L’ambassadrice d’Israël en France, Aliza Bin-Noun, a fustigé jeudi les incitations à la haine du président palestinien Mahmoud Abbas.

« Intifada en arabe ça veut dire soulèvement populaire. Ici il ne s’agit pas d’un soulèvement populaire, ce sont des attentats terroristes. », a déclaré la diplomate sur la chaîne BFMTV, en réponse sur l’éventualité d’une Troisième intifada.

« Ces attaques sont le résultat direct des incitations à la haine d’Israël lancées par le président palestinien Mahmoud Abbas, le Hamas et les autres organisations terroristes. », a-t-elle insisté.

« Il y a, depuis quelques mois déjà, une rhétorique de haine contre Israël. Les instigateurs de cette haine pensent que la violence les sert. », a poursuivi l’ambassadrice. « Si de tels attentats se produisaient à Paris, personne ne l’accepterait. », a-t-elle dénoncé.

« Pour apaiser les tensions on a interdit aux juifs israéliens de se rendre sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem. Qu’a fait Mahmoud Abbas pour calmer sa population ? Il n’a pas condamné les attentats. Il doit prendre des mesures concrètes et cesser ses appels à la haine. », a conclu la diplomate.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires