Une aide du coronavirus de l’ONU va aux groupes palestiniens liés au terrorisme

Certains des pays qui ont contribué au plan d’intervention d’urgence COVID-19 étaient le Canada, l’UE, la France, l’Allemagne, l’Irlande, le Koweït, la Norvège, la Suède, l’Espagne et le Royaume-Uni.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunit sur la situation au Venezuela dans le quartier de Manhattan à New York, New York, États-Unis, le 26 janvier 2019 (crédit photo: REUTERS / CARLO ALLEGRI)
Le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunit sur la situation au Venezuela dans le quartier de Manhattan à New York, New York, États-Unis, le 26 janvier 2019 (crédit photo: REUTERS / CARLO ALLEGRI)

Des millions de dollars de financement international pour la réponse d’urgence aux coronavirus des Palestiniens, coordonnés par l’Organisation mondiale de la santé et le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), sont allés à des organisations liées au terrorisme, a révélé un nouveau rapport d’ONG Monitor.

L’institution de recherche axée sur le financement des organisations non gouvernementales a constaté que plusieurs des groupes financés par OCHA et l’OMS sont liés au Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), qui est reconnu comme une organisation terroriste en Israël, le L’UE, les États-Unis et le Canada, ce qui a mené à l’arrestation et l’inculpation des membres de leur personnel à la fin de l’année dernière pour le meurtre de l’israélienne Rina Schnerb, 17 ans.

Parmi les ONG partenaires d’OCHA ayant des liens avec le FPLP figurent les comités de travail de la santé (HWC), l’Union des comités de travail de la santé (UHWC), l’Union des comités de travail agricole (UAWC), l’Union des comités de femmes palestiniennes (UPWC) et le Centre palestinien pour les droits de l’homme Droits (PCHR).

Le directeur financier et administratif de HWC, Waleed Hanatsheh, a financé le FPLP qui a assassiné Schnerb et est actuellement jugé pour le meurtre, tout comme Samer Arbid, directeur financier de l’UAWC. L’UHWC a été identifié par l’USAID comme «l’organisation de santé du FPLP».

Le rapport de l’ONG Monitor a également souligné que OCHA a déclaré que l’argent de l’aide était destiné à «répondre aux besoins de santé publique et aux conséquences humanitaires immédiates de la pandémie en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est et la bande de Gaza», mais nombre d’activités financées ne semblent ni vitales ni médicales. Les initiatives de plaidoyer anti-Israëlien ont plutôt été rebaptisées COVID-19 sans contributions substantielles à l’aide humanitaire.

Par exemple, la réponse au coronavirus d’OCHA comprend une «Déclaration conjointe sur les obligations d’Israël vis-à-vis de la Cisjordanie et de Gaza face à la pandémie de coronavirus» par 18 ONG, appelant Israël à lever le blocus imposé à Gaza pour laisser entrer les fournitures médicales. OCHA note dans le rapport de situation même dans lequel cette déclaration est répertoriée qu‘Israël autorise les fournitures médicales à Gaza.

Un autre exemple est l’ONG israélienne HaMoked qui reçoit des fonds pour «une lettre urgente demandant l’ouverture du point de contrôle de Sheikh Sa’ed», «deux lettres urgentes d’impact de la fermeture du point de contrôle d’Al Jib», entre autres actions similaires. Ces lettres d’un avocat de HaMoked à des responsables israéliens font partie des tâches standard de l’organisation. Plusieurs autres organisations ont reçu des fonds pour des lettres et des communiqués de presse connexes.

L’une de ces lettres a été adressée par l’Association pour les droits civils en Israël au dirigeant bleu et blanc Benny Gantz et son parti «exigeant qu’ils tiennent leur promesse de protéger les institutions démocratiques et de faire respecter l’état de droit», ce qui semble avoir peu à voir avec le Pandémie COVID-19 en Cisjordanie et à Gaza, et plus à voir avec la politique intérieure israélienne.

Certains des pays qui ont contribué au plan d’intervention d’urgence COVID-19 étaient le Canada, l’UE, la France, l’Allemagne, l’Irlande, le Koweït, la Norvège, la Suède, l’Espagne et le Royaume-Uni, en plus d’organisations internationales.

Le président de l’ONG Monitor, le professeur Gerald Steinberg, a déclaré : «Notre rapport donne un aperçu de ce à quoi ressemble réellement l’aide humanitaire dans les situations de crise et des lacunes qui l’accompagnent. Il semble que les facteurs clés pour OCHA sont les objectifs de l’obtention de fonds pour les alliés des ONG et le «remplissage des statistiques», pas la fourniture d’une aide humanitaire essentielle. ».

jpost.com

5 Commentaires

  1. La France plus royaliste que les Rois et les Emirs du Golfe .

    Eux , ils ont fini par comprendre .

    Mais l’antisémitisme est dans les gênes de l’Europe et surtout des dirigeants français et surtout du Quai d’Orsay .

    Voys vous souvenez de ce poussiéreux Ministre des A.E sous De Gaulle ?

    Le Canard enchainé le surnommait ” Mouve de Curville ” . Il avait un visage décrépi comme son château du 16iéme siécle .

  2. Si nos dirigeants avaient des couilles, comme ceux de la hongrie et d’autres des pays de l’est,
    On éviterait de se faire chier sur la gueule. Vivement Ayelet Shaked.

  3. La France se conduit comme le pays le plus extrémiste de la Ligue Arabe !
    Ce pays qui fait face à des difficultés inimaginables en raison des lacunes de son système en faillite totale, incapable de faire face à la pandémie qui fait des ravages quotidiens, dont l’économie est en train de s’effondrer, les banlieues “territoires perdus de la RIPOUblique” sont toujours en ébullition, prêtes à exploser et à tourner en une forme de guerre civile, continue à donner des leçons de Droit et de Morale à toute la planète !
    Le Micron et ses enragés Roquets d’Orsay ne ratent jamais une occasion de vilipender, critiquer, prendre la tête de vendettas contre Israël, dès que Bibi bouge son petit doigt.
    Voir Le Drian, ce vieux con ne se manifeste que pour menacer ou insulter Israël, lui promettre des sanctions économiques, tout en essayant de former une coalition européenne pour l’aider dans ses manoeuvres dégueulasses.
    Comment un pays en faillite, dont la dette est proche de celle de l’Italie ou de l’Espagne, n’a pas la décence de fermer sa gueule et de s’occuper de ses problèmes internes ?????

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.