La dérive anti-israélienne du “Monde” doit être corrélée à sa dérive gauchisante. Gilles-William Goldnadel

S’appuyant sur un dossier roboratif du webmagazine Tribune juive, l’avocat Gilles-William Goldnadel décrypte la dérive anti- sioniste du quotidien du soir.

Je ne saurais trop recommander à mes lecteurs le dossier du modéré “Tribune Juive” consacré au “lynchage d’Israël par Le Monde”. De prestigieux auteurs tels que P.A. Taguieff , G. Bensoussan , Y.Mamou (ex Monde) , J. Tarnero y apportent leurs contributions. Il s’agit d’un dossier accablant car documenté et argumenté auquel je vous renvoie.

Pour ma part, je tiens à corréler cette dérive contre l’Etat Juif à la dérive extrêmement gauchisante – et même woke – d’un journal appartenant autrefois à la gauche parisienne et tempérée. Certes, “Le Monde” est considéré comme anti-Israélien depuis les années 70 , mais cette posture fut longtemps rationnelle et largement orientée vers l’Orient à la manière diplomatique et policée d’un certain Quai d‘Orsay.

Nous n’en sommes plus là. Il s’agit certes toujours d’une orientation vers l’Orient, pas davantage très philosémite, mais à la manière très dérivante d’organisation dévoyée, telle qu’Amnesty International, ayant basculé dans un gauchisme effréné. Beaucoup y voient la marque de l’antisémitisme new age.

Sans aucunement nier sa présence subsidiaire, il convient avant tout d’y voir la marque de la détestation du blanc.

Il y a déjà vingt ans dans mes “Réflexions sur la Question Blanche” (Ramsay), j’expliquais que l’Etat Juif était désormais regardé comme un état-nation occidental qui se battait bec et ongles. Le stéréotype mensonger du Juif, dès lors, n’était plus un métèque veule et apatride détesté par l’extrême-droite des années 30, mais un blanc au carré nationaliste et belliqueux tueur de pauvres Arabes, abominé par une extrême-gauche pathologiquement anti-occidentale et xénophile. La mutation du Juif avait entraîné une mutation de l’antisémite. Ce mutant disant au Juif muté : “Dis moi comment tu es, je te dirai comment je te hais”.

C’est donc dans cette dérive gauchisante mutant en wokisme racialiste, dans son dernier et triste état, qu’il faut appréhender l’état du “Monde”. Retour pour terminer sur ce fameux dossier dans lequel je voudrais particulièrement signaler l’article d’Yves Mamou qui fait un sort particulier aux juifs antisionistes du journal incriminé et qui termine par un certain Sylvain Cypel.

A ce sujet , je voulais réparer un oubli dans le réquisitoire pourtant solidement charpenté d’Yves Mamou, ancien journaliste éminent de la maison “Monde” : Sylvain Cypel est l’auteur de l’un des plus grands fakes de l’histoire du journalisme : Avoir prétendu en première page et dix jours après le 11 septembre 2001 qu’une dizaine d’Israéliens avaient précipitamment quitté la veille des attentats le territoire américain. Autorisant ainsi les pires interprétations complotistes et qui n’ont pas manqué… Le lendemain, “Le Monde” infirmait discrètement l’information mensongère dans un articulet. Et c’est ce même journal qui traque les fakes conspirationnistes avec une escouade de Décodeurs sur le vilain Net.

Je recommande également dans ce dossier un article consacré à Benjamin Barthe, correspondant du “Monde” au Proche-Orient. L’auteur de l’article, dont j’allais oublier de préciser qu’il se nomme Benjamin Goldnadel, examine le site Twitter du précité qui approuve les imprécations anti-israéliennes les plus décomplexées telles que : “Ce pays n’apporte que la mort”.

Il faut dire que ce monsieur Barthe est marié à une activiste palestinienne qui moque “le peuple élu” et applaudit les attentats terroristes anti-Juifs. À noter que lorsque la femme soutient le boycott d’Israël à travers le BDS, le mari considère que celui du Qatar est “raciste et ethnocentré”. Quand la folie du racialisme anti-occidental transforme l’Amérique et l’Europe en hôpitaux psychiatriques, il est normal que “Le Monde” ne tourne définitivement plus rond.

Gilles-William Goldnadel Tribune juive

Gilles-William Goldnadel Photo © Sameer Al-Doumy / AFP

1 COMMENTAIRE

  1. Précisons : GW GOLDNADEL ne dit pas que l’immonde est un torche-cul antijuif depuis qu’il est devenu gauchiste il y a seulement 22 ans au début de la dite « 2ème vague de violence » des déchets nazislamistes. GW GOLDNADEL est trop cultivé pour commettre pareille erreur.
    L’immonde torche-cul référence de son homologue alterjuif nuisant en Israël « âm haarets » est un organe de propagande antijuive clairement et définitivement, depuis le début de la rébellion fellouze en Algérie, en novembre 1954. Je ne rappellerai jamais assez l’opuscule, paru en 1971, à la Table Ronde de Combat : « La gauche, Israël et les Juifs », du grand journaliste et combattant de l’Irgoun le regretté Fred GOLDSTEIN. La dénonciation des immondices en est l’essentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.