Israël : la marine stoppe un bateau pour la production de roquettes. Vidéo

0
249

Les forces ont encerclé un navire bourré de la valeur d’une tonne de matériaux pour la fabrication de roquettes, destinée au Hamas à Gaza ; l’opération a été filmée par des caméras et autorisée à la publication dans la soirée de mercredi.

 

Il y a trois semaines, la marine israélienne a arraisonné une embarcation chargée d’une cargaison d’environ une tonne de matériels pour la fabrication de roquettes, destinée au Hamas à Gaza.

L’opération a été effectuée par la 916ème Compagnie, basée à Ashdod, qui est chargée de protéger les côtes du Sud d’Israël. « Ce genre d’épisode où on déjoue des tentatives de contrebande d’armes se produit presque chaque semaine », a déclaré à Ynet le Lieutenant-Colonel Liav Zilberman –dont l’unité à été récompensée par une citation, du fait de ses objectifs réalisés durant l’opération Bordure Protectrice-.

« Les Egyptiens font du bon boulot au sol contre les tunnels de contrebande, ce qui fait que la mer reste le seul tunnel sans fin qui est disponible pour les trafics du Hamas », dit-il.

Cet incident est survenu aux premières heures du petit matin, le 19 janvier, alors que les forces navales avaient identifié ce bateau suspect, qui faisait route entre le rivage du Sinaï et les côtes de la Bande de Gaza. Avant qu’il ne parvienne sur la plage de Gaza, les soldats de la marine ont intimé aux trois Palestiniens à bord de l’embarcation de stopper immédiatement.

58725100100075640360no

Une fouille menée par les soldats a permis de découvrir de la fibre de verre liquide dans le navire. Les trois Palestiniens ont été déférés auprès du Shin Bet pour interrogatoire, auprès duquel ils ont avoué que ce matériel était destiné à la fabrication de roquettes et d’obus de mortier à Gaza.

Ils ont confié avoir été envoyés pour récolter du matériel dans le Sinaï et le livrer à la branche armée du Hamas en temps voulu. Ces trois hommes ont été inculpés par un Tribunal de Beer Sheva.

58725130100883640360no

Le Lieutenant-Colonel précise que les préparatifs en vue de l’arraisonnement de l’embarcation n’ont pas commencé au beau milieu de la nuit. Des navires de classe-Dvora et notre bateau de classe Shaldag savaient comment prendre le contrôle du bateau tranquillement et discrètement. Après l’avoir suivi pendant des heures, patiemment, à partir du moment où il franchissait la frontière maritime du sud », dit-il.

Il a déclaré que les trafiquants savaient comment dissimuler les équipements sous leur matériel de pêche. « Le Hamas consacre un effort massif à reconstruire et la plupart des bateaux clandestins dont nous avons déjoué les manœuvres ont été coulés au large, dès que nous avons appris qu’il y avait des armes à bord ».

Depuis la fin de l’opération Roc Inébranlable/Bordure Protectrice (Tzuk Etan), plusieurs incidents identiques ont eu lieu, lors desquels les forces navales ont stoppé des opérations de contrebande parties du Sinaï, dont la plupart impliquait des bateaux de pêche.

A Tsahal, les responsables sont persuadés que du fait de l’action de l’armée égyptienne, dans la destruction ou les dégâts subis par les centaines de tunnels de contrebande, autour de Rafah, dans le Sinaï, l’an dernier, le Hamas tente par tous les moyens de développer de nouveaux itinéraires d’acheminement.

Cependant, il reste des dizaines de tunnels de ce genre sous la ville de Rafah et, du coup, l’armée égyptienne a étendu son « périmètre de sécurité » autour de la Bande de Gaza, en rasant les maisons près de la frontière, jusqu’à plus d’un kilomètre de la barrière de sécurité.

 

Yoav Zitun

Published: 

02.12.15, 00:55 / Israel News

 

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.