La Turquie restreint ses exportations vers Israël

Dans un nouveau bras de fer avec Israël, la Turquie a annoncé des sanctions commerciales ciblées contre l’État hébreu en représailles à l’offensive militaire meurtrière menée dans la bande de Gaza. Une décision controversée qui ne manquera pas de tendre encore davantage les relations bilatérales.

C’est par la voix du ministère du Commerce que ces restrictions économiques ont été rendues publiques mardi. Désormais, 54 produits dont le ciment, l’acier et divers matériaux de construction en fer seront soumis à des restrictions d’exportation vers Israël. Une riposte actée « jusqu’à ce qu’Israël déclare un cessez-le-feu immédiat et autorise l’aide humanitaire à Gaza ».

Un coup de semonce économique qui fait suite aux vives critiques d’Ankara contre l’opération militaire israélienne, qualifiée de « génocide » par le président Erdogan. Dénonçant le blocage aérien imposé à l’aide turque, le chef de la diplomatie Hakan Fidan avait déjà promis des « mesures de représailles étape par étape ».

Depuis le début des hostilités le 7 octobre, la Turquie n’a eu de cesse d’exprimer son soutien au Hamas, mouvement « de libération » selon Erdogan, contre l' »État terroriste » israélien. Un ton offensif qui a désormais des implications économiques concrètes, malgré les protestations de Tel-Aviv.

Localement cependant, cette offensive diplomatique du président turc est loin de faire l’unanimité. Son parti islamo-conservateur a essuyé de lourdes pertes aux dernières municipales, en partie sur ce dossier palestinien ô combien sensible en Turquie.

L’opposition de gauche, tout en saluant les sanctions économiques, les juge trop timides et réclame une rupture totale des liens commerciaux avec Israël. Un bras de fer qui n’a pas fini d’alimenter les tensions entre Ankara et Tel-Aviv sur fond de tragédie gazaouie.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
KIGEM

N Y A T IL PAS D AUTRES PAYS FOURNISSEURS QUI SERAIENT TRÈS HEUREUX DE RÉALISER DES AFFAIRES AVEC ISRAËL.
QUANT AUX TURCS ILS IRONT FOURGUER LEURS PRODUITS S ILS PEUVENT À LEURS AMIS.