La Russie annonce un soutien militaire au Tadjikistan pour contrôler sa frontière avec l’Afghanistan

Le président russe Vladimir Poutine a exprimé sa « préoccupation » à son homologue tadjik Emomali Rahmon concernant la situation sécuritaire actuelle autour de la frontière tadjike avec l’Afghanistan, et a annoncé l’envoi d’armes et d’équipements militaires.

Planisphère : Tadjikistan - Cartes - Encyclopædia Universalis

« Le Tadjikistan est l’un des alliés les plus fiables et les plus loyaux de la Russie, nous développons des relations très intensives dans tous les domaines, y compris les questions de sécurité », a déclaré le dirigeant russe lors d’une rencontre entre les deux chefs d’État lundi.

« Actuellement, la situation le long de la frontière avec l’Afghanistan (…) est une source de préoccupation et d’inquiétude », a déclaré Poutine, annonçant un soutien accru au Tadjikistan en termes de défense et de ses capacités militaires pour maintenir le contrôle de ses frontières.

« Les armes et les équipements nécessaires ont été fournis pour renforcer les forces armées du Tadjikistan afin qu’elles puissent faire face efficacement à toute menace extérieure », a déclaré M. Poutine, cité par l’agence de presse Sputnik.

Le président Rahmon a souligné l’intérêt du Tadjikistan à travailler « étroitement » avec Moscou sur un certain nombre de questions, mais a particulièrement insisté sur le problème de sécurité posé par la situation actuelle en Afghanistan avec la montée en puissance des Talibans.

Les relations entre la communauté internationale et l’Afghanistan ne sont pas au beau fixe depuis la mi-août, lorsque les talibans ont pris d’assaut la capitale, Kaboul, pour prendre le contrôle d’un pays que les autorités n’ont pas su défendre après le départ annoncé des États-Unis et de leurs partenaires.

Depuis la chute du président Ashraf Ghani, la pression internationale a gelé les avoirs des autorités afghanes à l’étranger et a conditionné l’aide humanitaire à la réalisation par les talibans de progrès significatifs en matière d’inclusion et de droits de l’homme, notamment ceux liés aux femmes et aux filles du pays.

Par Mathieu Doupeau – 28 décembre 2021 13 0 (Cinktank.com) –

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.