Jérusalem: accord entre Habayit Hayehoudi et Moshé Leon

0
97

Il y a quelques jours, la liste Habayit Hayehoudi menée par Hagit Moshé était en pourparlers avancés en vue de de signer un accord d’alliance avec Ofer Berkovitz.

Ce scénario promettait un scrutin serré entre les deux finalistes. Mais mercredi, coup de théâtre, le journaliste Yaïr Cherki de la 2e chaîne annonçait que Habayit Hayehoudi avait finalement conclu un accord avec Moshé Leon.

Hagit Moshé a publiquement apporté son soutien au candidat et a indiqué qu’elle sera adjointe au maire et responsable du dicastère de l’Education.

Les responsables de la liste sioniste-religieuse expliquent qu’Ofer Berkovitz avait certes fait des propositions “alléchantes” en termes de postes à responsabilités et prérogatives au sein du conseil municipal, mais les deux formations n’étaient pas tombées d’accord sur des points importants: l’attitude face aux courants du judaïsme massorti et réformé, la question de la partie orientale de Jérusalem et la gay pride.

Selon Yaïr Cherki, ce sont alors les rabbanim du sionisme-religieux qui ont pris la décision de préférer Moshé Leon à Ofer Berkovitz.

Après avoir conclu leur accord, Hagit Moshé et Moshé Leon se sont rendus ensemble auprès du rav Eitan Eizman, directeur du réseau scolaire Noam-Tsvia qui leur a donné sa bénédiction.

Moshé Leon a déclaré: “Ma collaboration avec le sionisme-religieux est tout ce qu’il y a de plus naturel car elle est fondée sur des valeurs idéologiques sur lesquelle j’ai grandi et sur lesquelles j’ai éduqué mes enfants et petits-enfants. Le sionisme-religieux a toujours été l’élément qui unifie les différents secteurs de population de Jérusalem. C’est pour cela que je vois un grand avantage au ralliement du Ihoud Haleoumi et de Habayit Hayehoudi sur mon nom afin de créer un leadership commun qui oeuvrera pour le bien de tous les habitants de la ville, qui construira et développera Jérusalem et apportera les réponses attendues par la population sioniste-religieuse de la ville”.

Hagit Moshé a déclaré: “Après mûre réflexion et de nombreuses tractations avec chacun des deux candidats, nous avons décidé que Moshé Leon est le candidat le plus apte à occuper la fonction de maire de Jérusalem. Il est la candidat qui dispose de la plus grande expérience et du leadership nécessaire pour gérer une ville aussi grande, complexe et importante que Jérusalem. Moshé Leon a toujours travaillé avec le sionisme-religieux et a prouvé par ses actes qu’il est soucieux des intérêts de tous les habitants de la capitale. Nous considérons avec la plus grande importance l’élection d’un maire sioniste-religieux, coiffé d’une kippa crochetée pour occuper l’une des fonctions les plus importantes dans le pays. Nous ferons donc en sorte qu’il soit élu mardi prochain”.

Quant à Ofer Berkovitz, il a réagi ainsi: “Il n’y a qu’un seul candidat qui se souciera réellement du sionisme-religieux à Jérusalem. Il s’appelle Ofer Berkovitz. Il ne fait aucun doute que les électeurs sionistes-religieux voteront selon leur conscience, pour ce qui est bon pour eux  et pour Jérusalem, et non d’après des deals et des combines de politiciens qui ne se soucient pas particulièrement du sionisme-religieux à Jérusalem. Il n’y a qu’une maison, vraie et unifiante pour le sionisme-religieux à Jérusalem et pour cela, dans six jours, les sionistes-religieux de Jérusalem voteront Ofer Berkovitz”.

Mais cet accord rapproche tout de même Moshé Leon du siège de maire, d’autant plus qu’il a également reçu le soutien, bon gré mal gré, du maire sortant Nir Barkat.

Photo Relations publiques

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.