fbpx
Accueil Israel Israël frappe un convoi de chefs du Hezbollah, Moscou consent ©

Israël frappe un convoi de chefs du Hezbollah, Moscou consent ©

1010
   
Les rapports de sources syriennes, proches ou opposées à Assad et au Hezbollah, divergent à propos d’avions de combat des forces aériennes israéliennes qui ont attaqué un convoi de véhicules transportant, selon les uns, des commandants importants du groupe terroriste Hezbollah, circulant dans la zone de Maarba, au nord de la capitale Damas, tôt dans la soirée de jeudi, selon des sources arabes. Elles affirment qu’un grand nombre de véhicules ont été directement touchés et détruits.

Israeli Air Force F-16B jets, June 2011 (photo credit: Ofer Zidon/Flash90)

Des avions de combat F-16B des forces aériennes israéliennes Juin 2011 (photo credit: Ofer Zidon/Flash90)

Le groupe terroriste chiite, en revanche, déclare bien que les avions de guerre de Tsahal ont frappé u convoi de quatre camions « transportant des armes » (et non des officiers supérieurs), près de Ma’arba, au nord de Damas, selon un site internet proche du groupe terroriste, le site Mulhak, jeudi soir.

Selon ce site partisan, « personne n’aurait été tué » dans les frappes qui ont eu lieu mercredi dans la nuit.

Le porte-parole de Tsahal a, quant à lui, déclaré que Tsahal n’a rien à déclaré et ne commenterait pas cette information, à propos d’une nouvelle frappe présumée en Syrie.

Des sites de l’opposition syrienne rapportent régulièrement que les Forces aériennes israéliennes (IAF) mènent un certain nombre de frappes contre les positions et convois du Hezbollah près de la frontière libano-syrienne, d’après le site d’actualités Nationales israéliennes.

« Selon les rapports provenant du terrain, cette frappe aérienne a été menée contre un convoi du Hezbollah partant de cette zone, pour se diriger vers le Liban », selon INN citant des sources de l’opposition syrienne.

Le Hezbollah dispose de milliers de combattants déployés en Syrie, fournissant ainsi une aide estimable au régime du Président Assad afi de contrecarrer l’insurrection.

Members and supporters of Lebanon's Shiite terrorist group Hezbollah carry the coffin of Mustafa Badreddine, a top Hezbollah commander who was killed in an attack in Syria, during his funeral in the Ghobeiry neighborhood of southern Beirut on May 13, 2016. (AFP PHOTO / ANWAR AMRO)

Membres du Hezbollah transportant le cercueil de Mustafa Badreddine, le plus haut commandant chef d’Etat-Major en Syrie et planificateur de dizaines d’attentats dans le monde et au Liban en particulier , lors de ses funérailles dans le quartier de Ghobeiry au sud de Beyrouth le 13 mai 2016. (AFP PHOTO / ANWAR AMRO)

En mai, le Hezbollah a déclaré que son principal commandant en chef, Mustafa Badr Al-Din avait  été pulvérisé et tué dans une frappe aérienne israélienne, avant de se raviser et d’attribuer son élimination à un « missile takfiri » (rebelle), allié des Etats-Unis et de l’Arabie Saoudite.

En avril, le Premier Ministre Binyamin Netanyahu a confirmé qu’Israël menait des dizaines de frappes contre le Hezbollah afin d’empêcher le groupe d’obtenir des armes russes sophistiquées – un aveu rare de la part d’Israël, de son implication dans des attaques aériennes en Syrie, probablement du fait de l’existence officielle d’une coordination avec la Russie et, parallèlement, d’une « compréhension » russe quant à ces interceptions israéliennes.

Israël a juré d’empêcher le Hezbollah d’obtenir des « armes qui changent la donne » des rapports de forces – en particulier des systèmes anti-aériens avancés et des armes chimiques.

JForum avec agences.


La Russie est-il un bien « meilleur ami » (que les USA) en laissant Israël régler ses comptes avec le Hezbollah (et donc l’Iran)? 

Les avions de chasse israéliens ont la permission officieuse de frapper des cibles en Syrie, en dépit du « parapluie anti-aérien russe », souligne un expert israélien.

Récemment encore, les forces aériennes israéliennes ont attaqué une cible -convoi d’un commandant de milice de Défense Nationale Druze syrienne favorable au régime, près de Quneitra, après le passage dans le secteur du Général Naghdi, Commandant en chef des Bassijs iraniens – après des tirs de mortiers « perdus » fréquents qui ont atterri sur les Hauteurs du Golan côté israélien.

Russian President Vladimir Putin and Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu met at the Kremlin last month. /Haim Zach/Flash90
Le Président russe Vladimir Putin et le Premier Ministre Benjamin Netanyahu au Kremlin le mois dernier. /Haim Zach/Flash90

« Israël aurait pu subir les foudres de la critique dans l’arène internationale pour l’ingérence de ses attaques – mais cela n’a pas été le cas, insiste le Dr Aaron Lerner, analyste à l’IMRA (Independent Media Review and Analysis). Cela « illustre un succès significatif du Premier Ministre Binyamin Netanyahu qu’on ignore trop souvent ».

Netanyahu et le Président russe Poutine ont apparemment atteint un nouveau point d’accord le mois dernier, lors d’une rencontre à Moscou, rappelle Lerner. Cet accord implicite « permet à Israël, dans des circonstances diverses et variées, d’attaquer aussi bien des cibles militaires syriennes que du Hezbollah à l’intérieur du territoire syrien – malgré le déploiement d’un parapluie de protection anti-aérienne russe couvrant la totalité du pays et au-delà (Liban, Israël, Méditerranée) »

Lerner ajoute qu’il « doute » qu’Israël aurait bénéficié d’un niveau de compréhension aussi élevé avec les Etats-Unis s’il s’agissait d’un parapluie anti-aérien américain [Il faut, ici, se rappeler des controverses sur d’éventuelles frappes des sites nucléaires iraniens qui auraient besoin de survoler l’Irak, du temps de la présence américaine] .

L’Iran, qui est le principal allié du Président syrien Bachar al Assad, critique ouvertement la Russie à cause de ce « feu vert » russe aux frappes aériennes israéliennes en Syrie. « Les systèmes anti-aériens que la Russie a transporté en Syrie ne devraient pas permettre au moindre avion [ennemi] de survoler le pays – mais ce n’est pas ce qui se produit en réalité », a protesté le Général de Brigade Khosro Orouj, officier supérieur du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne.

Pendant ce temps, la Syrie continue de payer le prix fort d’une guerre « civile » qui dure depuis plus de 50 mois. La semaine dernière, au moins 38 soldats sont mort dans l’effondrement d’un tunnel…

On a aussi rapporté qu’Assad avait fait une visite secrète à Moscou, juste avant la visite de Netanyahu le mois dernier, afin de proposer à Poutine un plan où Israël se retirerait du Plateau du Golan. Il semble à ce stade, que ce ne soit pas allé plus loin.

Adaptation : Marc Brzustowski

Russia called better friend than U.S. for allowing Israel to attack targets inside Syria

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
martin54

la promesse divine c’est que dieu ramene son peuple dans sa terre et que c’est definitif. comme l’annonce les prophètes
.toutes les nations monterons contre jerusalem( je pense que vous serez avec eux) mais a ce moment elle vont en payer le prix.
l’eternel est vivant et sa parole s’accompli n’en déplaise aux puissances de ténébre.

Basta

Francis Contis ,vous pensez vraiment qu’une organisation terroriste dont le chef se terre dans des bunkers de peur de se faire pulvériser ,n’en sort qu’épisodiquement pour faire acte de présence, utilise des lampes UV pour éviter le dépérissement de ses organes ,cet homme qui vit comme une taupe ,va faire paniquer Israël ? Soyez sérieux svp!
Il y aura certainement une réaction du Hezbollah elle sera dans la normale des choses ,mais Israël continuera à faire ce qu’il estime devoir faire.
À bon entendeur salut!!

Francis Contis

Ecoutes bien Khafane Contis, la soeur de Francis, ou quel que soit le nom que le gouvernement algérien t’a donné en prime pour venir roucouler à rien fiche sur nos sites, en surfant sur la manne gazière pour faire semblant d’avoir une opinion à toi, on te connaît, on sait qui te paie et quelle propagande tu es chargé de diffuser. Demain ton pays aura besoin des Américains pour échapper à la crise et devra tourner le dos à tes amis iraniens et du Hezbollah. Et ce jour-là, ceux qui aujourd’hui te paient t’enverront dans les mines de sel. Et il y fera chaud, très chaud. Mai au moins, pour la première fois de ta vie tu découvriras les bienfaits du mot travail. Allez salut, pantin.