Le régime d’Assad renforcé dans la Province d’Hama et Damas par la milice Harakat al-Nujaba contrôlée par l’Iranien Soleimani 

La milice irakienne contrôlée par les Forces al Quds des Gardiens de la Révolution Iranienne de Qassem Soleimani a annoncé le vendredi 24 mars se joindre aux forces du régime syrien pour mener la bataille qui fait rage, dans la province d’Hama. Au début de la semaine, un conglomérat constitué de djihadistes, d’islamistes et de membres interlopes de l’Armée Syrienne Libre désignés comme des « rebelles », a lancé une offensive dans l’arrière-pays du Nord d’Hama. Cela fait suite à une autre bataille distincte qui s’est déclenchée à l’Est de Damas, où le Harakat al Nujaba s’est aussi  déployé.

Les Forces du Tigre, a priori fidèles à Assad, bien que travaillant pour leur propre compte, ont annoncé jeudi 23 déplacer aussi des combattants vers le Nord d’Hama. Des membres des Forces du Tigre se sont relocalisés depuis leurs positions dans l’Est d’Alep, selon un organe de presse et de propagande du régime et des messages sur les réseaux sociaux.

Des avions bombardiers russes procèdent à des frappes contre les insurgés, près de la ville d’Hama, en soutien au gouvernement Assad, selon des sources de l’armée syrienne qui se sont confiées à Reuters.

Faisant immédiatement suite au déploiement de l’Harakat al Nujaba à Hama, le groupe et d’autres forces favorables au régime, ont proclamé la prise de la ville « stratégique » de Qamhana, qui était tombée entles mains des insurgés djihadistes trois jours plus tôt. La milice irakienne a déclaré que la ville se situe tout le long d’une ligne d’approvisionnement cruciale pour l’ennemi entre Alep et Hama. Le Hay’at Tahrir al Sham (HTS), le groupe formé par Al Qaïda en Syrie, avait déferlé sur Qamhana, en envoyant un terroriste-suicide et ses « forces spéciales » (terroristes formés au combat urbain), en début de semaine. Les djihadistes et d’autres rebelles prétendent, de leur côté, que la ville est toujours divisées en deux entre les différents protagonistes

Harakat Al Nujaba et ses alliés ont aussi crié victoire dans les quartiers Est de Damas, à Jobar et à Abbasin, bien que cela restait à confirmer et que les combats continuent à faire rage dans les faubourgs de la capitale syrienne.

Le Harakat al Nujaba opère en tant qu’extension du Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne Islamiste (CGRI). Formé en 2013, cette milice  est directement sous les ordres du Général-Major Qassem Soleimani, le chef suprême des Forces Al Quds, le bras terroriste extraterritorial de l’Iran.  Le Harakat al Nujaba fait la promotion de sa loyauté au Guide Suprême d’Iran, l’Ayatollah Ali Khamenei et au velayat-e faqih, o tutelle du Grand Ayatollah, qui est l’idéologie fondatrice de la République Islamiste (ou Califat chiite). Au début du mois, cette milice a annoncé la formation de sa « Brigade de Libération du Golan », au nom de l’Iran et du Hezbollah. 

1

Un combattant djihadiste chiite portant le drapeau de la Harakat Hezbollah al-Nujaba

| 24 mars2017 | amir@defenddemocracy.org | @AmirToumaj

Photos de propagande du Harakat al Nujaba concernant son déploiement dans l’arrière-pays du Nord d’Hama :

Amir Toumaj est Analyste et chercheur à la Fondation pour la Défense des Démocraties.

La même milice contrôlée par l’Iran se déploie dans la bataille à l’Est de Damas 

La milice irakienne du Harakat al Nujaba, contrôlée par l’Iran a annoncé sa participation dans la bataille qui fait rage à l’Est de Damas, se joignant ainsi au forces favorables au régime dans les quartiers de Jobar et Abbasin. Au début de la semaine dernière, des djihadistes, des islamistes et certains rebelles appartenant à ce qui subsiste d’Armée Libre Syrienne, ont lancé une offensive-surprise dans les faubourgs de l’Est de la capitale syrienne. La coentreprise du  Haya’t Tahrir al Sham, dirigée par Al Qaïda détient un rôle significatif dans cet assaut d’insurgés et a lancé plusieurs attentats-suicide au tout début de cette bataille.

Le Harakat Hezbollah al-Nujaba est l’une des milices irakiennes qui combat en tant que légion étrangère dirigée par le Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne en Syrie, dans l’intention de défendre les liuex saints chiites de la Mosquée Sayyida Zaynab à damas. Ces forces ont été cruciales pour empêcher la chute du régime syrien et elles ont contribué à victoires significatives, telles que la conquête d’Alep l’année dernière.

Photos de propagande de l’Harakat al Nujaba concernant son déploiement dans l’Est de Damas :

IRGC-controlled Iraqi militia deploys to eastern Damascus battle

Autres Photos sur la bataille de Jobar : 

123456789101112131415161718192021222324

Wassim Issa

Adaptation : Marc Brzustowski

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.