Zentralbild: August 1941 Weltkrieg 1941 Frankreich, besetztes Gebiet. Festnahme von Juden. Die Festgenommenen werden in Paris mit Autobussen abtransportiert. 8281-41 ADN-ZB/Archiv: Frankreich unter der Okkupation dse deutschen Faschismus und des Vichy-Regimes 1940/44. In Paris festgenommene Juden wurden mit Autobussen abtransportiert.

Rafle du Vel d’Hiv: une histoire qui restait à écrire, 80 ans après

« Jamais Vichy et son administration n’auront sacrifié autant de juifs français, prétendument protégés par le maréchal Pétain, qu’en juillet 1942 », écrit l’historien Laurent Joly

L’histoire de la rafle du Vel d’Hiv, il y a 80 ans, écrite de manière imparfaite, est revisitée dans un livre de l’historien Laurent Joly publié mercredi et détaillant la cruauté et les aberrations de cette « opération policière ».

Celle-ci avait abouti à l’arrestation de 12 884 Juifs à Paris et dans sa proche banlieue en juillet 1942, rappelle ce spécialiste de l’Occupation, chercheur au CNRS.

Un sixième des morts de la Shoah en France ont été arrêtés dans la capitale lors de cet été 1942.

A paraître le 25 mai chez Grasset, « La Rafle du Vel d’Hiv. Paris, juillet 1942 » fait l’objet d’un très bel article de Nathalie Funès dans « L’OBS » de cette semaine. Posted by Laurent Joly on Thursday, May 19, 2022

 

La Rafle du Vel d’Hiv, qui paraît aux éditions Grasset, vient après un demi-siècle où les connaissances sur l’événement auront peu, sinon pas évolué.

L’ouvrage de référence s’appelait La Grande Rafle du Vel d’Hiv, en 1967, par Claude Lévy, résistant et chercheur en médecine, et Paul Tillard, journaliste et écrivain.

« Un livre marquant » mais principalement fondé « sur des témoignages », et contenant « beaucoup d’erreurs, qui continuent d’être répétées », explique Laurent Joly à l’AFP.

Juifs français sacrifiés

On aurait pu penser que le discours de Jacques Chirac en juillet 1995 pour reconnaître la responsabilité de la France dans cette rafle allait relancer l’intérêt des historiens. Au contraire, il semble avoir refermé le débat pendant des décennies.

« On arrive à cette espèce de paradoxe dans lequel l’événement le plus connu de l’Occupation en France n’avait pas fait l’objet de recherches sérieuses », estime l’historien. « J’y ai passé deux ans et demi ».

En insistant sur l’idée (fausse) que la rafle visait uniquement des étrangers, et que les autorités de Vichy auraient protégé les Français, Éric Zemmour a rouvert la discussion.

Conclusion de l’ouvrage sur ce point: « Jamais Vichy et son administration n’auront sacrifié autant de juifs français – prétendument protégés par le maréchal Pétain – qu’en juillet 1942 ».

Affiche appelant le passant à se souvenir des victimes du camp de concentration de Gurs en France, où furent envoyés les premiers raflés du Vel d’Hiv, avant même la création du gouvernement de Vichy (Crédit: DR)

Après la Seconde Guerre mondiale, des archives ont disparu, mises au pilon par la République. Toutes les fiches d’arrestation ont été détruites par la Préfecture de police de Paris.

« Il fallait contourner » cette difficulté, dit Laurent Joly. « On est face à un crime immense sur lequel il fallait travailler comme un archéologue ».

« Catastrophe humanitaire »

Pour démonter la mécanique, le chercheur a épluché entre autres les dossiers d’instruction de l’épuration, visant des policiers qui avaient participé à la rafle: une trentaine d’entre eux en parlent, sur 4 000 au total.

Par ailleurs, le fichier des Juifs sur lequel s’appuie la police nous est parvenu en grande partie. Il permet de voir jusqu’à quelles extrémités les autorités sont allées pour contribuer au projet nazi d’extermination.

Le fichier juif était un registre qui servit à l’arrestation des Juifs lors de la rafle. Il est aujourd’hui conservé par le mémorial de la Shoah à Paris. (Crédit : Charvex/Domaine public)

« Ce que je retiens c’est qu’à chaque étape on a le choix: les agents qui relaient les ordres, ceux qui les exécutent, ont le choix », souligne l’historien.

En fonction des arrondissements de Paris, les résultats sont contrastés. Certains policiers, comme ceux du 12e, se montrent impitoyables dans leur « traque ». D’autres, comme dans le 2e, se contentent du service minimum, détournent les yeux, voire préviennent leurs cibles.

« C’est avant tout une opération de police » et cela aboutit à « une catastrophe humanitaire en plein Paris », quand les raflés sont regroupés sans eau, nourriture ni sanitaires fonctionnels dans le Vel d’Hiv, souligne l’historien.

Il ne reste qu’une photo de l’événement, prise par un journaliste collaborationniste, de bus garés à côté du Vélodrome d’Hiver (15e arrondissement). Elle est reproduite sur la couverture.

Les images les plus marquantes de la rafle sont peut-être les dessins de Cabu pour un hebdomadaire, Le Nouveau Candide. Sortis de l’oubli, ils seront republiés par les éditions Tallandier le 23 juin.

Par AFP  fr.timesofisrael.com

Arrestation de Juifs à Paris par des policiers français le 20 août 1941. (Crédit : Bundesarchiv, Bild 183-B10816 / CC-BY-SA 3.0)

 

5 Commentaires

  1. les média prétendus juifs n’ont pas précisé dès le titre que cet article est diffusé par les Amalgames Fange Pourriture. Cet organisme de propagande antijuive, qui soutient les déchets nazislamistes, nuisant depuis un siècle. Cet organe de propagande qui adore rendre hommage aux Juifs de gauche morts, surtout s’ils ont été massacrés. L’organe de propagande antijuive élève même au rang de martyres les Juifs de gauche qui ont eu le « bonheur » d’être assassinés par « l’extrême droite ».
    Alors, ça devient franchement insupportable et indécent, ces merdia prétendus juifs qui se jettent avidement sur cet article, pour en remettre une couche contre Eric ZEMMOUR et à travers lui, les « populistes », juifs et non juifs, de France et de partout.

  2. Je n’ai nul besoin de lire les « historiens », je n’ai juste qu’à « compter » les membres de ma famille, coté paternel de nationalité française : 6 déportés, un seul revenu, coté maternel de nationalité étrangère : 2 déportés…
    Je rappellerais également que le pétain et sa clique ont « donné » plus de Juifs que les allemands en demandaient, et qu’ils ont obligé ceux ci à emmener également les enfants dont les allemands ne voulaient pas initialement.. parce que vichy ne savaient que faire de ces futurs orphelins..
    Je n’oublierais pas non plus ces 7 à 9000 « gardiens de la paix » et gendarmes obéissant criminellement et imbécilement à des ordres assassins, combien ont été jugés ? Combien ont été condamnés ?
    Tous, de la plus haute place de la hiérarchie au plus minable et obscur planton étaient coupables d’obéissance criminelle..
    De la même manière que le soldat russe condamné à la prison à vie pour assassinat d’un civil désarmé…!
    N’oubliez jamais, refusez d’obéir lorsque la loi est criminelle, ignoble, imbécile..!
    N’oubliez jamais les optimistes, les obéissants à vichy, ayant été se faire recenser, porter l’étoile, il n’en reste que des cendres..
    N’oubliez pas les résistants, les « désobéissants » refusant de porter l’étoile, de rendre leurs armes, d’aller pointer aux commissariats, aux kommandanturs, ces pessimistes ont survécu, ont fait de faux papiers, fait le coup de feu pour survivre.. contre des uniformes verts et bleus..
    L’un d’eux m’a donné le jour…

    • Merci BOCCARA – Les média prétendus juifs n’ont pas précisé dès le titre que cet article est diffusé par les Amalgames Fange Pourriture. Cet organisme de propagande antijuive, qui soutient les déchets nazislamistes, nuisant depuis un siècle. Cet organe de propagande qui adore rendre hommage aux Juifs de gauche morts, surtout s’ils ont été massacrés. L’organe de propagande antijuive élève même au rang de martyres les Juifs de gauche qui ont eu le « bonheur » d’être assassinés par « l’extrême droite ».

      Alors, ça devient franchement insupportable et indécent, ces merdia prétendus juifs qui se jettent avidement sur cet article, pour en remettre une couche contre Eric ZEMMOUR et à travers lui, les « populistes », juifs et non juifs, de France et de partout.

    • @galil308 – Comme vous dites, vous n’avez pas besoin d’un énième historien, pour savoir les atrocités commises par les déchets antijuifs nuisant en France à cette époque. Tous les Juifs savent, et tous les autres ont la possibilités de le savoir aussi. Et surtout, vous concluez bien.

      Le problème, c’est l’instrumentalisation de cette énième « recherche », contre le courant dit « populiste ». C’est naturel, car cet article est diffusé par les Amalgames Fange Pourriture, l’organe officiel de propagande antijuive en francekipu depuis 2gol. C’est malsain qu’un organe prétendu juif s’en fasse l’écho.

  3. Je conseille de lire l’introduction par Laurent joly de son propre livre « l’état contre les juifs »Vichy, les nazis,et la persécution antisemite.
    L’introduction est localisée et datée:versailles avril 2020.
    Je répète qu’elle est de la propre main de Joly lui-même.
    Édition Flammarion collection champs histoire.page V(en chiffre romain)
    Haut de la page.
    Textuellement :
    « Et l’historien suscite parfois l’étonnement lorsqu’il rappelle que les rafles de l’été 1942,visaient essentiellement des juifs apatrides , que l’étreinte nazie était redoutable ,que Vichy , aussi collaborateur et antisémite qu’il ait pu être , n’a accepté de procéder aux rafles massives qu’à la condition d’en exclure les juifs français et que au bout du compte , 16 % de ceux ci ont été déportés , contre 40% pour les étrangers »
    TEXTUELLEMENT PAR LAURENT JOLY LUI MÊME.
    Vous pouvez vérifier.le livre coûte 10 euros.
    La citation n’est sortie d’aucun contexte différent et est parfaitement explicite.
    Laurent Joly se fout il du monde ?
    Il ferait mieux d’oublier son obsession anti Zemmour et d’arrêter de dire tout et son contraire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.