L’éditorialiste Gabrielle Cluzel menacée de mort au supermarché devant ses enfants

La directrice de la rédaction de Boulevard Voltaire, qui affirme avoir été insultée et menacée de mort alors qu’elle faisait ses courses à Versailles en compagnie de trois de ses enfants, a porté plainte. L’auteur présumé a été identifié par la police.

« Fils de pute, nique ta mère, on va tous vous brûler et vous tuer ! » Tels seraient les mots adressés à Gabrielle Cluzel, dimanche 10 juillet, par un inconnu, alors qu’elle faisait ses courses au supermarché avec ses enfants. Dans une plainte déposée au commissariat de Versailles, le 11 juillet dernier, et que Valeurs actuelles a pu consulter, la directrice de la rédaction de Boulevard Voltaire et éditorialiste sur CNews raconte avoir été la cible d’insultes et de menaces de mort dans un commerce à proximité de son domicile, dans la ville des Yvelines.

« Je n’ai jamais eu le moindre problème dans cet établissement », explique-t-elle dans le procès-verbal de la plainte, avant de rentrer dans le détail de l’agression. Il est 16h, lorsque l’éditorialiste se rend dans un supermarché, accompagnée de trois de ses enfants, dont le plus jeune a 10 ans, peut-on lire. « Arrivée à la caisse », la journaliste constate l’arrivée de trois ou quatre personnes de « type maghrébin » selon les critères d’identification de la police, dont l’un « d’environ 40 ans », qui la reconnait. « C’est la meuf d’Itélé [ancien nom de la chaîne CNews, ndlr]. C’est une facho ! » se serait exclamé l’individu, avant de s’adresser à un employé du magasin : « Il y a des fachos dans ton magasin ! » Puis, s’adressant de nouveau à Gabrielle Cluzel : « Fils de pute, nique ta mère, on va tous vous brûler et vous tuer. »

Je lui ai dit que la prochaine fois, l’accès du magasin lui serait refusé.

Aucun employé du magasin n’aurait réagi aux insultes. « J’ai alors demandé à ma fille d’appeler la police car le gars qui venait de m’insulter avait dit qu’il attendait dehors », raconte la journaliste dans sa plainte. Mais alors que la conversation s’engage au téléphone avec la police, l’agresseur et sa bande auraient quitté les lieux. « Un employé m’a dit que ce groupe était connu du magasin, notamment pour avoir déjà volé des bouteilles de bière », lit-on sur le procès-verbal. Contactée par Valeurs actuelles, Gabrielle Cluzel indique avoir été affectée principalement en raison de la présence de ses enfants, dont l’un refuserait désormais de sortir avec elle. D’où le dépôt de cette plainte.

Selon une source policière, l’affaire a été prise au sérieux par les forces de l’ordre qui ont rapidement identifié l’agresseur présumé, notamment grâce aux images de vidéosurveillance. Il s’agirait d’un « traine savate » connu des services de police. Il devrait être prochainement interpellé. Contacté par Valeurs actuelles, un responsable du supermarché – qui n’était pas présent le jour des faits – confirme la venue de la police a posteriori dans l’établissement, afin de se renseigner sur l’agresseur et consulter les images de vidéosurveillance. Ce responsable indique par ailleurs connaitre l’agresseur présumé, un « SDF », et lui avoir reproché cet incident. « Je lui ai dit que la prochaine fois, l’accès du magasin lui serait refusé. Mais il n’avait même pas l’air de s’en souvenir », explique-t-il, tout en relativisant la gravité des faits : « J’ai pour ma part été agressé une dizaine de fois, notamment au cutter (…). Il n’y a pas mort d’homme. » L’agresseur présumé n’aurait, selon lui, pas changé ses habitudes, puisqu’il continuerait à fréquenter ce supermarché.

Valeurs Actuelles

11 Commentaires

  1. On place un parachute dans le dos de ce déchet musulmanien, puis on le largue au-dessus de la méditerranée, à 300 mètres de la côte du pays arabe de son choix.

  2. Certes, cette agression est anormale et condamnable et mérite une sanction. Cependant, je voudrais rappeler ici, que le site Bd Voltaire est un média d’extréme droite et il ne s’en cache et et il est donc incompatible avec les valeurs juives.

    • La liberté d’expression est un principe démocratique admis en France, ce site n’est d’ailleurs pas interdit à ce que je sache…
      Quand à ses valeurs, droite, gauche, extrêmes, veulent elles dirent grand chose aujourd’hui.. ?
      Si la gauche aujourd’hui tente de se définir comme : gentille, altruiste, généreuse..avec l’argent des autres, à grands renforts de contre vérités manipulatrices..
      Et une droite méchante, définitivement égoïste, évoquant, révélant quelques vérités sur une invasion hors de coût et culturellement dévastatrice.
      Sans adhérer inconditionnellement à l’une ou l’autre de ses évocations par trop manichéennes, j’avoue que « boulevard Voltaire » présente des articles souvent bien construits où je n’ai jamais relevé d’anti sémitisme !
      Quant à l’agression dont fut victime Madame Cluzel , elle relève d’un triste quotidien !

      • Le site Bd Voltaire , je le répéte est un média d’extreme droite et quand, je peux y voir des articles de Bruno Gollnisch , cela me questionne. Maintenant, le site fait attention à ne pas devoiler sa veritable face et si nous desapprouvons les médias gauchistes , nous devons également faire attention à ce qui se passe à l’extreme droite et ne pas etre tentes par l’appel des sirenes. L’extréme droite , meme si elle commence à edulcorer son antisémitisme est loin d’etre philosémite.

        • Je suis d’accord, il n’est nullement dans mon propos de décerner un brevet de philosémitisme à Bld Voltaire, et la prudence est de règle vis à vis de tous les médias, de quelques extrêmes qu’ils soient.
          La désinformation peut se trouver partout, y compris chez ceux qui se revendiquent défenseurs de l’union républicaine.
          De nombreux intervenants signent effectivement des papiers dans ce site, et sans être philosémites, certains révèlent des réalités sur le problème islamique bien senties.
          Et toujours d’accord avec vous sur la prudence indispensable face aux extrêmes, tous les extrêmes où l’antisémitisme est toujours en germe…

    • Je n’ai jamais été sur le site du bd Voltaire mais je peux vous dire que la plupart des médias en Belgique, France, USA, Angleterre, … usent du double standard à l’encontre d’Israël ; ce qui est de l’antisémitisme (voir définition IHRA de l’ antisémitisme approuvée aussi par le Parlement européen).

  3. Un traine savates d’origine arabe ! Mais il n’y a plus que cela en France, même dans les plus hauts postes de l’état macroniste !

    Après , le manque de courage du responsable de ce magasin, et sa soumission à des mahométans agressifs est la caractéristique de la France contemporaine !

  4. Ces gens là devraient être renvoyés chez eux même s’ils sont français de papiers, ces maghrébins doivent savoir qu’ils sont quand même étrangers en France et doivent respecter les lois du pays , pourquoi la justice française n’appliques pas les lois et la justice ? Aujourd’hui ce sont les hommes qui font la loi et de continuer sans être inquiété de leurs insultes et petits larcins, pauvre France et mauvaise justice ….

  5. ILS COMMENCENT À EN FAIRE TROP CES DÉGÉNÉRÉS NE SERAIT IL PAS TEMPS POUR UN GOUVERNEMENT SOUHAITANT LA SÉCURITÉ DE SES ENFANTS DE LES RENVOYER CHEZ EUX AVEC ACCORD OU PAS DE LEUR PAYS DE NAISSANCE.

  6. Le gérant de ce magasin qui a dit à l’agresseur de cette journaliste que la prochaine fois l’entrée dudit magasin lui sera refusée doit au minimum être condamné à une peine de prison ferme de 3 mois ou un séjour dans une institution psychiatrique jusqu’à sa guérison.
    Je me demande ce qu’il faut faire une seule fois pour se voir refuser l’entrée de son magasin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.