Les Américains se sont joués  d’Israël et continuent de le faire en empêchant une réaction israélienne à l’attaque sans précédent de l’Iran.

Pour comprendre ce qui s’est passé au Moyen-Orient dans la nuit de samedi, il faut remonter quatre ans en arrière, depuis l’assassinat par les États-Unis du commandant de la force iranienne Qassem Soleimani.

L’Iran a dû riposter symboliquement pour sauver la face et a demandé à le faire. Les États-Unis ont autorisé Téhéran à attaquer sa base aérienne d’Ayn al-Asad en Irak. Quinze missiles ont été tirés sur la base, causant des dégâts mineurs et ne faisant couler aucune goutte de sang, un exploit pour lequel l’Iran pourrait mériter un prix Nobel de la paix.

Le lieutenant-colonel Staci Coleman, commandant du 443e Escadron expéditionnaire aérien, et les membres de son escadron ont témoigné qu’ils avaient été informés d’une attaque imminente de missiles balistiques iraniens près de six heures avant qu’elle ne se produise. Le capitaine Wesley Florez, directeur général du 1er groupe expéditionnaire de sauvetage, a déclaré qu’il avait reçu des informations sur l’attaque en début d’après-midi précédent.

L’ancien président Donald Trump a déclaré à Fox News en février 2024 : « Vous savez, nous les avons frappés [l’Iran] très durement pour quelque chose qu’ils ont fait, et ils ont dû riposter, ils sentent qu’ils doivent le faire et je le comprends. Vous savez, ils m’ont appelé pour me dire ‘On va toucher un certain endroit mais on ne va pas l’atteindre, ça va être en dehors du périmètre’… Ils nous l’ont fait savoir. Et nous avons eu 16 missiles qui ont explosé… Et nous savions qu’ils n’allaient pas toucher. Et maintenant, je le révèle… Alors ils ont pointé ces missiles et ils ont dit : « S’il vous plaît, ne nous attaquez pas, nous n’allons pas vous toucher. C’était du respect, nous avions du respect.

Mohammad Javad Zarif, alors ministre iranien des Affaires étrangères, a déclaré que le régime iranien avait informé l’Irak de son intention de lancer des missiles sur la base américaine. Cette décision garantissait que l’Irak informerait ensuite les États-Unis, afin que des précautions soient prises pour éviter des pertes de vies humaines.

Revenons maintenant à l’attaque de missiles et de drones iraniens contre Israël le 14 avril. L’Iran voulait restaurer sa dissuasion après l’assassinat à Damas du général iranien Mohammad Reza Zahedi, qui, selon le propre témoignage de l’Iran , était le cerveau de l’attaque du Hamas le 7 octobre. Les États-Unis ont ensuite fait à Israël ce qu’ils s’étaient fait eux-mêmes : ils se sont coordonnés avec les Iraniens pour que les civils ne soient pas frappés. Les médias arabes font déjà état de cette coordination. L’Iran a permis aux États-Unis, à Israël, à la Grande-Bretagne et à la Jordanie de savoir facilement ce qu’il ferait et ne ferait pas, et où il le ferait.

Israël ne faisait pas partie de cette coordination.

L’Iran a ensuite lancé 300 missiles de croisière et balistiques et drones, le seul blessé étant une jeune fille bédouine israélienne de 7 ans, dont la maison a été touchée par des éclats d’obus provenant d’un intercepteur israélien.

Quand le Hamas tire, il y a des blessés. Quand le Hezbollah tire, il y a des blessés. Quand l’Iran tire, il n’y en a pas.

Tout comme ce fut le cas pour Ayn al-Asad il y a quatre ans, la frappe iranienne a causé des dégâts mineurs, en l’occurrence à la base aérienne israélienne de Nevatim, dans le nord du Néguev, mais personne n’y a été blessé non plus.

Cela peut-il s’expliquer en affirmant, par pur orgueil, que les Iraniens sont faibles et stupides ? Seuls les naïfs peuvent croire cela.

Dans les jours qui ont précédé l’attaque, l’Amérique, selon les médias, avait eu des échanges avec l’Iran. Des alertes précoces provenaient d’Amérique depuis une semaine entière, notamment dans des rapports du Wall Street Journal et de Bloomberg . Tout Israël a été plongé dans l’hystérie face à l’attaque iranienne imminente, qui a de toute façon profité au Premier ministre israélien Netanyahu, repoussant d’après l’information sa responsabilité pour le 7 octobre.

L’Amérique a coordonné l’attaque avec l’Iran afin que personne ne soit physiquement blessé ou tué. Ceci a été réalisé grâce aux défenses aériennes hautement qualifiées des États-Unis, d’Israël, de la Grande-Bretagne et de la Jordanie.

Les Américains se sont joués  d’Israël et continuent de le faire en empêchant une réaction israélienne. En fait, ils ont commencé à faire pression sur Israël pour qu’il ne réagisse pas avant même que l’attaque n’ait lieu. Le commandant du CENTCOM américain, le général Michael Kurilla, s’est rendu en Israël le 13 avril et a insisté pour une coordination préalable avec les États-Unis de toute action d’Israël.

Aujourd’hui, le président Joe Biden l’a dit lui-même : vous n’avez pas été blessé, ils ont échoué. Ne faites rien. Ne dégénérez pas, car vous nous entraîneriez dans une guerre. Nous vous avons protégé et personne n’a été blessé, la réponse sera diplomatique.

En fait, presque personne n’a été blessé, mais la dissuasion d’Israël a été neutralisée par la coordination de Washington avec l’Iran. La dissuasion d’Israël a été annihilée pour sauver celle de l’Iran.

Lorsque les missiles balistiques qui peuvent atteindre Tel-Aviv depuis l’Iran en 12 minutes ont été retardés, j’ai dit à des amis que c’était probablement pour nous arrêter prendre un rafraîchissement en cours de route et que les Américains allaient nous dire de ne pas réagir.

Al Jazeera , la chaîne qatarie alignée sur l’Iran, a rapporté que des drones repérés au-dessus d’Aqaba, dans le sud de la Jordanie, poursuivaient leur route vers Eilat. Quiconque connaît la région sait que les drones n’importe où à Aqaba pourraient atteindre Eilat en deux minutes, et pourtant il n’y a eu aucun bombardement de drones à Eilat.

Cette coordination avec l’Iran, qui garantissait l’absence de victimes et de blessés, s’est déroulée au-dessus de la tête d’Israël.

L’armée de l’air israélienne, comme celle des États-Unis, du Royaume-Uni et de la Jordanie, a fait un excellent travail. Ils disposaient d’informations complètes sur les missiles entrants. Israël a obtenu les informations des Américains, qui ont obtenu des Iraniens les informations sur le quoi, le où et le moment des frappes aériennes, permettant ainsi un taux d’interception insondable de 99 %.

Mais la dissuasion d’Israël a été perdue, et la restaurer sera un processus douloureux car, comme le menacent les Iraniens, leur prochaine attaque ne sera pas coordonnée à l’avance. La pire chose qu’Israël puisse faire serait de croire que l’attaque de ce week-end ait mis en œuvre les meilleures capacités militaires de l’Iran. Ils peuvent faire bien plus.

Yigal Carmon est le président-fondateur de l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI) qu’il a créé en 1998. Cet ancien colonel a passé 22 ans dans les services de renseignement israéliens puis il a travaillé en tant que conseiller dans le contre-terrorisme auprès de deux premiers ministres israéliens, Yitzhak Shamir et Yitzhak Rabin.

Source : jns.org – par Yigal Carmon
https://www.jns.org/washington-sold-out-israels-deterrence-to-save-irans/

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Israel

C’est ne pas vrai que cela est a cause d’une simple raison de Biden (« Bidon ») ces élections américaines, et qui veut les encore tricher donc. Mais en Vérité Biden le vieux catholique n’est qu’un service d’un « pion »…Comme on sont temp Hitler celui qui, pour sa Nazie dogme hérétique qui a produit la Guerre Mondiale et les Crimes contre Toute l’Humanité par des Génocides ethniques, y compris en Europe celui l »‘Holocauste/Shoah » celui Genocide Ethnique Anti-Hébreu de 6-Millions des Juifs victimes assassinés avec ses familles, n’a pas encore était excommunié par le pape…Et pourquoi ?
– Donc, Biden n’est qu’un soumis à son « chef le vieux général de Guerres » d’une Neo-Inquisition impitoyable cruelle avec tous ses Génocides Ethniques et celui actuel Anti-Hébreu et d’apologie à celui de « Shoah /Holocaust » et en son acte d’un Crime génocidaire fait le 7/10/2023 par ses Nazis collabos (ces monstres d’une « 2e Bête notée le « Faux Prophète » au service de la « 1e Bête  » notée en Apocalypse Prophétie la vraie donc) Biden n’est qu’un pion au service des Jésuites au pouvoir au Vatican après leurs coup d’État quand le Benoît XVI était forcé de démissionner (et tout d’abord quand au Vatican le pape malade Jean-Paul II était assassiné par le débranchement d’un appareil d’alimentation pendant deux semaines avant sa mort…(selon l’expertise d’un institut scientifique italien ce pape est mort de faim. Et par ça donc, avant sa mort, il a perdu d’environ de 15 kilos). Depuis des siècles, les Jésuites sont reconnus les prémédités coupables de leur sa mauvaise foi, d’un double language de serpent, de l’hypocrisie, de l’antisémitisme et de ses crimes d’inquisitions. Ils ne cherchent, par tous les moyens et des alliances même avec le Diable, que son pouvoir mondial et pour ça ils jouent, des « bons religieux chrétiens, » sous une couverture d’une « peau de brebis » comme les loups assassins, les faux messis et faux prophètes. En plus encore, les Jésuites
sont déjà excommuniés de l’Église catholique par le pape Clément XIV, celui qui, par ça juste décision, était leur innocence victime martyre assassinée par un empoisonnement mortel, par ces diaboliques créatures d’une cruauté inhumaine sans pitié. Donc âpres, leur réintégration illégal par un autre pape, n’est pas recevable ni valide. Cela dit alors, qu’encore les Jésuites sont hors de la Loi romaine universelle canonique de l’Église catholique romaine. Et enfin, cela dit que celui Jésuite pape François n’est pas un pape légitime, mais qu’un « antipape » comme autrefois, il y avait déjà d’autres de ce type d’antichrist et d’antisémite toujours donc.
– En toute conclusion pour la Nation Hébraïque il n’y a pas de salut par celui « pape François, » ni par Biden le vieux catholique collabos, ni par le vieux catholique secrétaire de l’ONU ni par d’autre en Europe qu’étaient mis par la Neo-Inquisition commandée par ces impitoyables Jésuites masqués dans sa « blanche peau de brebis ces loups assassins » qui continuent le Génocide Ethnique Anti- Hébreu et jusqu’à où, à l »‘Holocaust/Shoah » Nucléaire par l’Iran ?…ou par une autre République Nazie même en Europe, vu, par exemple, et tous ces Nazis, de deux côtés de ces Bêtes d’extrêmes, qu’ils cherchent de faire le coup d’État en France dotée des armes nucléaires. Alors là c’est évident que la Nation Hébraïque a été soufisament affirmée que sa Protection Divine est la seule vraie incontestable pour sauver les enfants Hébreux, comme il est noté dans le 121 Psaume chant sacré d’un bon berger David devenu, par la Volonté Divine, le roi sacré de Jerusalem. Et car, par un autre Psaume chant sacré Il dit Lui-Même par Sa Parole Divine que : Jamais, Jamais, je n’enleverai pas Ma Grâce de la maison d’Israel. Amen ! Amen !

Damran

Pour pouvoir remporter les élections présidentielles, Biden la marionnette détraquée, est prêt à tout pour y parvenir, c’est son obsession pathologique.
Depuis que des proches lui ont soufflé que si les arabo-musulmans américains ne votaient pas pour, il ne serait pas réélu, il cogne fort contre Israël, son allié indéfectible.
Souvenons-nous que peu de temps avant le bombardement iranien, il avait dépêché William Burns à Téhéran, sans doute pour préparer quelque chose. Comment imaginer que Biden le sénile atteint de la maladie d’Alzheimer soit capable d’organiser pareils coups tordus contre Israël ?
La clique qui tire ses ficelles et lui faire dire ce qu’ils veulent, ont déjà plus que réussi leurs manoeuvres pour neutraliser Israël sur tous les fronts.
A Gaza, ils ont réussi à freiner Tsahal en l’empêchant d’entrer à Rafah, sous prétexte que l’aide humanitaire était insuffisante en situation de famine, ce qui a été corrigé par Israël, sauf qu’il n’y a que peu d’organismes pour la distribuer.
Au Liban, ils ont réussi à imposer des frappes moins sévères contre le hezbollah qui a bien reçu le message et qui continue à bombarder tous les jours le Nord d’Israël d’où des dizaines de milliers d’habitants ont été exilés.
Enfin, la clique continue à vouloir préserver l’Iran comme sous le mandat d’Obama, en espérant pouvoir obtenir quelque chose de la part des enturbannés qui se foutent de la gueule des Etats-Unis qu’ils baladent à longueur de temps.
Il ne faut pas oublier que la clique a débloqué 150 milliards de dollars de banques Sud Coréennes contre quelques prisonniers/otages retenus pour rien.
Le grand rêve d’Obama était de confier le contrôle du Moyen Orient à l’Iran, au détriment de ses meilleurs alliés : Israël, les Emirats et l’Arabie Saoudite.
Voilà Israël complètement neutralisé qui ne peut rien dire ou faire, sans l’approbation du sénile qui fourre son nez partout et qui veut imposer ses diktats….

Avraham

Ce qui expliquerait certains points insolites: 1) où était l’effet surprise 2) pourquoi la Jordanie a accepté qu’on intercepte ds son espace aérien 3) pourquoi la riposte Israélienne est-elle devenue un show speculé par les médias 4) l’ordre débile de l’armée d’acheter une radio antique (pour zarma paniquer) 5) l’absence de clients pour « dôme de fer » suite à « l’exploit » 6) l’évaluation business routinière du coût de l’attaque vs interceptions 7) l’ambiance bizarre d’une guerre de marionnettes…

Asher Cohen

Cette thèse, sans preuves flagrantes, d’une coordination entre les EU et l’Iran, dont Israël aurait été tenu à l’écart, pour rétablir la  » dissuasion  » de l’Iran, est bien difficile à tenir. Il y a eu 120 missiles balistiques tirés, porteurs de plusieurs tonnes d’explosifs, on parle de 60 tonnes. l’Iran n’aurait pas chargé autant si cela avait été pour du bluff.

Que pourraient faire de plus les iraniens ? Tirer 1000 missiles balistiques à la fois, s’ils en ont la capacité et le nombre suffisant de lanceurs, pour essayer de saturer les défenses anti aériennes israéliennes ? Monter des ogives nucléaires, sur combien des 1000 missiles ? De plus, leur force aérienne n’est même-pas capable de frapper à 1500 km de leur territoire. L’Iran n’est manifestement pas une puissance militaire. Forts en gueule, ils le sont, mais ils ne pissent pas loin, sûrement pas à 1400 km de leur territoire, et ils se prétendent une puissance régionale ?

Israël a au moins 300 missiles balistiques Jéricho II, dont la production a démarré en 1986, de portée de 3000 km et de bien meilleure précision. C’est depuis longtemps une puissance spatiale. l’État Juif a aussi une force aérienne capable de frapper l’Iran, notamment à partir de sa base en Azerbaïdjan ( que l’Iran n’a pas frappée, alors qu’elle est bien proche ? ), plusieurs sous-marins dans le Golfe Persique. Israël peut faire bien plus que rester en position défensive pure, ce qui est perdant.

Ce conflit entre Israël et l’Iran ne peut être résolu que soit par une révolte iranienne avec chute du régime antisémite des ayatollahs, soit par une destruction totale de ce pays. En effet, si les iraniens ne renoncent pas à l’arme nucléaire, les israéliens ne les lâcheront jamais. Donc l’Iran sera détruite, avant ou même après avoir passé le seuil nucléaire.

Après octobre 1973, Israël est passé d’une stratégie loco-régionale à une stratégie nucléaire mondiale, en commençant par cibler des objectifs vitaux de l’URSS, et avançant d’une quinzaine de bombes en 1973, à plusieurs centaines selon l’ex-président Carter il y a 20 ans. De plus, il lui est bien plus facile de bombarder l’Iran située a plus de 1000 km, qu’en 1973 de bombarder les capitales arabes proches comme Damas ou le Caire. L’Iran commet l’erreur de sous-estimer la puissance militaire toujours croissante d’Israël, et risque de le payer par sa destruction totale.

jochem

ces « accords » entre les USA et l’Iran ressemblent plutôt à une thèse conspirationniste qui nuit à la crédibilité de Jforum

Pauliltique

Non, je ne suis pas d’ accord avec vous, Jochem. Certes, il s’ agit de spéculations, mais il convient d’ être prudent dans toute interprétation… Le Moyen-Orient est bien plus compliqué.