L’AVOCATE ET FIGURE FÉMINISTE GISÈLE HALIMI EST MORTE À 93 ANS

Gisèle Halimi est également l’une des fondatrices de l’association altermondialiste ATTAC en 1998. L’activiste palestinien Marouane Barghouti lui a par ailleurs demandé d’être l’un de ses avocats.

En 1999, elle signe pour s’opposer à la guerre en Serbie la pétition « Les Européens veulent la paix », initiée par le collectif Non à la guerre, se situant dans la mouvance de la Nouvelle Droite.

Elle est membre du comité de parrainage du “Tribunal Russell sur la Palestine”, entièrement à charge contre Israël et sans aucune prérogatives pour établir le moindre “jugement”, dont les travaux commencent le .

Gisèle Halimi militante féministe? Vraiment????
Dans les divers posts annonçant le décès de Gisèle Halimi, שם רשעים ירקב, certains esprits légers et manipulables se sont émus que nous parlions d’elle en mal alors qu’elle vient de mourir.
En effet, pour eux, il faut rendre hommage à cette Juive tunisienne, militante infatigable de la cause féminine, abstraction faite de tous ses engagements tortueux comme la trahison au peuple juif et son combat en faveur de l’antisionisme et de la cause du terrorisme nazislamiste dit “palestinien”.
La question qui se pose: était-elle réellement une militante féministe pour qui il fallait combattre pour toutes les femmes?
On ne parlera que de l’une d’entre elles qui est représentative. On est au début de l’année 2001. Gila Sarah Kessler a 18 ans (sur la photo). Elle est une jeune championne de gymnastique pleine de promesses. Je l’ai connue avec ses parents avec qui elle résidait à Elie en Samarie. Elle est la fille de copains, Ezra Kessler un oleh hadash des Etats Unis et de Brigitte, une olah hadasha de Tunisie. Brigitte a en commun avec la Gisèle non seulement d’être une femme, mais une Juive de Tunisie..
Au début de l’année 2001, à la station d’auto-stop à la Giv’a Tsarfatit à Jérusalem, un attentat suicide. Gila se fait déchiqueter avec d’autres personnes. Qui a planifié et organisé cet attentat? L’architerroriste Marouan Berghouti pour qui Gisèle Halimi a pris fait et cause. Quand il s’est agit de défendre les assassins de Juives comme elle, la cause féministe a disparu. L’ignoble et abjecte Gisèle Halimi a oublié son crédo.
Est ce que Gisèle Halimi a défendu ou ne serait-ce qu’exprimé sa compassion pour ces femmes, ces Juives comme elle, ou pour Brigitte Kessler issue du même serail juif tunisien???? Rien! Nada! Mekensh! Elle ne s’en est jamais intéressée. Elle a préféré leurs assassins et les présenter frauduleusement comme des “combattants de la liberté”.
Toutes ces centaines de femmes juives d’Israel horriblement, violées, découpées, mutilées, assassinées lors d’attentats effrayant,n’étaient pas pour Gisèle Halimi des femmes méritant non seulement que leur cause soit défendue, mais même de vivre. Ces femmes juives ne comptaient pas.
Aujourd’hui, Gila Sarah, aurait eu 37 ans. Elle aurait probablement poursuivi son parcours de sportive de haut niveau. Peut être qu’elle aurait été aujourd’hui mère de famille ayant donné des petits enfants à Ezra et à Brigitte et qu’elle aurait contribué à l’intégration de l’Alyah de France dans le sport et dans l’éducation.
Brigitte Kessler a été cassée par une peine incommensurable que seule une mère perdant son enfant peut ressentir. On l’a vue à la télévision crier de douleur lors du procès de Berghouti. Brigitte et sa fille Gila n’étaient pas dans le radar “féministe” de Gisèle Halimi de même que toutes ces femmes juives majoritairement victimes du terrorisme de ce peuple bas et vil dit “palos”.
Il a fallu que cette abjecte et ignoble Gisèle Halimi prenne la défense hystérique de leurs assassins nazislamistes dits “palestiniens” aux méthodes bestiales dont Berghouti, le combat “féministe” par excellence comme chacun sait .
Que le nom et le souvenir de cette sinistre Gisèle Halimi soient effacés à tout jamais, amen.
Que le nom de Gila Sarah Kessler, fille de Ezra et de Brigitte, morte en kiddoush Hashem, soit gravé à tout jamais dans nos coeurs et que son souvenir soit bénédiction,amen

Meïr Ben-Hayoun – Nous ne partageons pas les idéaux de l’auteur, mais sa colère peut s’entendre et se partager. 

AL avec AFP
Gisèle Halimi, le 14 novembre 2003.

Gisèle Halimi, le 14 novembre 2003. – JACK GUEZ

Gisèle Halimi est morte au lendemain de son 93è anniversaire. Ardente défenseuse de la cause des femmes, elle s’était notamment battue pour le droit à l’avortement.

L’avocate et ancienne députée Gisèle Halimi, qui a consacré sa vie à la cause des femmes et au droit à l’avortement, est morte ce mardi, au lendemain de son 93è anniversaire, a annoncé sa famille.

“Elle s’est éteinte dans la sérénité, à Paris”, a déclaré l’un de ses trois fils, Emmanuel Faux, estimant que sa mère avait eu “une belle vie”. “Sa famille est autour d’elle”, a-t-il ajouté. “Elle a lutté pour arriver à ses 93 ans”.

Procès de Bobigny

Issue d’une famille modeste, Gisèle Halimi est née en juillet 1927 à La Goulette en Tunisie. Avocate engagée, elle se fait notamment connaître lors du procès emblématique de Bobigny, en 1972, où elle défend une mineure jugée pour avoir avorté suite à un viol. Elle obtient la relaxe de la jeune femme et parvient à mobiliser l’opinion, ouvrant la voie à la dépénalisation de l’avortement, début 1975, avec la loi Veil.

Fondatrice en 1971 avec Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir de l’association pour le droit à l’avortement “Choisir la cause des femmes”, elle est la même année l’une des signataires du célèbre manifeste des 343 femmes disant publiquement avoir avorté.

Élue députée de l’Isère (apparentée PS) en 1981, elle poursuit son combat à l’Assemblée, cette fois-ci pour le remboursement de l’interruption volontaire de grossesse (IVG), finalement voté en 1982. Avant de prendre ses distances avec le Parti socialiste après son élection à l’Assemblée.

Avocate infatigable

Les réactions du monde politique et associatif se multiplient depuis l’annonce de sa mort. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a exprimé son “immense chagrin” sur Twitter. “Tant de combats nous ont réunis, tant de souvenirs en commun en particulier à l’Observatoire de la parité… Avocate infatigable des droits de femmes, magnifique écrivaine, militante déterminée”, a écrit la ministre.

Sa collègue au gouvernement, Elisabeth Moreno, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a salué une “grande féministe”, “rebelle infatigable” et “militante engagée”.

Le chef de l’Etat dit quant à lui regretter la perte “d’une républicaine passionnée qui, comme avocate, militante et élue, fut une grande combattante de l’émancipation des femmes”.

“Révolte générale”

Parallèlement à sa carrière d’avocate, Gisèle Halimi a mené une carrière d’écrivain. Parmi sa quinzaine de titres, figurent Djamila Boupacha (1962), du nom d’une militante emblématique du FLN, et une oeuvre plus intimiste comme Fritna, sur sa peu aimante mère (1999), “pratiquante juive totalement ignorante”.

Mère de trois garçons, dont Serge Halimi, directeur de la rédaction du Monde diplomatique, elle a confié qu’elle aurait aimé avoir une fille pour “mettre à l’épreuve” son engagement féministe. Dans une longue interview accordée au journal Le Monde en septembre 2019, la nonagénaire s’étonnait encore que “les injustices faites aux femmes ne suscitent pas une révolte générale”.

AL avec AFP

22 Commentaires

  1. Est-ce une coïncidence? Me Gisèle Halimi a partagé à une époque son cabinet d’avocate avec Me Coutant Peyre, l’avocate de Barbie (ses honoraires payés par le banquier nazi suisse Genoud), de Fofana, de Carlos le chacal (son époux à la mode islamique), Kemi Seba, et la rédactrice de la revue de Garaudy. Une proximité qui en dit long.

  2. Cette pourriture a en commun avec benbassa, le visage de la haine, berk, est-ce que ces deux dégueulasses devraient reposer en paix ou payer leurs méfaits engendrés sur terre? C’est pour bientôt l’ignoble benbassa?

  3. Oh zut elle est née dans le même village que moi!!pourtant il n’y avait que des gens bien là bas Gisèle Halimi doit être l’exception qui confirme la règle!!!

  4. Elle était tout sauf juive ! Elle aurait défendu Fofana et Merah avec jouissance ! Elle était la fille putative de Sader Masoch qui, il faut le souligner, n’était pas juif !

  5. Une gauchiste névrosée de plus comme on en a hélas beaucoup chez nous (les infâmes Esther Benbassa, Edgar Morin, Rony Brauman, sans parler des Krivine, Chomsky et autres pathétiques sires…).
    Son enfance donne la clé de tout son féminisme : une mère totalement indifférente à son égard (peut-être d’ailleurs parce qu’elle devait déjà deviner chez sa fille de sérieux troubles du comportement). Mais comme il est très difficile de reconnaître la monstruosité de sa mère, la petite Gisèle a probablement construit pour survivre une fiction dans laquelle c’est la condition féminine inférieure de sa mère qui expliquait son comportement odieux. Chimère évidemment, car le degré d’alphabétisme d’un individu est totalement décorrélé de son degré moral (sans quoi le peuple le plus éduqué et civilisé de l’Europe n’aurait pas engendré le nazisme).
    De là tout son combat pour la condition féminine, uniquement motivé par une névrose personnelle, non par une un quelconque humanisme. Preuve en est son soutien aux pires terroristes palestiniens.
    Quant à son soutien à ces derniers monstres, c’est un symptôme classique du gauchiste, toujours pathologiquement du côté des “faibles”, c’est-à-dire des perdants, fussent-ils les pires ordures. Leur filtre de lecture du monde est uniquement dicté par la considération de la situation donnée dans un rapport de force, nullement par des considérations morales qui les transcenderaient.
    Quand on a des coreligionnaires comme elle, nul besoin d’ennemis.
    En conclusion : guerre à son âme ! Et j’irai personnellement bien cracher, voire vomir, sur sa tombe…

  6. Cette femme, c’est la honte : avocate et soutien de terroristes qui ont tué des enfants sous les yeux de leur mère. Elle doit tout aux Français et elle a passé son temps à soutenir ses pires ennemis.

  7. Dans beaucoup de domaines en France pour “s’adapter” et persévérer il faut accepter une sorte de bizutage intrinsèque et adhérer à une manière de pensée.
    Combien de fois m’a t’on dit à propos d’Israël “tu n’est pas objectif car tu es juif” et j’ai toujours répondu ironiquement “oui et j’ai toujours raison parce que je suis Français”.
    Combien de juifs se soumettent à cette dictature de la pensée et excelle à dire des choses sans en mesurer les conséquences ou les pervers de toutes sortes sont aux abois.
    Je suis Français, je vis en France et j’aime ce pays mais sans Israël je ne suis RIEN.

  8. ENCORE UNE JUIVE QUI A OEUVRE CONTRE SON PEUPLE ET QUI A DEFENDU TOUS LES TERRORISTES EN ALGERIE ET EN ISRAEL ET QUI A FAIT EN SORTE QUE LES ARABES ARRIVENT A NOUS CHASSER D’ALGERIE.J’ESPERE QU’ELLE EST ACTUELLEMENT AU COTE DES 72 VIERGES ET A REJOINT L’ISLAM !!!

  9. C’est une petite figure qui s’en va.
    Ce fut la bête noire des français d’Algérie.
    Cette grosse pouffe était une porteuse de valise vers les bandes de gangsters racaillo-musulmanes du FLN.
    De plus, n’a-t-elle pas dit sur un plateau de télévision, lors de l’explosion d’un bus d’enfants en Israel : “Je suis trés content de l’explosion de ce bus” : Nb d’enfants tués = 16.
    Pour moi, c’est un parasite de la Paix qui est partie.
    Les gens ont assez souffert à cause d’elle, qu’elle repose en paix.

  10. Roselyne Bachelot s’est exprimée? Combien de combats avons nous menés as-t-elle dit pour rendre hommage à cette Gisèle H halimi. Oui madame, vous aviez la haine d’Israël en commun.
    ROSA

  11. Bon débarras cette juive antijuive qui défendait les ennemis d’Israël et qui secroyait l’icône arabe par ses prises de position toujours pour ces racailles
    Elle a rejoint Bensaid dit Daniel du même acabit le mec de l’obs qui se croyait tout puissant
    Morin dit Nahmias , Tubiana ancien président de la LDH , Braumann, Sand, et les autres intra gauchistes continuent à être nocifs pour nous juifs ou israéliens
    Mais nul n’échappe au jugement dernier top ou tard pour ces traîtres
    Nos ennemis intérieurs tous juifs sont la pire racaille d’israel ayant oublié leur histoire surtout la Shoah et ne voyant pas que les arabes sont les nouveaux nazis colons et envahisseurs de nos terres juives depuis 3500 ans et font cause commune avec cette pourrie et nauséabonde Europe

  12. Qu’est ce qu’on a fait au Bon D. pour qu’elle soit née à La Goulette ?

    Heureusement nous avions Bichi le roi du complet poisson comme Kahloun , notre cher Docteur Benmussa qui soignait gratuitement les pauvres etc..etc…

    Maintenant que La Goulette est ” indépendante ” il vont remplacer la rue Delanoe Roosevelt par ” Giséle Halimi ” cette grande ” féministe mais admiratrice de Marouane Barghouti un criminel qui a du sang Juif dans ses mains .

    Une juive honteuse et égarée dont sa mort sera regrettée par nos pires ennemis et ceux aussi de la France car n’oublions pas qu’elle a défendu des criminels algériens .

    Quant au droit à l’avortement dont elle était si fière on aurait aimé que sa mère en bénéficiat cela nous aurait peut être épargnée d’avoir une brebis galeuse parmi Nous .

  13. Avoir écrit un livre pour agonir d’injures sa propre mère et lui vouer un mépris d’acier, dit tout sur ce personnage interlope.
    On ne sera pas autrement surpris que l’un de ses fils lui retourne la politesse en nous contant ses déboires avec une mère amère de n’avoir pas eu de fille ; et d’avoir porté sa vie durant son amertume bien visible sur la commissure des lèvres, qu’elle avait minces et méchantes.

  14. Le “Tribunal Russel” cherchait à lutter contre “l’impunité” d’Ysraël, qui a, Dieu merci, la facheuse habitude de refuser de se laisser anéantir…
    C’était à peine dans les années 2004/2005…
    Je veux bien reprendre du couscous pour finir mon poisson, boulette et légumes.
    C’est mardi, mince.
    Et la mermoumah, où qu’elle est ?

  15. Ben, pour être tout à fait honnête, je ne la regretterai pas.
    Que de haine, que de méchanceté, que de mauvaise foi chez cette cinglée.
    Elle n’a jamais digéré le fait que sa mère aurait préféré avoir un garçon et l’a fait savoir.
    Du coup, c’est sur la totalité des Juifs qu’elle a porté tout son venin et toute sa haine.
    Curieusement, ces personnes peu fréquentables vivent plus longtemps que les autres, allez savoir pourquoi.
    Pas de kaddish pour Gisèle, qu’elle demande à ses potes arabo musulmans de réciter pour elle ce qu’ils veulent, nous n’avons que du mépris pour elle….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.