La CPI nouveau cheval de bataille d’Israël

0
233

 “Israël fait pression sur les Etats membres de la Cour pénale internationale pour réduire les financements de la Cour Pénale Internationale suite à l’enquête lancée contre Israël quant à de possibles crimes de guerre dans les territoires palestiniens, a déclaré dimanche le ministre des Affaires étrangères israélien Avigor Lieberman.

La CPI n’a pas immédiatement répondu à cette déclaration, mais les experts pensent qu’il est peu probable que cet effort de lobbying soit susceptible de convaincre les pays qui contribuent le plus au financement de la cour de réduire leur contribution.

Israël, qui, comme les Etats-Unis n’appartient pas à la CPI, espère que le financement de la cour  assuré par les 122 Etats membres proportionnellement à leurs possibilités économiques, sera réduit, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman.

“Nous exigerons de nos amis Canadiens, Australiens et Allemand de tout simplement cesser de financer cette instance,» il-t-il demandé à la radio israélienne.

Les fonctionnaires de la CPI ont confié à Reuters que l’effort de lobbying devrait également cibler le Japon, dont le Premier ministre Shinzo Abe était en visite en Israël.

“Ce corpus ne représente personne. C’est un organe politique”, a déclaré Lieberman, ajoutant qu’il soulèvera la question lors de la visite de son homologue canadien John Baird dimanche.

Une perte de financement ne ferait qu’exacerber les problèmes déjà sérieux qui frappent la trésorerie de la cour.  L’écrasante majorité du financement de la cour provient de l’Europe et de l’Asie du Nord. Le Japon est le plus grand contributeur, donnant € 20,4 millions en 2014, suivie par l’Allemagne qui a donné 13,5 millions.

La France, la Grande-Bretagne et l’Italie sont également d’importants contributeurs au budget de la CPI, qui passera de 7% à 141 millions d’euros en 2015. Le Canada y a contribué à hauteur de 5,6 millions.

Mais même les pays qui sont traditionnellement proches d’Israël ne sont pas susceptibles de revenir sur leurs engagements conventionnels de financement de la CPI, a déclaré Kevin Jon Heller, professeur de droit à l’école de Londres au département des études orientales et africaines.

“L’Allemagne est probablement le pays le moins enclin au monde à  se dégendager de la CPI en dépit de son soutien traditionnel à Israël,” at-il ajouté. «C’est l’un des Etats qui s’est le plus engagé dans la création de la CPI.”

Les procureurs de la CPI ont déclaré vendredi qu’ils examineraient “en toute indépendance et impartialité” les crimes commis dans les territoires palestiniens depuis le 13 Juin l’année dernière. Cela permettra à la Cour de se plonger dans la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza de Juillet-Août 2014, qui a tué plus de 2100 Palestiniens et 70 Israéliens.

Le Groupe islamiste Hamas, considéré comme un groupe terroriste par Israël et l’Occident, a salué samedi l’enquête de la CPI et a dit qu’il était prêt à fournir matière aux plaintes contre l’Etat juif.

Thomas Escritt et Dan Williams – Reuters

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.