Hamas TV glorifie le djihad et exhorte : « Mort à Israël! »

«Mort à Israël, à l’occupation et à la terreur sioniste! A t-il été diffusé aux  Palestiniens à l’écoute.

Une PALESTINIENNE manifeste pour les prisonniers palestiniens (crédit photo: REUTERS)
Une PALESTINIENNE proteste pour les prisonniers palestiniens (crédit photo: REUTERS)

Le Hamas a diffusé une publicité glorifiant le terrorisme et le meurtre d’Israéliens innocents par le jihad, a révélé l’ONG Palestine Media Watch (PMW).

Un reportage d’une minute diffusé sur la chaîne de télévision Al-Aqsa, dirigée par le Hamas, le 29 août 2020, montre un groupe de terroristes palestiniens en prison, regardant un reportage sur un attentat suicide (fictif) à Tel Aviv qui ferait 19 morts. Les prisonniers sautent de joie sur leurs pieds et applaudissent, avant de se rendre compte qu’un membre de leur groupe pleure. Lorsqu’un détenu lui demande pourquoi, il révèle qu’il avait voulu participer à l’opération de l’attentat suicide. Son codétenu lui assure qu’Allah le récompensera pour avoir été emprisonné comme terroriste.

La vidéo n’est en aucun cas atypique des diffusions de la télévision dirigée par le Hamas. Palestine Media Watch, qui surveille la production des médias palestiniens, a regardé une journée entière d’émissions télévisées le 23 août 2020 et a trouvé de nombreux exemples de messages anti-israéliens, anti-juifs et pro-terroristes.

« Les émissions du Hamas démontrent les profondeurs de la haine que le Hamas diffuse contre Israël et les Juifs, parallèlement à ses messages pro-terroristes et meurtriers », a noté l’ONG.

Parmi les documents diffusés ce jour-là, il y avait une émission du député Ismail Ashqar s’adressant au Parlement du Hamas.

«Le feu [dans la mosquée Al-Aqsa en 1969] brûle toujours et n’a toujours pas été éteint depuis son occupation par la terreur sioniste», a-t-il dit.

«Parce que les musulmans en sont distraits, et qu’ils sont dans un profond sommeil… L’incendie criminel à Jérusalem exige un incendie criminel plus grand qui brûlera ses voleurs, brûlera les fils attaquants de Sion, brûlera les humbles Arabes et non-Arabes, brûleront ceux-ci ( c’est-à-dire l’AP) qui assurent la coordination de la sécurité [avec Israël] et ceux qui s’occupent de la sainteté [de Jérusalem], et brûlent quiconque normalise leurs relations (c’est-à-dire les EAU) et flatte l’occupation. Vive Jérusalem, libre et fière!… Longue vie à la Palestine, libre et éternelle, mort à Israël, à l’occupation et à la terreur sioniste!

Une séquence intercalaire, le même jour, mélangeait des images de terroristes masqués du Hamas brandissant des fusils d’assaut avec un extrait d’un discours du membre du Bureau politique du Hamas, Khalil Al-Hayya, qui déclarait : «Nous disons à l’occupation que nous sommes prêts et préparés, et nos doigts pressent la détente. Nous n’avons pas peur des menaces ou des allusions concernant une attaque ici, des meurtres ou des attentats à la bombe. Sachez qu’à vos bombardements répondront d’autres bombardements. Aux roquettes répondront d’autres roquettes. Les pertes seront compensées par des victimes! Palestine – son peuple vit! Et il a des hommes héroïques qui réussissent. Ils sacrifieront leur sang et tout ce qui leur est précieux pour la défense de leur terre, la défense de leur Jérusalem, la défense de leur héritage et la défense de leur présent et futur!

Une autre séquence intercalaire comportait une chanson glorifiant les attaques terroristes passées, ainsi que la capture de Gilad Shalit et la détention des corps de Hadar Goldin et Oron Shaul, qui ont été tués pendant la guerre de Gaza en 2014.

«Jour et nuit, nous préparons des tunnels… Nous sommes venus d’en bas, de la terre, des airs…» les paroles couraient: «Nous n’oublierons jamais les prisonniers martyrs qui ont été conduits comme des mariés au paradis…»

Un troisième a montré un gros plan de la main de quelqu’un essayant d’ouvrir la porte d’une cellule de prison avec différentes clés. L’un appelé «Conseil de sécurité» [de l’ONU] n’ouvre pas la porte, tout comme un autre appelé «négociations». Finalement, une main d’un combattant du Hamas avec une manche noire et des gants tactiques noirs sans doigts avec une clé étiquetée «résistance» réussit à ouvrir la porte et à libérer le prisonnier à l’intérieur. Alors qu’un prisonnier et un combattant du Hamas sortaient de la prison, des images de divers terroristes emprisonnés sont apparues à l’écran.

Un quatrième présentait un combattant du Hamas chargeant des balles dans un magasin et tirant sur une main avec un drapeau israélien hissé à bout de bras. La main israélienne saisit une colombe blanche symbolisant les prisonniers palestiniens, et lorsqu’elle est abattue, la colombe est libérée.

3 Commentaires

  1. Il faudrait que des chercheurs israéliens étudient sérieusement la cervelle de l’un de ces dégénérés .

    Dans les prisons ce ne sont pas les échantillons qui manquent .

  2. Des frappadingues, qui pensent percer une chambre forte avec une éponge… Des hommes de Neanderthal qui observent une machine à coudre…
    Comme disait Desproges, leur Q. I ne dépasse pas leur température anale… Heureusement que les gazaouites, eux-mêmes otages, ne croient pas à cette mafia terroriste… Ils s’en libereront prochainement…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.