Israël surveille les drones iraniens en Ukraine qui pourraient être leur adversaire à l’avenir

Selon Yury Hanat, porte-parole du commandement de l’armée de l’air ukrainienne, le drone iranien Shahad-136 est une cible aérienne relativement petite qui vole principalement à basse altitude et ne peut pas être vue par les radars.

Bien que moins chers et moins complexes que les systèmes américains, britanniques, israéliens, chinois et même certains russes, les drones iraniens Shahed-136 posent des problèmes tactiques aux forces terrestres ukrainiennes.
Selon des informations, Téhéran dispose de plusieurs types de drones de type Shahid. Le Shahid de forme triangulaire a une portée d’environ 2 000 km, bien que l’Iran ait révélé peu de détails sur ce drone suicide.
En conséquence, il peut frapper des cibles spécifiques à distance, une capacité dont la Russie a désespérément besoin dans son effort de guerre contre l’Ukraine, qui est armée de systèmes d’armes occidentaux.
Plus tôt en juillet, il y avait des rumeurs selon lesquelles l’Iran enverrait à la Russie « des centaines » de drones pour les utiliser dans le conflit en cours en Ukraine, et entre autres enverrait des drones de modèle Shahid. Fin août, ces drones ont été livrés à la Russie.
Le drone d’attaque Shahed-136 a été développé par l’Iranian Aircraft Manufacturing Company et peut transporter des missiles avec des ogives pesant entre 5 et 30 kilogrammes.
L’Iran a précédemment nié avoir fourni à la Russie des armes ou des drones tels que le Shahid 136. Cependant, le chef des Gardiens de la révolution iraniens s’est vanté plus tard d’avoir armé la Russie avec ces drones. Israël, pour sa part, surveille les drones iraniens que la Russie utilise contre l’Ukraine.
Certains rapports ont affirmé que des experts israéliens en drones sont déjà en Ukraine pour examiner l’épave des drones iraniens abattus par Kyiv. En outre, Israël note qu’il est possible que des drones iraniens attaquent délibérément Oman, une ville située dans la région de Tcherkassy, ​​au centre de l’Ukraine, où vit une importante communauté israélienne.
Alors qu’Israël a appelé à la fin du conflit, il s’est méfié du soutien militaire à l’Ukraine. Cependant, son intérêt pour le conflit semble grandir étant donné que son grand rival s’est rangé du côté des Russes.
JForum avec  Nziv
Un drone iranien entier tombé entre les mains de l’armée ukrainienne  Crédit : Arab Defence

 

1 COMMENTAIRE

  1. « Des experts israéliens en drones sont déjà en Ukraine pour examiner l’épave des drones iraniens abattus par Kyiv ». De quoi justifier les demandes du Président Zelensky pour se défendre, une admiration évidente aux yeux des nations pour le savoir faire technologique
    de pointe Israélien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.