Une université espagnole annule le séminaire « Auschwitz/Gaza » comparant l’Holocauste au conflit israélo-palestinien

MADRID ( JTA ) — Après avoir reçu les critiques de plusieurs spécialistes de l’Holocauste et d’organisations juives, une université espagnole a annulé un cours intitulé « Auschwitz/Gaza : un terrain d’essai pour la littérature comparée », selon le Congrès juif européen .

Le cours de l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice a banalisé l’Holocauste en le comparant au conflit israélo-palestinien, ont soutenu des groupes juifs. Le Centre Simon Wiesenthal a condamné le séminaire dans une lettre envoyée lundi au ministre espagnol des universités, Manuel Castells Oliván.

« Ce titre même et le contenu attendu ne sont pas une question de » liberté d’expression « , mais une banalisation de l’Holocauste, qui peut inciter à la haine et à la violence contre les Juifs d’aujourd’hui », a écrit Shimon Samuels, directeur des relations internationales du centre.

L’université n’a pas commenté, mais le Congrès juif européen a signalé l’annulation mercredi. Le cours devait être dispensé par la Faculté de philologie du Département de littérature comparée.

La journaliste catalane Pilar Rahola a qualifié cela d ‘« acte antisémite » sur Twitter.

Mario Sinay, spécialiste de l’éducation à l’Holocauste, a déclaré mardi à une radio juive argentine : « Je suis totalement indigné par la banalisation de l’Holocauste dans sa forme la plus complète, déguisée en intellectualisme et présentée comme un discours rationnel, dans le cadre Université publique. »

L’association galicienne d’amitié avec Israël, située dans la région autonome du nord de l’Espagne, avait également publié une déclaration cinglante sur Facebook .

« Il existe un consensus majoritaire pour considérer, comme une forme claire d’antisémitisme contemporain, la banalisation de l’Holocauste et la comparaison du génocide juif avec le conflit israélo-palestinien », peut-on lire.

 

2 Commentaires

  1. Voilà où passent des sommes énormes versées par le Qatar pour salir et délégitimer Israël.
    Il s’agissait sans doute, de faire contrepoids avec Durban après le retrait de plusieurs pays.
    L’Espagne fait partie des pays les plus antisémites d’Europe, c’est un secret de Polichinelle.
    De plus, depuis l’avènement de Podemos, de très nombreuses villes espagnoles ont exprimé un anti-judaïsme incroyable, comme à la grande époque de l’Inquisition.
    Bon, il est grand temps maintenant qu’Israël confie le dossier Qatar/BDS au Mossad pour que les ordures à la manoeuvre soient punis très sévèrement.
    Pas de pitié pour ces racailles !!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.