Les avions de combat israéliens frappent à nouveau 6 fois la base militaire de Jamarya (ou Jamraya) dans les faubourgs de Damas

La TV  syrienne prétend que ses défenses anti-aériennes auraient intercepté 3 missiles sur 6 ; ces reportages surviennent quelques jours après le bombardement  d’une base iranienne

A croire que l’establishment israélien prépare, peu à peu, l’opinion publique israélienne, mais aussi la région, à quelque chose de « plus gros » : soit une guerre quasi-quotidienne avec « l’autre camp » dans l’ensemble de ses composantes et régions d’occupation, soit une action dans le cœur de la bête… Car un moment on ne pourra plus se contenter de frapper les « extrémités qui dépassent », il faudra bien remonter jusqu’à la tête… 

 

A still from a video reportedly showing an Israeli air strike near Damascus on December 4, 2017. (screen capture: Twitter)

Séquence vidéo montrant une frappe israélienne près de Damas le 4 décembre  2017. (screen capture: Twitter)

 

 

L’armée israélienne a frappé une installation militaire syrienne dans les faubourgs de Damas, tard dans la nuit de lundi à mardi, selon des rapports initiaux. Ce serait au moins la troisième fois depuis janvier 2013, puis mai 2013 qu »Israël frappe ce centre réputé pour être le lieu d’expérimentation et de mise au point des armes non conventionnelles (chimiques-biologiques) du régime syrien et que celui-ci aurait transmis au cours de la guerre en gestion au Hezbollah, sur exigence iranienne.

« Les avions israéliens ont pris la région de Jamarya, (près de Damas), pour cible, où se trouvent un centre de recherche scientifique (fabrique d’armes chimiques) et des dépôts d’armes et où sont stockés les armes et les munitions du régime et de ses alliés », affirme Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, basé à Londres.

Un correspondant de l’AFP dans la capitale a aussi entendu d’énormes explosions.

La TV d’état syrien apporte le service minimal de propagande en affirmant que la défense syrienne aurait intercepté trois missiles tirés par Israël. Il est fréquent que le régime syrien procède à ce genre d’affirmation, ne pouvant encaisser tous les coups sans rien faire.

Des vidéos postées en ligne filmées près de Damas font la démonstration d’éclairs suivis d’énormes détonations, montrant apparemment, soit les frappes, soit des tentatives d’interception par les défenses anti-aériennes.

Israel’s ambassador to Washington Ron Lauder commented Monday, “The chances of military confrontation are growing.” Speaking in an interview with the local Politico, the ambassador said: “I can’t tell you by the year or by the month. I’d say even by the week. Because the more they push, we have to enforce our red lines… So in taking action to defend ourselves, you don’t know what could happen.” Lauder concluded: “But I think it’s higher than people think.”

L’Ambassadeur à Washington Ron Lauder a déclaré lundi : « Les risques d »‘une confrontation militaire directe ne font qu’augmenter ». S’exprimant lors d’une interview avec le site local Politico, l’ambassadeur a expliqué : « Je ne peux pas vous dire que ce sera dans l’année ou le mois prochain. Je dirais même que ce n’est qu’une question de semaines. Parce que plus ils poussent en avant, plus nous devons renforcer nos lignes rouges…  Aussi en nous lançant dans des actions pour nous protéger et nous défendre, on ne peut pas savoir vraiment ce qui peut se passer ». Lauder a conclu : « Mais je pense que le risque est bien plus élevé que les gens ne peuvent l’imaginer ». 

ערוצים המזוהים עם משטר אסד מדווחים שוב על תקיפה ישראלית הפעם באזור ג’מראייא בפרברי דמשק. לפי הדיווחים, מערכות ההגנה האווירית הסורית הגיבו והשמידו שלושה טילים >>

וככה נשמעה התקיפה לפי אתר חדשות המזוהה עם המשטר pic.twitter.com/tCy2CsDbqv

Il y a des années qu’on impute à Israël des frappes aériennes contre les systèmes d’armements avancés ou comme ici les centres d’armement chimique en Syrie – dont des systèmes anti-aériens russes et des missiles fabriqués en Iran – ainsi que des positions du Hezbollah, mais Israël confirme rarement ce type d’opération.

En août dernier, le Mahjor-Général Amir Eshel a révélé pour la première fois l’ampleur de centaines de ces frappes, que l’IAF généralement ni ne confirment ni ne démentent.

Israël aurait frappé, il y a à peine quelques jours, la base iranienne en construction d’Al-Kiswah, puis aujourd’hui même un radar de la base de Dumair.

Israël a prévenu depuis fort longtemps que l’Etat hébreu ne laisserait pas l’Iran installer des bases en Syrie, dans le cadre de ses efforts pour contrôler un couloir terrestre allant d’Iran jusqu’au Liban, alors que les Ayatollah n’ont de cesse de vouloir étendre leur influence dans la région.

on sait que le Premier Ministre Binyamin Netanyahu a fait circuler un message par un pays-tiers (la Russie) au Président Bachar el Assad en le mettant en garde contre toute présence iranienne en Syire, soit à quelques dizaines de km des frontières d’Israël.

©Marc Brzustowski, avec agences pour JForum.fr

3 Commentaires

  1. Que D. Guide la main d’Israel et détruise ceux qui veulent le detuire.
    Nous ne cherchons pas à nuire à autrui, mais qui veut la paix doit etre pret à faire la guerre

  2. L’ asymétrie idéologique d’une guerre moderne…
    Les cibles en Syrie sont militaires. Comment les Syriens, précisément les Iraniens, pourraient-ils riposter ? Les guerres ne sont plus invisibles, depuis les nuages, mais sont traçables. Ce ne sont plus les chapelets de bombes, larguées sur les immeubles civiles, à la façon guerre mondiale sur Londres, Dresde, ou plus récemment comme en Tchetchenie, ou dernièrement sur les destructions opérées par le president ophtalmique sur ses propres populations…
    On voit mal des bombardiers Iraniens larguer sur Tel-aviv. Pourtant le Saddam, naguère, avait scudé indifféremment sur Ysraël_ et on connait alors sa fin_…
    Aussi l’Iran et « sa » Syrie sont consternés…
    Que faire ? L’ami russe n’est d’aucun secours. Reste le hezb,… Mais le Liban a été soigneusement épargné, sans pretexte, donc…
    Le nettoyage va donc continuer.
    ‘Hannoucah Sameah…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.