Golan : les positions russes, obstacle à la défense d’Israël?©

1
2009

Les 8 positions militaires russes sur le Golan en Russie sont problématiques pour la sécurité israélienne. Le Hezbollah se rapproche de plus en plus

La décision russe d’établir 8 positions militaires le long de la frontière israélo-syrienne du Golan entravera plutôt qu’elle ne contribuera, à consolider la sécurité sur le front nord d’Israël – ceci à plus d’un titre :

  • Les positions seront occupées par des recrues tchétchènes en uniformes russes. (Selon la loi de Tchétchénie, cependant, ses ressortissants ne peuvent théoriquement pas combattre dans les guerres étrangères.)
  • Ils serviront aux côtés des observateurs de la FNUOD dans la zone tampon sans statut légal. La présence de forces étrangères n’est pas couverte par l’accord de désengagement israélo-syrien de 1974 qui a créé la zone tampon. L’accord a été prolongé par le Conseil de sécurité de l’ONU il y a un mois.
  • Cela peut n’être qu’une simple formalité, jusqu’à ce qu’ils soient appelés à entrer en action. Comment et au nom de quelle partie ils répondront à la situation laisse en suspens des questions discutables.
  • Que feront les gouvernements et les décideurs militaires israéliens, si les ordres russes donnés à leur unité vont à l’encontre des intérêts sécuritaires d’Israël – ou, pire encore, entravent les opérations israéliennes contre les agresseurs? L’armée de l’air israélienne, par exemple, peut avoir les mains liées, trouvant risqué de frapper des terroristes, dans la zone tampon, par peur que des policiers russes ne se mettent en travers de leur route.
  • Et que se passera-t-il si l’armée doit traverser la zone tampon pour mettre fin aux incursions illicites du Hezbollah ou des milices chiites pro-iraniennes? Les sources des renseignements militaires soulignent que ce ne sont pas seulement des situations hypothétiques ; elles sont déjà réelles, bien que les dirigeants nationaux d’Israël gardent ces intrusions à l’écart de l’opinion publique. En effet, ils ont accepté les observateurs de la police russe sans exiger le retrait préalable de la zone tampon de toutes les forces du Hezbollah et des forces chiites déployées par les gardiens de la révolution iraniens.
  • Le 1er août, l’envoyé présidentiel russe pour la Syrie, Alexander Lavrentyev, a vendu à Sputnik News un conte de fées. En réponse aux préoccupations d’Israël, il a déclaré: «Nous avons réussi à faire reculer les unités iraniennes à moins de 85 km de la frontière.» Les médias du monde ont répété cette histoire comme une vérité solennelle sans vérifier son authenticité. Les sources militaires de DEBKAfile peuvent affirmer après enquête, que l’envoyé russe était non seulement loin du compte, mais dans les 48 heures depuis le moment où il s’est exprimé, les forces chiites et du Hezbollah se sont glissées plus à l’ouest et se sont emparées de nouvelles positions qui sont plus proches de plusieurs dizaines de mètres qu’auparavant de la frontière israélienne.
  • Puisque le conseiller principal de Vladimir Poutine sur la Syrie est si libre de jongler avec les assertions fallacieuses, comment Israël peut-il risquer de confier sa sécurité dans la zone tampon du Golan à une force de police militaire russe?

  ,  ,  , la  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

Russia’s 8 military Golan positions – problematic for Israeli security. Hizballah creeps ever closer

1 COMMENT

  1. le prophete ezquiel nous l’annonce, le temps est proche. israel ne fait pas confiance a la russie.
    fais confiance en l’eternel.

    Tu diras: Ainsi parle le Seigneur Dieu: Me voici contre toi, Gog, prince suzerain de Méchec et de Toubal! 4 Je vais t’entraîner, je mettrai des crochets dans tes mâchoires et je te ferai sortir, toi et toute ton armée, chevaux et cavaliers, tous vêtus magnifiquement, en foule énorme, avec rondaches et boucliers, tous armés de glaives. 5 La Perse, l’Ethiopie et Peut seront avec eux, tous munis de boucliers et de casques. 6 Gomer et toutes ses légions, la maison de Togarma, l’extrême Nord et toutes ses légions des peuple

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.