A la mémoire de nos chers disparus - Cliquez ici
Accueil International Gaz: le torchon brûle entre la Turquie et la Grèce

Gaz: le torchon brûle entre la Turquie et la Grèce

550 vues
3

Gaz naturel : risque de conflit entre la Turquie et la Grèce

Afin d’assurer son indépendance énergétique, la Turquie a envoyé un navire pour mener des recherches d’hydrocarbures dans une zone de la Méditerranée regorgeant de gaz naturel. Athènes ne décolère pas…

Le torchon brûle à nouveau entre la Turquie et la Grèce. Ankara a envoyé le navire Oruç Reis pour mener des recherches d’hydrocarbures dans une zone contestée de la Méditerranée orientale riche en gaz naturel, a déclaré sur Twitter le ministre de l’Energie Fatih Dönmez. Une décision susceptible d’alimenter une escalade des tensions avec la Grèce.

« La Turquie va poursuivre sans discontinuer ses activités en Méditerranée et en mer Noire afin d’assurer son indépendance énergétique », a-t-il ajouté.

La marine turque a par ailleurs diffusé une notice d’information maritime (Navtex) indiquant que l’Oruç Reis mènerait ses recherches du 10 au 23 août dans une zone située entre les îles de Crète, dans le sud de la Grèce, et de Chypre et au large de la ville turque d’Antalya.

Les navires sismiques ont pour mission de repérer d’éventuels gisements sous-marins. Vendredi, le président Recep Tayyip Erdogan avait annoncé la reprise des recherches turques en Méditerranée orientale, en réponse à la signature d’un accord maritime entre Athènes et Le Caire qui a suscité la colère d’Ankara.

>> A lire aussi – La Turquie achète de l’or à tour de bras

Cette annonce avait mis fin à une suspension de quelques jours des recherches turques, arrachée par la chancelière allemande Angela Merkel pour apaiser les fortes tensions entre la Turquie et la Grèce.

Le mois dernier, Athènes a réagi avec colère à l’annonce faite par Ankara selon laquelle l’Oruç Reis allait effectuer des recherches en Méditerranée orientale, y voyant une violation de ses frontières maritimes en raison de la présence de l’île grecque de Kastellorizo au large d’Antalya.

>> A lire aussi – Vente d’armes à la Turquie : gros manque à gagner pour la France ?

La découverte ces dernières années de vastes gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l’appétit des pays riverains, comme la Grèce, Chypre, la Turquie, l’Egypte et Israël.

Les Turcs ont multiplié les forages exploratoires au large de Chypre, s’attirant les foudres de la plupart des pays de la région et de l’Union européenne qui dénoncent des activités « illégales ».

Pour tenter d’appuyer ses revendications, Ankara a signé l’an dernier un accord maritime controversé avec le gouvernement de Tripoli qui élargit son territoire maritime en Méditerranée orientale.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/gaz-naturel-risque-de-conflit-entre-la-turquie-et-la-grece-1377552

3 Commentaires

  1. Prions que la France ne trouve pas du pétrole .

    On verrait aussitôt le loukoum de Constantinople fâce à la rade de Toulon .

    Sérieusement , je crois qu’il est devenu fou .

  2. La Fontaine pensait il à Her Dog ?

    LA GRENOUILLE QUI SE VEUT FAIRE
    AUSSI GROSSE QUE LE BŒUF

    Une Grenouille vit un Bœuf
    Qui lui sembla de belle taille.
    Elle qui n’était pas grosse en tout comme un œuf,
    Envieuse s’étend, et s’enfle, et se travaille
    Pour égaler l’animal en grosseur,
    ……………Disant : Regardez bien, ma sœur ;
    Est-ce assez ? dites-moi ; n’y suis-je point encore ?
    Nenni. M’y voici donc ? Point du tout. M’y voilà ?
    Vous n’en approchez point. La chétive Pécore
    S’enfla si bien qu’elle creva.

  3. TOUT LE MONDE FAIT DES FORAGES EN MEDITERRANEE, et ça provoque de vraies rages 😆

    Egypte, Grece,chypre sud ,France,Israel contre Turquie

    ça va se terminer en vaste nappe d’ huile, un gigantesque etang de Berre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.