Home International La grande Mosquée de Moscou : vitrine de l’islam anti-Daech

La grande Mosquée de Moscou : vitrine de l’islam anti-Daech

3
215

Russie. La grande Mosquée de Moscou : vitrine de l’islam anti-Daech

Au lendemain de l’inauguration de la plus grande mosquée d’Europe à Moscou, le 24 septembre 2015. PHOTO DMITRY SEREBRYAKOV/AFP

Le pouvoir russe a tenu a donner à l’inauguration de la plus grande mosquée d’Europe, qui a eu lieu le 23 septembre dans la capitale russe, une importance exceptionnelle.

Ministres, députés, sénateurs, leaders politiques et religieux, oligarques, rédacteurs en chef de journaux et de chaînes de télévision, tout l’establishment politique et médiatique russe était présent, ainsi que, pour représenter la communauté musulmane internationale, le président turc, Recep Erdogan, et le président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. “Tout semblait être fait pour donner à l’événement une importance exceptionnelle”, souligne le quotidien russe Kommersant.

Russie, “pays musulman”
Le grand mufti de la Fédération de Russie, Ravil Gaïnoutdine, n’a pas tari d’éloges sur “Son Excellence” Vladimir Poutine, le “leader national” qui a “qualifié la Russie de pays musulman”, alors que “ni les tsars, ni les empereurs, ni les secrétaires généraux du PCUS ne l’avaient jamais fait”.

Le président russe a pour sa part cité le Coran avec ce verset : “Efforcez-vous de rivaliser entre vous dans l’accomplissement du bien”, et a rendu hommage aux leaders des républiques musulmanes de la Fédération de Russie qui “opposent une résistance courageuse et héroïque” à “ce qu’on appelle l’Etat islamique”. Ce dernier, selon le président russe, ne fait que “nuire à une grande religion” et s’est“bâti sur le mensonge”.

En marge de la cérémonie, les leaders turc et palestinien, qui se sont entretenus“chaleureusement”, ont également eu des entretiens avec Vladimir Poutine. Entrevues qui s’inscrivent, selon le titre, dans le cadre de la préparation de la prochaine session de l’assemblée générale de l’ONU et dans la suite de la récente visite en Russie de Benyamin Nétanyahou.Après dix ans de reconstruction, l’imposant édifice de l’avenue Mir, au nord-est de la capitale, pourra accueillir 10 000 croyants à l’intérieur et  20 000 à l’extérieur. C’est désormais la plus grande mosquée d’Europe.

Publié le

3 COMMENTS

    • Et bien, il y a deux bonnes raisons à cela, car ils pourraient aussi bien émigrer enTchétchnie ou tout autre république islamique mais:
      1. Dans ces pays contrairement à la France et beaucoup de pays européens, il n’y a pas d’assurance sociale où on peut se la couler douce sans rien faire, obtenir des lmogements gratis, et, pour obtenir le permis de séjour, il faut présenter un bon nombre de doculents sûrs et sérieux (j’en sais quelque chose!), c’est le parcours du combattant. Sans ce permis validé les sujets sont immédiatement expulsés manu militari et ici, il n’y a pas ces ONG gaucho-fascistes qui manifestent pour protéger les sans-papiers.
      2. En Russie, tout immigré est fiché et contrôlé par la police, même s’il ne le sait pas. Il devient dès lors très difficile de se lancer dans le trafic de drogue ou d’autres activités illicites comme c’est le cas en Europe. Ici, il faut travailler dur et mener profil bas, ce qui ne convient guère à la majorité d’arabes islamistes. Qui plus est, ces derniers considèrent les islamistes modérés comme des apostases et des pervers. En Europe, ils peuvent imposer leur chariah dans leur communauté et même en=dehors, ce qui ici ne serait pas possible.

  1. Cette mosquée est une merveille, je l’ai visitée virtuellement avec la télé russe, c’est donc la plus grande d’Europe après celle de Grosny. Cet événement est un signal fort pour le reste du monde, car il faut bien rappeler que quand toute l’europe crachait sa haine d’Israël et des Juifs en général, il n’ y a eu ni en Russie, ni dans les républiques islamiques, à savoir Kazakstan, Tadjikistan, Ouzbékistan, Tchétchnie et bien d’autres, aucune manifestations antisémites et que des pays musulmans comme l’Azerbaïdjan ou le Kazakstan entretiennent de bonnes relations avec Israël.
    Mais en plus des invités il y avait les représentants de la communauté juive, dont le Grand Rabin de Moscou et des représentants de l’église orthodoxe russe. Je voudrais aussi préciser que le Grand Rabin de Russie et le Grand Mufti de Moscou s’entendent très bien et que leurs deux communautés se tolèrent sans autre. Aucun gouvernement dans le passé de la Russie n’a développé et soutenu avec tant de force les deux communautés juive et musulmane, et bien entendu l’église russe a aussi eu sa part du gâteau. L’image de l’Islam qu’offre ces communautés de l”Europe de l’Est, est celle d’une religion modérée et conciliante ( on le voit au comportement de ses ressortissants, en particuliers des jeunes filles qui circulent librement et sans escorte, discutent à la terrasse des cafés et portent des robes courtes – bien sûr pas de mini-) Cet Islam-là, me paraît compatible avec une forme de vie moderne dans un état laïque comme c’est le cas de la Russie. Mais ici, on ne tolérera jamais que les musulmans dictent à la nation ses règles de conduite comme c’est le cas en Occident. On ne permettra jamais que des rues entières soient occupées par des arabes le vendredi, ni que l’on interdise le cochon dans les cantines (les Russes sont de grand consommateurs de porc, sutrout du lard).
    Je signalerai pour finir un fait divers que les européens ignorent sans doute: dans la république islamique d’Uzbékistan le port du niqab a été interdit en publique!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.