Gantz a omis la Judée-Samarie dans son discours

1
587

Benny Gantz se jette dans la course aux élections du 9 avril en tant que prochain Premier ministre

 

Benny Gantz, un personnage sympathique et bien intentionné, a lancé sa candidature pour remporter les élections du 9 avril lors de sa première apparition sur une tribune politique mardi soir, le 29 janvier. Mais, à mesure que le discours se déroulait, applaudi à plusieurs reprises par un public enthousiaste, une litanie de truismes usés et de slogans se sont propagés. Il s’est peut-être aussi laissé emporter par lui-même en parlant à plusieurs reprises du personnage du prochain chef de gouvernement. Le sol politique israélien est jonché des corps d’innombrables premiers ministres potentiels.

Il a également commis une erreur en accusant les Netanyahus (sans les nommer) de se comporter comme de vieux monarques français, une comparaison qui ne résonnera guère à l’oreille de l’électeur israélien.

“Israël est un grand pays, mais il souffre d’un vent de discorde, d’amertume et de désespoir”, a-t-il déclaré, avant de s’engager à “se lancer dans un vaste programme de changement”. Son gouvernement, a t-il déclaré, serait “national, puissant, responsable, assertif et résolu. » La sécurité repose sur des actes et non de paroles, a déclaré Gantz. “Dans le quartier difficile du Moyen-Orient, la victoire revient au plus fort.”

Le nouvel homme politique a fait les promesses habituelles d’élargir les blocs d’implantation et de conserver la vallée du Jourdain. Israël restera pour toujours sur le Golan. Jérusalem est la capitale éternelle du peuple juif. Mais il n’a pas évoqué ses projets pour la Judée-Samarie, une grave omission d’un sujet d’intérêt majeur pour l’électeur israélien.

S’agissant de Téhéran, il a promis qu’aucune menace à la souveraineté d’Israël ne serait tolérée. Il a ensuite défié le général iranien Qassem Soleimani, Hassan Nasrallah du Hezbollah et Yahye Sinwar du Hamas, et a promis d’arrêter leurs déchaînements. Son intention de relancer les éliminations extrajudiciaires de dirigeants terroristes était implicite lorsqu’il a déclaré que la liquidation d’Ahmed Jabari dans la bande de Gaza, qu’il avait ordonnée en tant que chef d’état-major, ne serait pas la dernière.

À la fin de son discours, il a présenté Moshe Ya’alon qui avait annoncé qu’il rejoindrait la liste de résilience israélienne de Gantz avec son nouveau parti et se présenterait aux élections d’avril. L’annonce, après de longues négociations, réunit deux anciens chefs d’état-major de Tsahal. Ya’alon a également été ministre de la Défense lorsque Gantz a dirigé Tsahal dans l’opération de lutte contre le terrorisme du Bouclier défensif menée dans la bande de Gaza.

Ya’alon a gagné au moins trois places de réserve pour ses candidats dans les 10 premiers de la liste commune. Sa composition n’a pas été finalisée. Jusqu’à présent, seuls deux ont été nommés : Yoaz Hendel, journaliste, et Zvi Hauser, ancien secrétaire du cabinet du Likoud. Gantz et Ya’alon recherchent des membres supplémentaires, dans l’espoir de les aider à créer un grand bloc d’opposition voué à renverser le Likoud au pouvoir. Leur ambition, cependant, n’est pas soutenue par leur apparence initiale. Ce sont de nouveaux visages indispensables sur la scène politique israélienne, mais ils n’ont jusqu’à présent pas réussi à délivrer un nouveau message fort ni à s’établir en tant que leaders charismatiques et capteurs de voix.

   ,  , 

Benny Gantz throws his hat in the April 9 election as next prime minister

1 COMMENT

  1. Après que le dernier Prophète s’était tu, Dieu est rentré dans le silence, mais silence ne veut pas dire absence ou indifférence, Il est toujours présent et protecteur, Il ne dort pas le protecteur d’Israël.
    Après la longue période de Silence (heureusement pour nous, toute comparaison avec Dieu est bien sur interdite) et son discours fleuve, torrent de bons sentiments où tout et rien se mélangent, dans lequel le problème le plus crucial et existentiel pour Israël : l’avenir de notre Judée et notre Samarie, ne fut même pas évoqué, nous démontre que cet homme n’est pas apte à diriger le pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.