Israël attaque Al Qods et le Hezbollah à Quneitra

3
5755

L’offensive planifiée de Téhéran sur deux frontières incite Israël à attaquer Al Qods et le Hezbollah à Quneitra

Les Brigades Al Qods des Gardiens de la Révolution et les services de renseignements Iraniens, ainsi que leurs milices chiites supplétives, principalement le Hezbollah, sont intégrés dans les postes de commandement syriens en face du Golan israélien. Ils sont déguisés en uniformes syriens. Le 11 février, Damas a signalé un assaut d’artillerie et de drones des forces de défense israéliennes, qui aurait frappé un ancien hôpital de Quneitra et deux camps de l’armée syrienne dans le village voisin de Jabata Al-Shaab. La notice omet de mentionner que les trois sites sont occupés par des milices iraniennes, chiites et du Hezbollah. Ils sont là depuis environ huit mois.

En juillet 2018, avec le soutien du président Donald Trump, le Premier ministre Binyamin Netanyahou, puis le chef d’état-major, le général Gady Eisenkot, sont parvenus à un accord prévoyant que l’armée russe s’engage à tenir les Iraniens et leurs forces supplétives à l’écart de la région de la frontière israélienne, après que l’armée syrienne a récupéré Quneitra en face du Golan israélien et le sud de la Syrie. Moscou a promis que huit postes gérés par la police militaire russe garderaient une bande de 45 km de profondeur à partir du Golan, tenant ces forces à distance. Cette entente n’a jamais été suivie d’effet. DEBKAfile a rapporté le 19 juillet que les postes syriens avaient été repris par les forces iraniennes et du Hezbollah se présentant sous l’uniforme des troupes syriennes. Il y a trois semaines, le 21 janvier, une batterie iranienne d’Al Quds a tiré, depuis l’extérieur de Damas, un missile Fateh 110, sur le Mt Hermon, en représailles contre un missile de croisière israélien qui a frappé des installations iraniennes près de Damas.

DEBKAfile offre trois explications à la décision d’Israël de se retourner maintenant contre les Iraniens et leurs séides, après leur avoir laissé huit mois pour s’installer à quelques kilomètres du Golan :

  1. L’Iran et le Hezbollah ont décidé d’enflammer, tour à tour, les frontières d’Israël au nord et au sud par Gaza, dans la perspective des élections législatives du 9 avril prochain. À l’approche des journées de vote, ils allumeront des incendies à la fois sur les deux frontières, en même temps.
  2. Le Premier ministre Netanyahu et son parti du Likoud ne peuvent pas se permettre de laisser une crise sécuritaire hors de contrôle, en particulier lorsqu’elle est conçue par Téhéran et le Hezbollah.
  3. Le nouveau chef d’état-major de l’armée israélienne, le général Aviv Kochavi, s’est révélé être en désaccord avec certains des principes de son prédécesseur et devrait pouvoir être plus proactif.

  ,  ,  ,  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

Tehran’s planned two-border offensive prompts Israeli attack on Al Qods & Hizballah at Quneitra

3 COMMENTS

  1. Nous sommes toujours aussi admiratifs et touchés de voir ce minuscule pays se défendre contre une multitude

    d’adversaires sanguinaires qui ne souhaite que sa mort et celle de tout un Peuple .

    Enfin D. a fini par nous écouter , il était temps .

  2. Connaissez vous un raton qui s’appelle moisejesus ? Moi non. C’est réconfortant de savoir qu’un petit pays nommé Israël, suscite tant de haine. Puissance militaire (renseignez vous auprès des Iraniens et syriens) qui se font tabassés toutes les semaines malgré la protection de la part des russes qui fulminent en s’apercevant que leurs engins sont bons pour la ferraille. En plus d’une force militaire incomparable dans toute la région, Dieu veille sans discontinuer sur son peuple. Aboyez (kelbes) chien, le merkava suit son chemin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.