Antisémitisme: Jeremy Corbyn suspendu du Parti travailliste britannique

Le Parti travailliste britannique a annoncé jeudi la suspension immédiate de son ancien président, Jeremy Corbyn.

Cette décision intervient suite à la publication d’un rapport interne sur l’antisémitisme au sein du Labour qui recommande notamment l’ouverture d’une enquête à propos de multiples déclarations controversées de Corbyn envers la communauté juive et envers l’Etat d’Israël. Il est également accusé d’avoir « harcelé et discriminé » ceux qui au sein du parti s’élevaient contre les dérives antisémites.

Jeremy Corby ne sera plus membre du parti qu’il a dirigé, jusqu’à ce que l’enquête aura fourni ses conclusions. L’ancien chef travailliste a mis ce rapport en doute et dénoncé « une manoeuvre politique ».

Durant sa carrière politique, Jérémy Corbyn a souvent tenu des propos des très virulents contre l’Etat d’Israël et le sionisme et n’a pas hésité à exprimer sa sympathie pour le Hamas et le Hezbollah ou à comparer Israël au régim nazi.

Il avait même été photographié dans un cimetière assistant à une cérémonie en mémoire d’un terroriste de « Septembre Noir », organisation qui fut notamment responsable de l’attentat contre les athlètes israéliens aux JO de Munich en 1972.

Durant son mandat à la tête du Parti travailliste, il avait par ses propos et prises de position libéré une parole antisémite au sein de la formation.

Keir Starmer, qui lui a succédé après sa déroute électorale face à Boris Johnson, s’est engagé à extirper l’antisémitisme du Parti travailliste.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.