G. Fenech pour la détention préventive à l’israélienne ©

1
481

La France adoptera t-elle des pratiques israéliennes controversées visant à dissuader le terrorisme? 

Un expert important de l’anti-terrorisme a lancé une petite bombe politique, mercredi en déclarant : “on a besoin de centres de détention administrative” et il ajouté qu’il allait se rendre en visite au centre de détention de la Prison d’Ofer en Israël, en le prenant comme modèle d’avenir potentiel. 

Ce député, membre de l’opposition de Droite, Georges Fenech a créé la surprise par ces commentaires, lors de la conférence de l’IDC Herzliyah sur l’anti-terrorisme qui se déroule sur le Campus de l’Université.

Fenech, qui dirige la Commission Parlementaire Spéciale sur les attentats terroristes en France, a déclaré : “Je sais, en tant que Juge, qu’il est difficile et dangereux” de restreindre les libertés civiles. 

-img-art136-Georges fenech debat ca vous regarde lcp sarkozy

Il a indiqué qu’avec des milliers de suspects sous les radars, en France, le pays devrait prendre des mesures préventives contre les quelques centaines de premiers suspects sur ce registre, en demandant : “devrions-nous attendre qu’ils agissent  ou devons nous aigr avant eux en les prenant de court?”.

“Si vous voulez vraiment insister, vous pouvez attendre qu’ils aient un avocat, mais entretemps des gens se font tuer”, a déclaré le député français.

Fenech a poursuivi : “Ou alors, vous pouvez sacrifier un peu de votre liberté personnelle, les arrêter avant qu’ils n’agissent,les mettre dans des centres de détention afin d’évaluer à quel point pils peuvent être dangereux”.

Le député français a ajouté que “Tout ceci se trouve dans le cadre existant de la loi”.

Contrant ainsi les critiques anticipées, il déclare : “Les gens disent que vous voulez construire un Guantanamo à la Française. Bien sûr que non. Il n’y a pas de détention sans contrôle. Nous ne cherchons pas à humilier les gens. Nousvoulons que le Ministre de l’Intérieur, quand il veut pouvoir décider de mettre quelqu’un en détention administrative,que dans les 48 heures, un Juge puisse approuver cette décision au su des informations fournies par les services de renseignements”.

De plus : “cette détention sera limitée dans le temps. C’est le principal débat en France, aujourd’hui”.

Il a expliqué que l’opposition, comprenant son candidat préféré, Nicolas Sarkozy, veut maintenir la démocratie, mais il pense que la France doit faire bien plus pour protéger le pays contre la terreur, même si cela signifie de faire reculer certaines libertés. Au contraire, il a déclaré que le parti qui gouverne actuellement la France n’ fait que des modifications judiciaires mineures et largement insuffisantes pour combattre le terrorisme.

ShowImage (61)

 

Si on s’en tient aux sondages actuels, l’opposition peut se projeter pour remporter les prochaines élections présidentielles de 2017.

 

jpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.