Le comité directeur de la Fédération internationale de football, réuni à Kolkata (Inde) a finalement décidé de retirer de l’ordre du jour la demande de l’Autorité Palestinienne d’exclure des équipes juives évoluant en Judée-Samarie. Parmi les trois options qui étaient envisagées, la FIFA a choisi la seconde qui stipule que l’organisation refuse d’entrer en matière sur les questions politiques.

Le président de la Fédération israélienne de football, Ofer Eini, informé en détail par le président de l’UEFA Aleksander Čeferin, a réagi avec satisfaction mais aussi grand soulagement: « Il s’agit d’un succès significatif qui résulte des efforts conjugués de plusieurs instances israéliennes ». Ofer Eini avait lui-même rencontré cette semaine à Londres le président de la FIFA Giani Infantino et lui avait demandé de mettre fin au danger et aux complications que constitueraient une politisation de la FIFA souhaitée par Jibril Rajoub et l’Autorité Palestinienne. « La décision de la FIFA est importante, juste et courageuse » a dit Ofer Eini, rajoutant toutefois cette phrase un peu naïve: « Je reste cependant convaincu que Jibril Rajoub peut utiliser la football comme pont vers la paix entre nous et les Palestiniens ». Il a réitéré sa proposition de « match de football de la paix » entre une équipe israélienne et une équipe arabe palestinienne, proposition à chaque fois refusée par les « amoureux de la paix » de Ramallah.

Photo Wikipedia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.