La France décerne un prix à Al-Haq, de BDS, lié au FPLP

13
1104

LA FRANCE DÉCERNE UN PRIX DES DROITS DE L’HOMME À UNE ORGANISATION DU BDS LIÉE AU TERRORISME TUEUR DE JUIFS

Hagai El-Ad, PDG de B’Tselem, a déclaré: “Nous partageons les mêmes valeurs qu’Al-Haq et comprenons que la “fin de l’occupation” (l’anéantissement de tout Israël) est nécessaire pour un avenir fondé sur les droits de l’homme, l’égalité et la liberté.”

Un sympathisant PALESTINIEN tient un tract de protestation prônant le boycott d'Israël en France

La France a décerné un prix des droits de l’homme à Al-Haq, l’un des leaders du mouvement anti-israélien et des efforts de boycott, lié au groupe terroriste du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), et à l’ONG israélienne B’Tselem, qui défend les droits des Palestiniens.

Les deux organisations se partagent l’un des cinq prix des droits de l’homme de la République française. La ministre française de la Justice, Nicole Belloubet, remettra les prix lors d’une cérémonie à Paris le 10 décembre.

Al-Haq affirme répertorier des “violations des droits individuels et collectifs des Palestiniens dans les Territoires palestiniens occupés” et apporter cette documentation aux instances internationales pour qu’elles tiennent Israël pour responsables.

On sait que Shawan Jabarin, directeur général de l’organisation, a des liens avec le FPLP. En 1985, Israël avait reconnu Jabarin coupable d’avoir recruté des membres pour l’organisation terroriste. Israël et la Jordanie lui ont refusé des visas de sortie. Aussi récemment qu’en 2009, la Cour suprême a conclu que les preuves de la poursuite de «l’implication de Jabarin dans l’activité d’entités terroristes sont concrètes et fiables».

Al-Haq est une organisation palestinienne de premier plan dans le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions anti-Israélien. Elle a soumis des documents à la Cour pénale internationale contre Israël. Elle a également engagé des poursuites dans le but de perturber le commerce avec Israël aux Pays-Bas, au Canada et au Royaume-Uni.

B’Tselem s’appelle lui-même “le centre d’information israélien sur les droits de l’homme dans les territoires occupés” et son objectif est “de mettre fin à l’occupation israélienne” en apportant des informations sur ce qu’il dit être des violations par Israël des droits de l’homme des Palestiniens.

Jabarin a répondu que le prix était un grand honneur et a qualifié B’Tselem de «partenaires dans notre lutte pour la justice et un avenir meilleur, sans oppression ni occupation”.

Hagai El-Ad, PDG de B’Tselem, a déclaré : “Nous partageons les mêmes valeurs qu’Al-Haq et sommes conscients que la fin de l’occupation est nécessaire pour un avenir fondé sur les droits humains, l’égalité et la liberté.”

Michael Oren, Vice-ministre chargé de la diplomatie a déclaré : «La France attribue sa plus haute récompense aux organisations B’Tselem et al-Haq qui accusent Israël d’apartheid, nous délégitiment au niveau international, défendent la terreur et soutiennent le BDS. La même France ne peut pas prétendre lutter contre l’antisémitisme.

La ministre de la Culture, Miri Regev, a déclaré que B’Tselem, qu’elle a qualifié de” cheval de Troie “, devrait avoir honte de partager un prix avec al-Haq.

«Quand B’Tselem reçoit un prix avec des représentants d’al-Haq, une organisation anti-israélienne palestinienne dirigée par Shawan Jabarin, qui fait partie du FPLP et agit pour boycotter Israël, c’est une grande honte et non un honneur. Une fois encore, B’Tselem célèbre une réalisation contre Israël et les soldats de Tsahal. C’est une organisation qui doit être rejetée et ses activités doivent être stoppées », a déclaré Regev.

Le législateur français Meyer Habib, qui représente les expatriés de la région méditerranéenne, y compris Israël, a qualifié le prix de «marque de Caïn» pour la France.

“Je représente les 150 000 citoyens français vivant en Israël, ainsi que ceux vivant à Gaza, en Judée-Samarie”, a déclaré Habib. «Je suis stupéfait par l’obsession de la France pour ce qu’elle appelle l’occupation… Comment attribuer un prix des droits de l’homme aux organisations qui considèrent les terroristes comme des combattants de la liberté? Comment les valeurs des droits de l’homme s’accordent-elles avec les actions continues de ces organisations pour boycotter Israël? »Les boycotts d’Israël, ou de toutes les nationalités, sont illégaux en France”.

Meyer a déclaré qu’à la lumière des récents attentats terroristes en France, le pays qui inclut la liberté et l’égalité parmi ses principales valeurs devrait dénoncer le terrorisme et le boycott.

Gerald Steinberg, président de l’institut de recherche NGO Monitor, a déclaré : «Ce prix met en lumière les liens profonds et dangereux entre les institutions de l’État et les ONG palestiniennes radicales qui prétendent promouvoir les droits de l’homme.

“Dans une inversion absurde des principes démocratiques, le ministre français de la Justice remettra personnellement le prix à Al-Haq, un leader des campagnes BDS, dont le directeur est lié au groupe terroriste FPLP“, a ajouté M. Steinberg. «Alors que le Danemark, les Pays-Bas et d’autres gouvernements européens ont tardivement reconnu la réalité de ces groupes et mis un terme à leurs financements, la France va dans la direction opposée

Le consulat général de France à Jérusalem a accordé 370 000 shekels à B’Tselem pour la période 2014-2017.

Le Prix français des droits de l’homme a été attribué à d’autres organisations anti-israéliennes controversées. En 2012, le Alternative Information Centre l’a remporté et en 2009, le réseau d’ONG palestiniennes l’a reçu.

PAR LAHAV HARKOV
 5 DÉCEMBRE 2018 14H15

13 COMMENTS

  1. Depuis qu’on a décerné le Prix Nobel de la Paix à Yasser Arafat, le terroriste aux mains plain de sang, plus rien ne m’étonne.
    Vous verrez qu’on décernera le Prix Nobel de la Paix à l’EI dans les prochaines années.
    Si Hitler était vivant, il aurait eu le PNP (Prix Nobel de a Paix) également.

    La Planète a tellement peur des arabes qu’elle se soumet.

  2. la vielle France décadente par ces gouvernements successifs et collaboratrices à partir du ministère des affaires étrangers et surtout quai d’Orsay qui dicte et qui demande de faire et réagir envers Israël un pays qui réussit dans tous
    la jalousie de la France a toujours été viscérale dans leur gène et pro-arabe grâce au pétrole et contrat signé

  3. Chaque évènement encourageant, primant, finançant et félicitant ces mouvements antisémites genocidaires arabes ne menacent pas davantage Ysraël.
    Bien que nous en soyons révoltés, nous autres, Juifs de France.
    Mais nous met en danger, car nous sommes visés, bien entendu, comme on a pu le remarquer, par les revendications,des terroristes à chaque attentat antisémite en France.
    Notre gouvernement et ses ministres savent cela.
    La question est de savoir pourquoi ils le font quand même, alors qu’au sein des déclarations du conseil européen, ils condamnent l’antisémitisme.
    Peut-on exprimer deux opinions diamétralement opposées ?
    En fait, c’est notre perception qui est erronée.
    Européennement, c’est se joindre au phénomène de suivre le plus grand nombre, comme un flux de voitures emprunte une bande d’arrêt d’urgence parce que “tout le monde le fait” et donc cela “semble” permis.
    Ces prix et “félicitations” ne sont pas des causes mais des conséquences. (le pays est conquis…)
    Et cela doit nous interroger sur l’état, sans doute irrémédiable, dans lequel se trouve l’intelligentsia gouvernementale de la République de France, et où se situe dorénavant l’esprit qui animait l’idéal de la révolution française et sa constitutions des droits de l’homme et du citoyen, en 1789, affichant fièrement cette trinité de liberté, égalité et fraternité, qui nous avait subjugués d’enthousiasme, alors.
    Cet esprit est mort. Et c’en est un autre qui anime le corps.
    La France d’aujourd’hui a son “dibbouk” , cet “autre” esprit, et toutes nos admonestations et jérémiades n’y changeront rien.
    Comme nos frères anglais l’ont compris, ils commencent à quitter le navire, sabordé, avant qu’il ne coule. Ils n’attendront pas la fin du naufrage.
    Ce Shabbath, sous le signe du nouveau mois Et de ‘Hannouccah, triple sainteté, nous serons loin des convulsions de la rue, et ne verrons pas, je l’ espère la mutinerie sur le navire.
    Ouvrons l’œil, nous serons en danger et les forces de police débordées ne serons pas très présentes pour nos lieux de prières.
    Bénirons nous la République Française et ses gouvernants, demain matin, devant l’Arche Sainte ?
    Et si oui, Dieu l’entendra-t-Il ?
    Shabbath Shalom.

  4. De quelle France parle-t-on , de celle qui prétend que ” les gouvernements de l’Union européenne qui refusent d’accueillir les réfugiés pourraient payer pour s’exonérer du système de répartition des migrants, selon une série de propositions faites jeudi par la France et l’Allemagne à Bruxelles. ” ou de celle de Macron qui va aller signer le «pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières» afficher dans le document de l’ONU qui doit être adopté par les États membres lors d’une conférence à Marrakech les 10 et 11 décembre.” son amour inaliénable et pour certains “curieux” des africos-musulmans le pousse a ne s’entourer que de gens qui encense la cause palestinienne en plein accord avec le quai d’Orsay…la vraie question est plutôt , pourquoi Israël continue d’entretenir des relations avec ce pays antisémite qui deviendra bientot , le premier califat d’Europe…?

  5. Je suis content de la réaction de Meyer Habib, mais je pense, qu’il s’expose trop et qu’il est bien seul, il devrait prendre de la hauteur et ne pas oublier, qu’il ne représente pas , que les français d’Israel et ceux de Chypre , de Grece, Malte ou de Turquie pourraient le lui reprocher. Je m’élève encore une fois de plus contre le silence assourdissant du CRIF, qu point de me demander si cette association existe encore, c’est pourtant cette association avec le Consistoire central, qui est censée représentée la majorité des Français Juifs, ces derniers attendent donc du CRIF, qu’il cesse de faire profll bas et qu’il rue enfin dans les brancards et interpelle le gouvernement sur cette récompense douteuse, de meme on l’aimerait bien l’entendre sur certains messages antisémites, lors des manifs des “gilets jaunes” et il se doit de demander aux leaders de ces manifestations, des positions claires par rapport à ces messages racistes. Je rajouterais un mot sur l’attitude de Patrick Klugman, qui siège au Conseil de Paris et que l’on entend peu, a-t-il opté pour statut de “juif de cour” au mépris de ses corélégionnaires.?

  6. Lorsque la majorité de la population sera musulmane et cela viendra je le garanti alors ils sera trop tard , les femmes porterons le voile et ne pourront plus rien faire sans l accord des hommes.toutes religion autre seront interdite. la démocratie sera piétinée . c’est cela que nous réserve nos politique…

  7. Rien de nouveau dans la France des collabos !
    On comprend pourquoi les gochistes en Israël admirent la France ! Et sont aussi des collabos !

  8. Franchement ça donne envie de faire un référé suspension devant la juridiction administrative contre la décision d’attribuer ce prix.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.