« La juge a du sang sur ses mains après l’attaque »

10 Octobre 2016 – Juif.org
"La juge a du sang sur ses mains après l'attaque" - © Juif.org

Le député Yéhouda Glick (Likoud), qui avait été abattu à bout portant l’année dernière par un terroriste arabe et a miraculeusement survécu, a prononcé une sévère réprimande contre une juge de la cour du district de Jérusalem, Hagit Mac-Kalmanovich, qui servait jusqu’a récemment comme vice-présidente du tribunal d’instance de Jérusalem, la blâmant pour l’attaque terroriste qui a fait deux morts hier.

Dans son post, Glick affirme que Mac-Kalmanovich est celle qui a accepté la demande du terroriste de retarder son emprisonnement. Il devait commencer à purger sa peine de prison pour incitation sur Facebook dimanche, mais a pris une arme et abattu des Juifs à Jérusalem.

« Honorable Mac-Kalmanovich », a écrit Glick, « même si c’est Erev Yom Kippour (la veille de Kippour), je ne peux pas vous pardonner. Le sang des morts est sur vos mains. »

Glick a raconté ses expériences passées avec la juge lorsqu’il était accusé de mettre en danger la « paix sur le Mont du Temple ». « Je ne pourrai jamais oublier comment je me tenais devant vous ce mercredi 22 octobre 2014, mendiant pour ma vie. Je soutenais de toutes mes forces que le complot contre moi n’a pas de commencement, de milieu ou de fin. Mais vous avez choisi de croire les terroristes plutôt que la police israélienne. »

« Je vous ai remis un test polygraphique qui prouvait que je n’avait enfreint aucune des règles. Je vous ai demandé si vous étiez même intéressée par les règles de procédure. Vous vous êtes moquée de moi. Vous avez choisi les terroristes et dit que je suis le danger. Vous avez fait cette affirmation scandaleuse, même si c’était tout le temps moi qui étais attaqué sur le Mont du Temple, et je ne levais pas un doigt ou disais quoi que ce soit a quiconque. Mais vous préfériez croire des terroristes sanguinaires. »

En 2014, Glick a été temporairement banni du Mont du Temple, sur la base d’une campagne lancée contre lui par le Muraibitat, un groupe de femmes extrémistes musulmanes payées par le Mouvement Islamique pour harceler les Juifs sur le Mont du Temple, et qui a depuis été déclaré illégal par le gouvernement d’Israël.

« Une semaine plus tard, » poursuit Glick, « Mutaz Hijazi me tirait dessus et essayait de me tuer, sur la base du soutien qu’il a reçu de vous. Sa tentative d’assassinat m’a fait moins de mal que votre tentative de m’écraser. Finalement, j’ai démontré être innocent. »

Glick a survécu à la tentative d’assassinat. Le terroriste avait agi au nom de la « mosquée al-aqsa » sur le Mont du Temple.

« Moi, elle ne voulait pas m’écouter, » a déploré Glick. « Mais le terroriste qui a été arrêté tant de fois, c’est lui qu’elle écoutait. Elle était cruelle pour les justes et avait de la pitié pour les cruels. Pouvez-vous nettoyer vos mains devant D-ieu en cette veille de Kippour. »

juif.org

1 COMMENTAIRE

  1. « Ses princes, dans son enceinte, sont des lions rugissants, ses juges des loups nocturnes qui n’ont rien à déchiqueter au matin » tsefania 3:3
    cela résume assez bien la situation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.