Iran : des missiles tirés du Khuzestan et des drones d’Irak

4
5949

Exclusif : l’Iran a tiré des missiles du Khuzestan et des drones de l’ouest de l’Irak , contre les installations pétrolières saoudiennes

L’attaque iranienne contre les principales infrastructures pétrolières saoudiennes a eu lieu à partir de deux endroits différents, d’où la confusion : les sources militaires et de renseignements révèlent que des missiles de croisière ont été tirés du Khuzestan dans le sud de l’Iran et des drones armés Avail 2, depuis un site d’Anbar, dans l’ouest de l’Irak. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus les services de renseignements américains et saoudiens lors de l’attaque dévastatrice de samedi contre la grande raffinerie de pétrole saoudienne à Abqaiq et son champ pétrolier de Kurais.

Nos sources ajoutent que le Corps des gardiens de la révolution, qui a organisé l’attaque, a lancé 17 missiles et drones, dont 12 ont touché directement leurs cibles et cinq drones les ont manquées.

Le Khuzestan, la source des missiles, est aussi le principal centre pétrolier de l’Iran, tandis que les drones provenaient d’un lieu situé à environ 200 km de la grande base aérienne américaine d’Ayn al-Asad, dans la même province d’Anbar. Une bande de désert a été nettoyée de toute opposition par la milice chiite pro-iranienne des UMP, prête pour l’opération, sous les ordres du chef iranien Al Qods, le général Qassem Soleimani.

À Noël dernier, le président Donald Trump avait visité la base aérienne, lors de sa seule visite en Irak en tant que président, et avait rendu hommage au matériel militaire avancé installé sur place, qui donne aux contingents américains le plein contrôle de la région.

Le gouvernement israélien et l’armée israélienne sont de plus en plus inquiets face au retard pris de toute réponse saoudienne ou américaine à l’attaque iranienne, qui a déjà eu un impact sur le marché mondial de l’énergie, craignant que si Téhéran parvenait à s’en tirer sans dommage dans cet assaut majeur contre un allié américain, il ne serait que d’autant plus encouragé à se tourner pour un second pour lui porter préjudice.

Des sources israéliennes n’ont pas attribué de crédibilité à l’affirmation, lundi, du président iranien Hassan Rouhani selon laquelle l’attaque contre les installations pétrolières saoudiennes serait une opération de réciprocité des Houthis, en réplique aux les attaques du royaume au Yémen. Israël estimant qu’il s’agissait d’une nouvelle tentative de dissocier Téhéran de toute responsabilité avec les États-Unis.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a également publié, lundi, une déclaration dans laquelle il déclarait qu’Israël était prêt à faire face à un éventuel affrontement américano-iranien, à la suite d’une attaque contre une usine pétrolière saoudienne. «Je prends soin de notre sécurité à 360 degrés et je peux vous dire que nous sommes bien préparés» à toute provocation iranienne. Netanyahu s’exprimait 24 heures avant le scrutin national israélien dans lequel il se présente pour être réélu.

Adaptation : Marc Brzustowski

Exclusive: Iran shot missiles from Khuzestan, drones from W. Iraq at Saudi oil facilities

4 COMMENTS

  1. Vous pensez que on peut frapper un pays qui à des alliés de façon officielle comme sa. Essayez et le reste suivra. Commencer n’est pas un problème mais mettre fin aura assez de conséquence.

  2. L’Iran inquiète, il sait jouer aux échecs mieux que quiconque au monde. Comme un serpent, il a réussi à encercler Israël et l’Arabie Saoudite, ses plus grands ennemis, il se joue de l’Amérique et de la Russie, et il a mis en porche arrière l’Europe Occidentale. Attention, l’Iran, c’est la nouvelle Allemagne Nazie, même politique, même haine contre Israël qu”il veut exterminer, même désir de dominer le monde, même désir d’endoctriner sa jeunesse et sa population, même désir de manipuler les porcs de l’Europe Occidentale qu’il méprise profondément.

  3. Il faut s’attendre à ce qu’il se passe quelque chose dans les heures qui suivent. Ysraël est aux urnes, et le comportement militaire hébreu pourrait être contrarié dans son efficacité, alors qu’une incertitude sur l’issue de ces élections pourrait produire quelque hésitation.
    Nos ennemis savent cela, bien entendu, et il faut cesser de les prendre pour des demeurés, ils prennent Ysraël pour modèle, malheureusement pour la seule efficacité militaire et stratégique, expurgée de sa moralité…:il est probable que si une réponse n’a pas _encore_ eu lieu, c’est que le zones de départs de ces missiles sont implantées en zones urbaines, à forte densité civile.
    Aussi il va falloir choisir d’autres cibles. Et imposer plus durement encore ces pays qui commercent avec l’Iran.
    Imaginons seulement que 100% de la production eût été arrêtée ? Impossible qu’une réaction imminente ne soit en cours.
    Nous devrions repousser ces élections d’une semaine.

  4. Il est plus que grand temps que TRUMP cesse de menacer l’Iran sans agir, et qu’il fasse enfin quelque chose, il en va de la crédibilité des USA vis-à-vis de leurs alliés régionaux.
    Comme il fallait s’y attendre, l’ONU dit n’avoir aucune info sur ce sujet, tandis que l’UE, la France et la très séduisante Mogherini, récitent leur traditionnel :
    Il faut garder son sang froid et surtout, ne pas engager de conflit, et bla bla bla bla …..
    Avec pareils “alliés”, le monde est vraiment très mal barré …..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.