Israël et ses mauvaises fréquentations, par Michèle Mazel

9
2527

Israël et ses mauvaises fréquentations

Par Michèle Mazel

 

A peine élu, le nouveau président du Brésil, Jair Bolsonaro, a annoncé qu’il comptait bien tenir sa promesse électorale et transférer son ambassade en Israël à Jérusalem, partant du principe que chaque pays est libre de décider de l’emplacement de sa capitale. Une mesure qui n’est toutefois pas pour demain, Bolsonaro n’entrant en fonction que le premier janvier.

Le fils Eduardo en tee-shirt de Tsahal ou du Mossad en 2016 (avant le baptême évangélique de la famille dans les eaux du Jourdain)

 Qu’importe. Une fois encore Israël est accusé de s’acoquiner avec des dirigeants douteux, voire fascistes.  Pour le New York Times, on peut craindre un bain de sang au Brésil sous la direction d’un leader de l’extrême droite nationaliste que beaucoup comparent au président américain – ce qui à leurs yeux n’est pas un compliment bien au contraire et qui jette un doute sur sa légitimité. Il a pourtant été élu avec 55% des suffrages dans un pays qui est le cinquième du monde par la superficie et le sixième par la population. Il faut croire que les voix de droite ne comptent plus en démocratie. On le voit bien en Europe : là encore on reproche à l’Etat juif son rapprochement avec des pays « sulfureux » comme la Pologne et la Hongrie ou encore l’Autriche qui a pris un virage vers la droite après les élections de 2017.

Des pays au lourd passé d’antisémitisme et de crimes envers les Juifs. Pourtant l’Allemagne, qui a fait pire, est considérée comme très fréquentable aujourd’hui, bien que d’authentiques partis d’extrême droite pour ne pas dire nazis, y existent encore et manifestent ouvertement dans les grandes villes. Quant à la France, qui cherche à oublier comment elle a trahi ses Juifs pendant la guerre, elle connait aujourd’hui une recrudescence d’actes antisémites dans une ambiance résolument antisioniste de la part des médias tandis que ses représentants diplomatiques votent systématiquement contre Israël dans toutes les instances internationales.

Ils n’ont pas hésité à soutenir les honteuses déclarations de l’Unesco déniant au peuple juif et au judaïsme tout lien avec Jérusalem et l’esplanade où le roi Salomon établit son temple ainsi qu’avec le tombeau des Patriarches à Hébron.

Les pays de l’Europe occidentale membres de l’Union européenne préfèrent à l’Amérique de Trump l’Iran des Ayatollahs qui ne cache pas sa volonté de détruire Israël et qui fomente le terrorisme dans tout le Moyen Orient – et ils apportent un soutien inconditionnel aux Palestiniens tant de Ramallah que de Gaza. On a vu les parlementaires européens à Bruxelles, debout, saluer par un tonnerre d’applaudissements un incroyable discours antisémite du président de l’Autorité palestinienne accusant « les rabbins » d’empoisonner les puits palestiniens dans la plus pure tradition des accusations de crimes rituels d’antan ; on ne les a pas entendus émettant la moindre condamnation aux attaques répétées du Hamas.  Ces mêmes pays européens ont laissé longtemps le Conseil de Sécurité lors des huit années de présidence Obama censurer et condamner Israël.

Jusqu’à l’arrivée d’un nouveau président américain et la nomination d’une nouvelle représentante à ce Conseil qui a bloqué et bloque encore des décisions aussi unilatérales qu’iniques contre le gouvernement de Jérusalem.

La presse bienpensante peut donc continuer à fustiger ses prétendues mauvaises fréquentations, l’Etat Juif ne renoncera pas à ses liens avec des pays qui sont, hélas, les seuls à lui témoigner sympathie et compréhension.

 

 

 

 

 

 

 

 

9 COMMENTS

  1. L’Europe pretend etre nos amis, Macron en tête.
    cela me rappelle le vieil adage: “Que D. me protege de mes amis, mes ennemis je m’en charge”

  2. Si un mec vient à votre secours alors que vous êtes en train de vous noyer devant de ” bons citoyens ” qui n’interviennent pas parcequ’ils savent que vous êtes Juif .

    Une fois sauvé qu’elle sera votre réaction ?

    Vous allez enquêter sur celui qui vous a sauvé ? Vous allez lui demander ses papiers d’identité ?

    Il faut arrêter avec tous ces donneurs de leçons, les mêmes qui ont vendu leur âme en 40 en ” donnant ” leurs Juifs aux pires criminels de tous les temps .

  3. la France “connait aujourd’hui une recrudescence d’actes antisémites dans une ambiance résolument antisioniste de la part des médias ” de gauche et un antisémitisme viscéral violent voire criminel de la part d’islamistes toléré par des islamogauchistes idéologues

  4. Nous n’avons eu que des Justes des Nations, et non pas des nations justes, pour risquer leur peaux pour sauver quelques Juifs, restes infimes des débris survivants rescapés de la folie antisemite. Tous ces pays qui n’ont pas lever un doigt pour bombarder la machine à exterminer na’zie ramenent leur hideuse “gueule

    • ” pour vilipender, comme si leur intention profonde n’avait pas été suffisamment démonstrative…
      On se souviendra de leur froid refoulement de Juifs éperdus fuyant comme ils pouvaient les meutes aboyantes. Aujourd’hui encore, leurs mauvaises intentions sourdent à travers leurs critiques, leurs standing ovations pour nos exterminateurs réputés, et leurs putrides resolutions qui ne pensent qu’à nous denier nos racines pour mieux nous arracher de cette terre qui, indéniablement, nous a reconnus !
      Aussi Michèle a mille fois raisons, si nous en sommes à ce que ce ne sont pas ceux que nous attendions qui viennent à nous supporter, mais, finalement, je préfère ceux-là plutôt que les hypocrites au baiser d’Essaü, qui nous sourient et nous haïssent du fond de leur coeur.
      Nous avons une très longue mémoire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.