Eric Zemmour vu par le New York Times

13
31005

Eric Zemmour. Photo © Jacques Witt/SIPA

Portrait. Le mythique quotidien américain a dressé ce qui pourrait ressembler à une petite biographie de l’essayiste français.

Éric Zemmour s’exporte. Dans son édition du 6 février, le New York Times lui consacre pas moins d’une vingtaine de pages, le décrivant comme un « évangéliste de la culture française, devenu une force motrice du conservatisme », rapporte L’Express

Un portrait très précis

Pour ce faire, la journaliste Elisabeth Zerofsky a passé plusieurs jours avec le chroniqueur, pour décortiquer au mieux ce personnage controversé.

Dans un portrait que L’Express décrit comme « complet, presque exhaustif », la plupart des sujets chers au cœur de Zemmour y passent : sa « fixette pour Vichy », sa théorie du « grand remplacement », sa passion pour l’histoire et sa vision des femmes qui « en réalité [ont] besoin et veulent être dominées par un homme ».

Mais la journaliste donne une vision bien à elle du personnage. Selon elle, l’essayiste voudrait que l’on parle sans cesse de lui. « C’est un trait de caractère qui assure non seulement à Zemmour d’être partout, pour parler, mais aussi que tout le monde, partout, parle de lui ».

Charge contre les médias français

Au passage, les médias français, à qui la journaliste associe le succès de Zemmour, en prennent pour leur grade : « La popularité de Zemmour est indissociable de la dynamique chaotique des médias traditionnels français qui, assiégés par une rhétorique violente et excluante, se trouvent sans cesse contraints de prendre parti et ce, même si en le faisant, ils accentuent le manque de confiance du public », note Elisabeth Zerofsky.

Révélations inédites

Mais ce portrait fleuve présente aussi des révélations inédites. En effet, la journaliste révèle que le polémiste avait bien failli être évincé du Figaro après ses propos sur les trafiquants de drogues en 2010.

A cette époque, Zemmour disais que « les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes. C’est un fait ». Il avait alors été attaqué par Thierry Ardisson pour diffamation.

Même chose pour l’affaire Hapsatou Sy. L’article révèle que « des journalistes du Figaro ont envoyé une lettre à Zemmour pour lui demander de ne pas mettre en péril la réputation du journal ».

« D’autres ont en revanche été surpris que cet échange devienne une affaire judiciaire », précise la journaliste.

Des commentaires de tous bords

L’Express a ensuite voulu analyser les commentaires parus en dessous de l’article. Et ils sont de tous horizons. Certains semblent d’accord avec le discours « plein de bon sens » de l’essayiste. D’autres estiment « impossible de prendre au sérieux quelqu’un qui professe qu’une femme a besoin d’être dominée par un homme ».

D’autres encore comparent les idées de Zemmour à celles du président américain Donald Trump : « Ça ressemble à du Trump, déguisé dans une forme particulière de prétention intellectuelle. Ce qu’il prône va dans la même direction que Trump dans la période Bannon ».

Un autre lecteur avoue n’avoir pas achevé la lecture d’un article jugé « trop français ».

Source : valeursactuelles

13 COMMENTS

  1. J’ai inlassablement pisté cet hypocrite, ce voyou, ce malade etc…

    Je vous tire mon chapeau Monsieur Norebi car il faut être incroyablement brillant pour prétendre faire de l’ombre à un homme aussi lumineux que Zemmour. Faute de mieux, vous méritez d’être conjugué au plus-que-parfait !

  2. Ne pas oublier, tout de même :
    1 – Zemmour est très hostile à Israël ;
    2 – Zemmour hait sa condition de juif.

    A méditer avant de le soutenir.

  3. Certains journalistes ayant les mêmes idées que Zemmour n’avaient pas les c…. de dire ce qu’ils pensaient à cause de l’islamiquement correct.
    Maintenant ils s’en mordent les doigts car maintenant Zemmour récolte 70% des votes des français (pas des fronssis, il va de soit).
    Les lauriers, il faut les mériter.
    Je suis avec toi, Zemmour.

  4. Les Américains sont hélas souvent des crétins ignares, ” Très sachants dans leur Matière” …même quand ils sont Prof de Fac!
    Alors “journaliste” !!!! Tous ne s’appellent pas Pullitzer ni Londres
    Je souscris pleinement aus critiques précédentes en y ajoutant les effets de mon expérience américaine privée.
    Le NYT esrt un Naufrage; et il n’y a plus qu’à “tirer l’échelle”!

  5. J’acquiesse bien volontiers y compris les commentaires des lecteurs que je trouve toujours (à mon humble avis, bien entendu) pertinents.
    Juste un petit bémol sur D. Trump :
    Il est loin d’être Le personnage frustre et « taillé à la hache »que l’on veut faire croire. Il a pour qualité de secouer les puces à tout le monde, faisant hululer les bien-pensants-pensée-unique.
    Cela fait sortir les loups des bois (pardon les loups. Vous méritez mieux qu’être comparés à la race humaine)
    et la lumière se fait, peu à peu, sur les funestes desseins des uns et des autres.
    Ça serait presque drôle à observer.
    Malheureusement, on parle de l’état du Monde et là, c’est à pleurer !

  6. Je suis entièrement d’accord avec Zemmour, sauf en ce qui concerne vichy de pétain. La hapsatou qui se dit française, aurait dû changer ce prénom de zoulous contre Jeanine ou Rachel par exemple, un prénom du calendrier. Ce que la plupart des veaux qui habitent ce pays ne savent pas que beaucoup de prénoms ont une origine Hébraïque. Ne parlons pas des évidences, soit Rebecca, Sarah, Jérémy, David, Jonathan, etc.. Mais des prénoms comme Elisabeth (Elisheva) Pierre, Paul, Jacques, Mathieu, Daniel, Michel, Joël, et pleins d’autres qui figurent sur le calendrier, il faut la savoir, sont d’origines Hébraïques. Pourquoi les Juifs français ont des prénoms relationnels au pays qu’ils habitent. Pourquoi les polonais qui travaillaient dans les mines, tout comme les Italiens avaient pour prénoms Raymond, Robert, Jacques, Antoine, etc.. de même que les Espagnols, Pierre (Pédro). Ça prouve sans contestations le moins du monde, que les adeptes de cette religion qui vient de l’enfer, l’islam, ne veulent absolument pas s’intégrer, mais prendre la place des populations des pays qu’ils occupent avec au passage convertir à cette religion maudite, bon nombre d’européens et c’est en très bonne voie.

  7. La vision d’un étranger sur un personnage issu de la société française est forcément biaisée car l’étranger en question ne peut pas situer le personnage dans son contexte français qu’il connait mal. Il en résulte un tas de lieux communs et d’inexactitudes.

    Par exemple le “grand remplacement” n’est pas une théorie de Zemmour mais plutôt celle de Renaud Camus. Idem en ce qui concerne la “fixette sur Vichy”. Zemmour ne fait pas de “fixette sur Vichy”, il s’est surtout intéressé à Pétain et son rapport aux Juifs, ce qui n’est pas la même chose, même si son opinion sur Pétain “sauveur de Juifs” est contestable.

    Enfin, comparer Zemmour à Trump c’est carrément idiot. Tout sépare ces 2 hommes. L’on peut même dire que Trump n’aime pas la France et Zemmour n’aime pas les USA.

  8. Je n’ai pas lu l’article dans le New York times. Pourtant je me permets un commentaire; certes je n’ai discuté que quelques minutes avec M Zemmour mais je suis bien certain qu’il n’est pas égocentrique. Au contraire c’est avec un courage impressionnant qu’il fait face à des adversaires dénués de tout scrupule. De plus ce genre de considération psychologique n’a qu’un but: diminuer la force du discours qu’on n’arrive pas à réfuter. Quant à comparer D Trump à E Zemmour c’est faire un parallèle entre Rocky Balboa et René Descartes. Mais si le NYT croit possible de faire boxer un essayiste ou penser un président US…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.