Le prince héritier iranien exilé est convaincu que la fin du régime des ayatollahs est proche

Reza Pahlavi, le fils exilé du dernier Shah d’Iran, estime que la majorité du peuple iranien voit le bilan de la République islamique sur le théâtre mondial comme un échec et serait donc heureux de conclure la paix avec l’État juif. «J’adorerais voyager en Israël», dit-il.

 

Israël et l’Iran sont ennemis des ennemis ‒ c’est un simple fait du Moyen-Orient  moderne. Tant et si bien qu’il est facile d’oublier que cela n’a pas toujours été le cas. En fait, l’Iran a été le deuxième pays à majorité musulmane à reconnaître Israël comme État souverain après la Turquie.

Dans les années 1950, après l’arrivée au pouvoir du pro-occidental Shah Mohammad Reza Pahlavi, les relations entre Jérusalem et Téhéran étaient étroitement liées. Israël avait une délégation permanente à Téhéran qui servait d’ambassade de facto et des ambassadeurs ont été officiellement échangés à la fin des années 1970.

Le Shah Mohammad Reza Pahlavi

Tout a changé en 1979, lorsque le régime du Shah a été renversé par le grand ayatollah Ruhollah Khomeiny et que l’Iran a été déclaré république islamique. Le Shah n’avait pas d’autre choix que de fuir l’Iran avec sa famille. Il mourut le 27 juillet 1980 alors qu’il était en exil en Égypte, où le président de l’époque, Anouar Sadate, lui avait accordé l’asile.

L’ayatollah Ruhollah Khomeiny

Après la Révolution de 1979, l’Iran a rompu tous les liens diplomatiques et commerciaux avec Israël et son gouvernement islamique ne reconnaît pas le droit de l’Etat juif à exister. Il menace à plusieurs reprises «d’effacer Israël de la carte».

Question: Soutenez-vous les accords d’Abraham?

« Bien sûr. Arrêtez-vous un instant et comparez les opportunités qui s’offrent à la jeunesse dans les pays des Accords d’Abraham, que j’appelle l’Alliance pour le progrès, par rapport à la misère et à la misère de la jeunesse dans les pays occupés et contrôlés par l’Axe de la Résistance: le mien Iran, Irak, Liban, Yémen et Syrie.

Rejoindre les sociétés, les cultures, les établissements d’enseignement et de santé, ainsi que les entreprises et les marchés a déjà été une aubaine pour la paix et la prospérité entre les pays signataires de l’accord. Mais la victoire ne sera complète que lorsque l’Iran sera libre de sortir de l’obscurité de l’Axe à la lumière de l’Alliance. J’espère que ce sera bientôt le cas ».

Q: Si vous êtes invité en Israël, viendrez vous visiter?

«J’adorerais voyager en Israël et rencontrer son peuple. Je pense que mon pays a beaucoup à offrir à mon propre pays, en particulier dans le domaine de la haute technologie et de la gestion environnementale. de leurs homologues israéliens.

«Je voudrais visiter les universités et les groupes de réflexion israéliens dont j’ai entendu parler et que je respecte. Mais par-dessus tout, je voudrais rencontrer la communauté iranienne vivant en Israël, fière de son héritage iranien et qui a préservé notre culture et notre mode de vie en Israël. Israël mieux qu’il ne le permet sous la haine de la République islamique pour notre histoire et notre héritage. « 

Q: Si vous revenez au pouvoir à Téhéran, voulez-vous que les relations avec Israël soient aussi excellentes qu’elles l’étaient avec votre père?

 « Je ne cherche pas le pouvoir pour moi-même, mais uniquement pour être une voix et un défenseur de mon peuple. Mon objectif est de libérer mon pays et d’établir une démocratie laïque basée sur la volonté du peuple. En tant que tel, je ne doute pas que le les enfants de Cyrus le Grand ont toujours une place spéciale dans leur cœur pour le peuple d’Israël. « 

Q: Êtes-vous en contact avec de hauts responsables israéliens?

« Au cours des quatre dernières décennies, alors que je plaide pour la démocratie laïque en Iran, j’ai rencontré des personnalités sociales, économiques et politiques du monde entier, y compris des groupes juifs iraniens et non iraniens, pour expliquer et partager nos points de vue sur notre lutte pour la démocratie laïque en Iran ».

Q: Enfin, quel est le message qu’il est important pour vous d’envoyer aux citoyens d’Israël?

« Le régime islamique, depuis sa création, a célébré la mort. Mon toast préféré, par contre, est le » l’chaim » juif: à la vie! Nous, Iraniens, en tant que civilisation, préférons célébrer la vie plutôt que la mort. Ceux qui pensent de la même manière, comme le peuple d’Israël, sont des amis et des alliés naturels ».

JForum – Israël Hayom

 

 

 

3 Commentaires

  1. et dire que c’est la FRANCE qui a recueilli , créé ce personnage KHOMENEY , lui a permis de se mettre en pleine forme pour le putsch qui a viré le Shah !!!
    Est-ce que l’ IRAN a déjà remercié la FRANCE …… il va peut-être le faire en nous envoyant la bombe qu’il est en train de fabriquer !!!!

    • Cela serait une bonne chose ,,,car le comportement de l.état français après vichy,collaboration avec l,occupation ’amande ,,le soutien militaire,,politique,,financier,,bds,,mérite une reconnaissance tél que bataclan,,Nice,,et j,en passe,merci à la France de la trahison,,,comme toujours,,,

  2. Je suis certaine qu’il sera reçu les bras ouverts. Son défunt père avait d’excellentes relations avec Israël.
    Je pense que Obama-Biden serait fou de rage.
    ROSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.