Quatre soldats de Tsahal tués à Gaza, portant le bilan à 23 depuis le début de l’opération terrestre

Un haut commandant du Hamas qui dirigeait le bataillon Sabra Tel al-Hawa a été tué dans une frappe de Tsahal.

L’armée israélienne a désigné vendredi quatre autres soldats tués dans la bande de Gaza dirigée par le Hamas, portant à 23 le nombre de morts au cours de la semaine écoulée depuis le début de l’opération terrestre.

Jeudi, dans la bataille contre les terroristes du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, sont tombés : Cpt. Beni Wais, 22 ans, commandant de compagnie du 195e bataillon de la 460e brigade blindée, de Haïfa ; Sergent-chef. (res.) Uriah Mash, 41 ans, soldat réserviste du 52e bataillon de la 401e brigade blindée, de Talmon ; Sergent-chef. (res.) Yehonatan Yosef Brand, 28 ans, soldat réserviste du 52e bataillon de la 401e brigade blindée, de Jérusalem ; et le sergent. Major (res.) Gil Pishitz, 39 ans, conducteur de char du 9e bataillon de la 401e brigade blindée, de Harish.

Le commandant du bataillon Sabra Tel al-Hawa du Hamas tué

L’armée israélienne a annoncé vendredi matin que des avions de combat avaient tué Mustafa Dalul, commandant du bataillon Sabra Tel al-Hawa du Hamas. L’armée a déclaré qu’il était responsable de « la gestion des combats contre les troupes de Tsahal dans la bande de Gaza » depuis le début de la guerre et qu’il a occupé ces dernières années plusieurs postes au sein de l’armée terroriste du Hamas dans la ville de Gaza.

Les forces israéliennes ont tué des dizaines de commandants du Hamas et des centaines de terroristes à Gaza depuis le 7 octobre, lorsque le Hamas a massacré au moins 1 400 personnes et en a blessé plus de 5 000 lors d’une invasion du sud d’Israël. Les terroristes ont ramené plus de 200 otages dans la bande de Gaza.

Tsahal poursuit ses frappes terrestres, navales et aériennes dans la bande de Gaza

Pendant ce temps, les avions de combat et l’artillerie de Tsahal ont tué jeudi soir un certain nombre de terroristes opérant contre les soldats israéliens à Gaza. Les avions de guerre ont également frappé des infrastructures terroristes.

La marine israélienne, guidée par des troupes au sol, a frappé un certain nombre de bâtiments d’où des coups de feu ont été tirés sur les soldats. Les forces navales ont également touché des lanceurs de missiles antichar.

Bataille acharnée contre les terroristes du Hamas

Des soldats du 13e bataillon de la Brigade Golani se sont livrés jeudi soir à d’intenses affrontements avec des terroristes à Gaza, a indiqué l’armée.

Les terroristes ont tiré des missiles antichar et ont fait exploser plusieurs engins explosifs improvisés sur les troupes, qui ont mené une « longue bataille contre les terroristes avec sang-froid sous un feu nourri ». Pendant la bataille, des terroristes ont tenté de monter sur des véhicules des FDI et ont été tués.

Les avions et l’artillerie dirigés par les forces terrestres ont contribué à tuer les terroristes jusqu’à la fin des combats.

JForum.fr avec jns
Les forces israéliennes mènent des opérations terrestres dans la bande de Gaza, le 2 novembre 2023. Crédit : Tsahal.

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires