Business « Exit » des Universités de l’Etat hébreu? La vente des facultés israéliennes à des milliardaires juifs américains.

Des Universités et Business School dans le monde entier n’ont pas hésité ses dernières années à sauter le pas. Se privatiser… et se vendre au plus offrant. Dans un pays comme Israël, malgré des règles draconiennes imposées par le Ministère de l’Éducation, cela est-il possible ? Est-ce souhaitable ? Pour le moment, une situation d’attente est présente dans le pays. Mais le jour viendra, lorsqu’une Université israélienne sera au bord de la faillite, et cherchera des moyens de s’en sortir.

La vente des Universités israéliennes à des milliardaires (juifs) américains, est-elle possible ? Cette question n’a jamais été vraiment posée ouvertement, car les Universités Américaines et Fonds américains n’ont pas encore fait le premier pas. Et pourtant…

A force de signer des accords avec des Universités et Institutions américaines, et recevoir des fonds énormes de donateurs juifs américains, un jour où l’autre un juif américain (millionnaire de préférence) fera la proposition suivante : « Je vous paye 15/20 milliards de dollars et je souhaite être le propriétaire de votre Université (bâtiments et laboratoires compris !). Le petit plus américain afin de convaincre leurs interlocuteurs : « Je double les salaires des Profs et études gratuites pour tous ».

Croyez-moi où pas, cette situation est tout a fait réaliste. Les Israéliens, à force de signer des accords avec les firmes américaines comme Intel, Google, Apple, voteront sans sourciller pour la vente directe, car une source de financements énorme (un labo de recherche nécessite des fonds très importants) ne pourra pas être négligée.

Il y a quelques années, un riche américain a fait à l’École de Management du Technion une proposition : vous recevez un don de $30 Millions, vous changez de nom, et j’achète votre MBA et autres programmes (dont un immeuble). Le Technion avait refusé catégoriquement. Il s’agissait d’une autre époque.

Les Israéliens ne sont pas choqués, 20 ans après, par la vente de firmes-diamants technologiques aux Japonais, Allemands, Américains… Pourquoi pas une Université ? Pour le meilleur et… pour le pire.

Source : israelvalley.com

2 Commentaires

  1. Non, surtout ne pas vendre à des juifs américains. Car personne n’est assez sot et irréaliste pour oublier que les juifs américains sont aussi fiables à l’égard d’Israël que le scorpion sur le dos de la grenouille. Ils démontrent chaque jour leur indifférence pour notre pays, lorsqu’ils ne rejoignent pas activement le camp de tous nos ennemis. Il faut impérativement leur claquer la porte au nez, surtout à propos d’un domaine crucial pour l’avenir du pays comme ses universités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.