Sous haute sécurité : voici comment 180 millions de shekels en espèces ont été transférés depuis le nord de la bande de Gaza

Pendant le cessez-le-feu, avec le soutien des Nations Unies et l’approbation d’Israël : des centaines de millions de shekels en espèces ont été transférés du nord de la bande de Gaza vers le sud – selon un article du Financial Times.

Le Financial Times (FT) a révélé en fin de semaine une opération menée sous le voile du secret pendant le cessez-le-feu entre Israël et l’organisation terroriste Hamas, dans le cadre de laquelle un stock de 900 000 billets, soit environ 180 millions de shekels en espèces , a été transféré du nord de la bande de Gaza vers le sud de la bande, où la majeure partie de la population gazaouie a été évacuée. Il s’agit de billets de 200 shekels chacun, pesant au total une tonne.

Les fonds ont été collectés auprès de deux succursales de la Banque de Palestine situées au nord de la bande de Gaza et le transfert a permis de réapprovisionner en monnaies les six distributeurs automatiques qui fonctionnent encore au sud et au centre de la bande de Gaza, selon le rapport.

Le but de ce transfert d’argent est d’essayer de faciliter la vie de la population gazaouie, ainsi que de l’économie de Gaza, qui dépend beaucoup de l’argent liquide. Même avant le début de la guerre, selon les données de l’ONU, 81 % de la population de Gaza était considérée comme pauvre et dépendait de l’aide internationale.

Ceux qui reçoivent un soutien en dehors de Gaza, ainsi que des paiements sur leurs comptes bancaires, dépendent largement de l’argent liquide. Depuis le début de la guerre et avant le cessez-le-feu, il y a une pénurie d’argent liquide dans le sud de la bande de Gaza, de plus, les options de paiement électronique sont rares et l’inflation est endémique, selon le journal.

JForum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires