“Filles du Soleil”, le bataillon formé par une chanteuse Yazidie

0
475

 

Xate Shingali, une chanteuse Yazidie forme le Bataillon des “Filles du Soleil” pour combattre Daesh : “Ils n’ont aucune humanité”. 

Une chanteuse populaire yazidie a formé une unité de combat entièrement composée de femmes qui ont pour objectif de se venger des terroristes de l’Etat Islamique (Daesh), qui ont exécuté, violé et chassé des ùilliers de Yazidis de leurs maisons.

Le Bataillon des “Filles du Soleil” a été créé par la chanteuse yazidie Xate Shingali, âgée de 30 ans, qui a reçu l’autorisation du Président kurde Massoud Barzani de former cette unité.

Xate Shingali, front left, and part of the "Sun Girls" battalion.  /Owen Holdaway photo

 

Depuis la création des “Filles du Soleil”, le bataillon a recruté 123 combattantes exclusivement féminines, entre 17 (l’âge minimum requis) et 30 ans.

 

Une jeune recrue, Jane Fares, 17 ans, s’est échappée des montagnes de Sinjar avec son frère et sa soeur, lorsque Daesh a déferlé sur cette zone.

“Mon père était si heureux, lorsque je lui ai dit que je rejoignais cette unité”, déclare Fares. “Toutes les familles acceptent que nous nous joignons à l’Union… Nous sommes heureuses de combattre aux côtés des Peshmergas!”.

La recrue des “Filles du Soleil” Hadia Hassan cherche à venger les cousins de son père qui sont encore piégés à l’intérieur du territoire contrôlé par Daesh et une autre femme, une cousine qui s’est échappée des griffes des Islamistes et de la capitale Raqqa, qu’ils ont adoptée et où les djihadistes se livrent à “des ventes aux enchères d’esclaves sexuelles”.

“Ils tuent, mais pourquoi faire ça à des femmes, pourquoi arracher les mères à leurs enfants?” demande Hassan. “Ils n’ont aucune sorte d’humanité”.

Alors que Daesh conserve une stricte séparation entre combattants hommes et femmes, les combattants kurdes ont la permission de se mélanger avec le genre opposé sur le champ de bataille.

“Ma soeur est aussi une Peshmerga… et nous sommes capables de nous battre comme les hommes”, affirme crânement Adiba Sido, l’une des responsables des “Filles du Soleil”, âgée de 24 ans.

Xate déclare que le groupe s’est choisi le nom de “Filles du Soleil”, parce que les Yazidis croient que le Soleil les protègent. “Le soleil fait partie des choses Saintes”, dit-elle.

 

Une rumeur court dans la communauté yazidie (comme chez les Kurdes) disant que les djihadistes de Daesh sont terrifiés à l’idée d’être tués par une femme sur le champ de bataille parce qu’ils craignent de ne pas recevoir la récompense des “72 vierges au paradis”.

“Daesh n’ira jamais au paradis”, affirme Xate, quand on lui pose la question de cette rumeur : “C’est nous qui les tueront”.

|

worldtribune.com

Adaptation : Marc Brzustowski.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.