste ont abandonné le plénum et ont attaqué Lapid durement.

Dans le Sionisme religieux, les remarques de Lapid ont été vivement attaquées. Le président de la liste, Betzalel Smotrich, a déclaré que «Yaïr Lapid, avec la haine et l’incitation qui émanent de lui. Il est l’associé principal de Naftali Bennett. Merci à Naftali Bennett. Le point noir et la responsabilité de l’incitation contre la droite et le public religieux sont entre les mains de Bennett».

Le député Amichai Shikli a également commenté sur Twitter: « En résumé, l’actuel ministre des affaires étrangères, Yaïr Lapid, a déclaré que quiconque n’a pas voté pour le changement de gouvernement est violent, antidémocratique et continue dans la voie d’Yigal Amir. Je ne l’ai jamais apprécié, pas même lorsqu’il était mannequin pour Maariv pour la jeunesse, aujourd’hui je le méprise lui et sa fausse modération ».

Il a ajouté que «c’était l’élection. C’est la division. Pas la gauche et la droite – ceux qui croient en la démocratie contre ceux qui en ont marre de la démocratie. Ceux qui veulent unir le peuple, contre ceux qui veulent le démanteler.  » Le député Orit Struck (Sionisme religieux) a crié à la suite de ses propos: « Honte à vous » à l’encontre du  Président de la Knesset ».

S’exprimant depuis le plénum de la Knesset, le député d’extrême droite du Parti Sionisme religieux Bezalel Smotrich a déclaré que David Ben-Gourion aurait dû expulser tous les Arabes du pays lors de la création de l’Etat hébreu.

Le chef de l’opposition Netanyahou a déclaré dans son discours: «Rabin a signé les accords d’Oslo en partant du principe qu’Arafat et l’OLP abandonneraient leur engagement envers la destruction d’Israël et lutteraient sans compromis contre le terrorisme. Cela ne s’est pas produit. Je pensais que cela nous obligeait non seulement à reconsidérer ces accords, mais aussi à agir en faveur de certains pays arabes, non pas par Ramallah.  J’ai toujours cru que si la paix avec les États arabes dépendait du consentement des Palestiniens, il n’y aurait jamais de paix. Ils seront peut-être les derniers et certainement pas les premiers et peut-être qu’ils ne viendront pas du tout».

Netanyahou, à la réunion spéciale à la mémoire de Rabin, rappelle que celui-ci avait signé les dramatiques accords d’Oslo en partant du principe qu’Arafat et l’OLP abandonneraient leur engagement envers la destruction d’Israël..

Il a attaqué le gouvernement actuel, ajoutant: «Année après année, il y a ceux qui utilisent l’assassinat de Rabin pour attaquer mon camp. Il y a des dirigeants de l’opposition ici qui ont boycotté d’autres journées commémoratives et dont on ne parle pas».

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré dans son discours en plénière: «J’espère que depuis l’assassinat, nous avons appris à quel point la violence est dangereuse et combien c’est une ligne rouge à ne pas franchir. J’ai senti que c’était un prétexte contre contre les porteurs de kippa».

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré dangereuse et combien c’est une ligne rouge

Lors d’une cérémonie d’État précédente, Bennett a déclaré: «Nous n’avons jamais réussi la huitième décennie d’unité dans notre pays. C’est la troisième fois dans l’histoire que les Juifs ont l’opportunité d’être maîtres de leur propre destin.

Le Président Herzog: «Le Mémorial Day a pour but de nous faire comprendre à tous la gravité de l’assassinat politique en Israël. Yitzhak Rabin, le héros d’Israël, était un tel leader. Passé par tous les importants et toujours pénétré d’une mission, de l’amour du peuple et du pays.

« J’essaie de comprendre comment il se peut que Rabin, avec qui nous avons grandi en tant que héros, a été qualifié de traitre », a déclaré le Président de l’Etat, la politique ne justifie jamais un étiquetage aussi terrible. De plus, je soutiens que ce n’est absolument pas le point. Le point et la discussion doivent se déplacer à un endroit complètement différent. « Je pense que c’était le point de rupture où nous avons cessé en tant que société démocratique. Une époque où nous avons commencé à tout peindre en noir. Nous sommes commandés  en tant que société et en tant qu’État, faire face à la jeune génération qui a grandi ici depuis.

«Au cours de la dernière année, nous avons appris qu’il n’y avait pas toujours le remède ultime. Avec l’épidémie, nous avons traversé une crise politique profonde de trois tours d’élections. Si nous nous regardons dans le miroir, nous voyons une société malade et violente. Les clivages se sont creusés, les fondements d’un État exemplaire, sur le modèle fixé par la Déclaration d’indépendance se sont évaporés.

JForum ‒ Israel Hayom ‒ Divers

1 COMMENTAIRE

  1. Igal Amir a été victime d’une terrible erreur judiciaire volontaire . Il aurait du non seulement etre acquitté mais son action devait entrainer de defaire les actes negtifs des complices arafat n Clinton et Begin
    On connait les forfaitue=res de la famille Clinton (Obama)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.