Critique sévère de la politique de Biden en Israël: « Soumission totale américaine face à l’Iran »

Jérusalem est très déçu parce que des sources politiques non officielles définissent comme un «Soumission totale américaine» dans les négociations nucléaires avec l’Iran à Vienne. En guise de leçon à tirer de la confrontation acharnée avec Israël en 2015, l’administration Biden tente d’éviter les surprises et de mettre à jour Israël sur les décisions. Cependant, les différences d’attitudes entre les pays sont énormes.

Selon les informations parvenues à Israël, les six puissances et l’Iran sont en effet sur le point de signer un accord qui stipulera que les parties reviendront à l’accord nucléaire initial signé en 2015, dont le président Trump a démissionné en 2018. Cependant, les États-Unis, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et l’Union européenne accepteront les violations commises par l’Iran dans l’accord initial.

Même d’autres marches qui sont techniquement difficiles à inverser, les pouvoirs sont susceptibles de les ignorer. Les Américains ont également accepté en principe la demande iranienne d’indemnisation pour les dommages économiques causés à eux du fait de la décision de Trump de se retirer de l’accord.

Israël s’aligne sur le danger que représente l’Iran et sur l’incapacité à accepter la future nucléarisation de la République islamique. Le ministre des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, a déclaré vendredi lors d’une réunion en carré à Chypre avec les ministres des Affaires étrangères de la Grèce, de Chypre et un représentant des Émirats arabes unis que «l’Iran et ses sponsors sont à l’origine de l’instabilité en Syrie, au Liban, en Irak et au Yémen.

« L’Iran aspire à acquérir des armes nucléaires et continue de développer des missiles à longue portée. Ceux-ci constitueront une menace importante pour Israël et ses voisins. Israël est déterminé à se défendre contre toute tentative de nuire à sa souveraineté et à ses citoyens. Nous ferons tout ce qu’il faut pour empêcher le régime extrémiste et antisémite d’acquérir des armes nucléaires. » Des sources politiques ont ajouté que la promesse américaine de parvenir à un « accord nucléaire plus fort et à plus long terme » à l’avenir est inatteignable.

Selon des sources israéliennes, «les Américains voudront peut-être croire qu’ils parviendront à un meilleur accord à l’avenir, mais une fois revenus à l’accord initial, ils perdent le levier contre l’Iran, qui n’a aucun intérêt à modifier l’accord actuel. Cette promesse est un mensonge ou une innocence », a déclaré une source politique.

Le ministre du renseignement, Eli Cohen, a commenté les efforts visant à renouveler l’accord sur le nucléaire, affirmant qu’il s’agissait d’un geste « détaché de toute évaluation du renseignement et de l’expérience passée, étant donné sa systématisation de tromper et de continuer à mentir . »

« Il a été dit que quiconque se couche avec des chiens ne devrait pas être surpris s’il se réveille avec des puces. Israël continuera de s’engager à empêcher l’Iran d’acquérir des armes nucléaires de quelque manière que ce soit. »
Dans le même temps, aujourd’hui (dimanche), le Cabinet politique et de sécurité devrait se réunir dans le contexte de l’annonce iranienne concernant les progrès de l’enrichissement. Le bureau du ministre de la Défense Bnei Gantz n’a pas répondu s’il se joignait à la réunion, étant donné la position du procureur général Mandelblit selon laquelle en l’absence d’un ministre de la justice en exercice, le cabinet de la sécurité politique ne peut exercer ses pouvoirs et prendre des décisions que dans des cas urgents et vitaux pour maintenir la principe de confidentialité.

Vendredi, News 12 a rapporté que l’administration américaine a envoyé un message à Israël selon lequel le bavardage et la vantardise des actions d’Israël contre les Iraniens sont dangereux, embarrassants et mettent en danger les Américains dans les négociations avec Téhéran.

L’Iran et les puissances sont-ils sur le point de formuler les accords qui permettront le renouvellement intégral de l’accord nucléaire ? Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araqchi, qui dirige la délégation iranienne pour les pourparlers à Vienne, a exprimé son optimisme hier après une autre journée de pourparlers entre les parties sur l’accord nucléaire. D’autres délégations ont également diffusé cette ambiance.

Arakchi a déclaré que sa compréhension « est en train de former une nouvelle compréhension » mais qu’il y a toujours des désaccords, et que « nous pensons avoir atteint un point où un projet peut être rédigé ». Il a ajouté que la délégation iranienne avait déjà fait circuler un texte sur les différentes questions interférant avec la mise en œuvre de l’accord nucléaire et qu' »il est désormais possible de commencer à rédiger un accord », quelques jours à peine après que l’Iran a commencé à violer de manière flagrante d’autres parties de l’accord initial, en enrichissant l’uranium à 60%, le niveau le plus élevé jamais déclaré.

Bien que les pourparlers officiels se poursuivent avec les Européens et les autres puissances encore membres de l’accord nucléaire, les pourparlers indirects qui ont lieu en même temps avec les Américains, médiatisés par les Européens, dans un hôtel voisin, sont importants. En effet, ils visent à permettre à l’Iran et aux États-Unis de revenir à l’accord. L’Iran insiste sur la suppression complète de toutes les sanctions rendues, mais les Américains insistent pour que l’Iran cesse de violer l’accord.

Le représentant chinois pour les pourparlers a déclaré que « dans les prochains jours, nous aspirons à ce que le comité commence à négocier une formule qui permettra la levée des sanctions ». La délégation européenne a également déclaré que « des progrès avaient été accomplis ». Pendant ce temps, la télévision d’Etat en Iran a annoncé hier que dans le cadre de la récente enquête sur le sabotage de l’installation nucléaire de Natanz, une personne soupçonnée d’être à l’origine du sabotage a été identifiée. Selon l’annonce de la télévision iranienne, il s’agit d’un homme du nom de Raza Karimi, « l’opération de sabotage », et des mesures vitales sont prévues pour le ramener au pays et l’arrêter.

« Attaquez le réacteur de Dimona »

Il a également été dit qu’il avait fui la République islamique quelques jours avant qu’un dysfonctionnement de l’installation nucléaire ne se produise, ce qui, selon l’Iran, avait causé des dommages à des milliers de centrifugeuses. L’Iran a blâmé Israël pendant le processus et a même promis de se venger.

Auparavant, un important média, identifié au cœur idéologique du régime, avait appelé les chefs d’État à attaquer le Campus de recherche nucléaire de Dimona en réponse à un incident à Natanz.

Ces propos sont apparus dans un éditorial du journal Kahan, mis en place à la demande du chef suprême iranien, Ali Khamenei. Dans le même temps, l’agence de presse iranienne Tasnim a rapporté vendredi que le seuil d’enrichissement déclaré par l’Iran avait été atteint. « Des scientifiques de la République islamique d’Iran ont réussi à produire de l’uranium enrichi à 60% », a déclaré le président du Parlement iranien, Muhammad Bakr Qalibaf.

En réponse à cette décision, le président américain a déclaré vendredi : « Nous ne soutenons pas et ne pensons pas que cela soit bénéfique ».

18/04/2021

Images iraniennes de l’intérieur de l’usine de Natanz après le récent sabotage présumé par Israël

https://infos-israel.news/critique-severe-de-la-politique-de-biden-en-israel-soumission-totale-americaine-face-a-liran/

3 Commentaires

  1. Joe la momie ressuscitée dont le calamiteux Obama et sa clique tirent les ficelles, ne font qu’annuler méthodiquement, une à une, toutes les résolutions mises en place et réussies par le grand Président TRUMP.
    Ainsi, le crapuleux Obama souhaite à tout prix, y compris par une capitulation sans conditions, que Joe le sénile réintègre l’accord de 2015, qu’il a voulu et imposé, dont nous voyons tous qu’il s’agissait d’une gigantesque escroquerie.
    La même équipe de pieds nickelés chargée des « négociations » avec les mollahs savent qu’ils se font balader par les enturbannés qui vont encore les rouler dans la farine, mais qu’importe, il veulent absolument revenir à cet accord complètement dépassé.
    Parmi les autres décisions de Joe le sénile qui n’arrive même pas à lire son prompteur, il y a la reprise des versements de dizaines de millions de dollars aux mendiants pleurnicheurs.
    Comme ses facultés cognitives ne fonctionnent plus, il ignore qu’en agissant ainsi, les gangsters dirigeants vont durcir leurs positions et exiger encore plus de la part d’Israël.
    Les corrompus/voleurs/falsificateurs de l’UNWRA vont recevoir eux aussi, des millions de dollars pour que leurs livres scolaires répugnants puissent perpétuer leur travail de haine.
    L’interminable promotion par la clique Obama & Co martèlent à tout bout de champ, qu’ils oeuvrent pour la paix et la « solution à deux Etats » qui est une façon de condamner à mort Israël qui se trouvera à quelques kilomètres d’un Etat terroriste plus dangereux que l’Iran.
    Joe le sénile qui confond son sexe avec son chien, va rouvrir bientôt, la représentation des mendiants pleurnichards à Washington, histoire de les rendre plus présentables.
    Comme si cela ne suffisait pas, Obama et sa clique font dire à leur marionnette sénile, qu’Israël doit cesser de parler de l’Iran, pour ne pas gêner la capitulation sans conditions qui se prépare avec les mollahs qui ont plus que largement remporté la partie.
    En fin de compte, le programme de Barak Obiden est calqué sur les deux précédents mandats du calamiteux Obama, en charge avec sa clique, de la destruction de toutes les décisions de TRUMP.
    Voilà comment les fascistes « Démocrates » après avoir volé la victoire à TRUMP sont en train de détruire tout ce que ce fantastique président avait réussi de façon spectaculaire….

  2. Nous voilà donc à la veille de la guerre des 6 jours.. Sauf que ce n’est pas l’Egypte de Nacer, et que 54 ans ans nous séparent de cette guerre…
    Les Nations en sont au même point, à laisser un ennemi amalecite, à nouveau , finir le « travail » shoatique auquel elle s’étaient si peu opposées il y a 80 années.
    Nous allons donc devoir nous occuper du problème.
    On nous traitera d’agresseur, on connaît…
    Mais le test grandeur nature, pour « vérification par test réel » va décider des Décisions du Big Boss.
    Les Nations montrent leur vrai visage… Elles ne sont pas intéressées par Dieu et Son peuple, et le programme messianique.
    Bien entendu, le Seigneur l’a toujours connu, mais c’est pour couper court aux « réclamations », qui ne manqueront pas d’être formulées, au Jour Grand et Redoutable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.