La Syrie au service du programme nucléaire iranien

Est-ce ainsi que l’Iran tente d’utiliser les ressources de la Syrie pour son programme nucléaire?

Hier, Rostom Qasmi, haut responsable économique des Gardiens de la Révolution et ancien ministre du Pétrole, a déclaré que l’Iran avait reçu ce qu’il voulait de la Syrie et a évoqué le transfert d’un « milliard de tonnes de phosphates » de Syrie vers l’Iran. La question des phosphates est importante pour l’Iran pour un certain nombre de raisons: ils sont utilisés pour produire des engrais et pendant la production de l’uranium peut en être extrait, que l’Iran pourrait théoriquement utiliser pour son projet nucléaire. De plus, les engrais sont utilisés, entre autres, pour la production d’explosifs.

Malgré cette déclaration, beaucoup en doutent. Il a déjà été rapporté que les entreprises russes ont reçu du régime d’Assad le droit de produire les phosphates sur le territoire syrien et qu’il est donc peu probable de les transférer en Iran. Au-delà de cela, les experts doutent de la capacité de l’Iran à transporter de telles quantités de phosphates depuis la Syrie dans les conditions qui y existent.

En bref, cette déclaration peut être attribuée à une autre tentative du régime des ayatollahs de convaincre le public iranien de la nécessité d’une intervention en Syrie et de l’énorme investissement de fonds pour préserver le régime d’Assad.

  

Crédit:  site  Telegram Doron Peskin

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.