les problèmes israélo-arabes – pas l’Iran – principal problème au Moyen-Orient

L’ambassadeur a affirmé qu’il n’y avait aucune preuve que le Hezbollah avait creusé des tunnels pour attaquer Israël.

L'ambassadeur de Russie en Israël Anatoly Viktorov. (crédit photo: AMBASSADE DE RUSSIE)
L’ambassadeur de Russie en Israël Anatoly Viktorov. (crédit photo: AMBASSADE DE RUSSIE)

Israël déstabilise le Moyen-Orient plus que l’Iran, a déclaré mardi l’ambassadeur russe Anatoly Viktorov au Jerusalem Post.

«Le problème dans la région ne réside pas dans les activités iraniennes», a déclaré Viktorov à l’ambassade de Russie à Tel Aviv. «C’est un manque de compréhension entre les pays et un non-respect des résolutions de l’ONU dans le conflit israélo-arabe et israélo-palestinien

Interrogé sur la question de savoir si la portée relativement limitée du conflit entre Israël et les Palestiniens déstabilise la région plus que l’Iran par l’intermédiaire de miliciens autour du Moyen-Orient, comme les Houthis au Yémen et le Hezbollah au Liban, Viktorov a hésité à l’idée que l’Iran finance le groupe terroriste chiite.

«Israël attaque le Hezbollah; Le Hezbollah n’attaque pas Israël », a-t-il ajouté, faisant référence à Israël bombardant des convois d’armes en Syrie, circulant entre l’Iran et le Hezbollah.

Viktorov a déclaré avoir vu les tunnels reliant le Liban à Israël, que les membres du Hezbollah ont utilisés pour tenter d’attaquer Israël, et a soutenu qu’il n’y avait «aucune preuve que le Hezbollah avait creusé les tunnels».

L’ambassadeur a déclaré qu’Israël ne devait «pas attaquer les territoires des membres souverains de l’ONU».

Interrogé sur le point de savoir s’il s’agit d’un changement de position, relatif à l’accord implicite par lequel Israël prévient la Russie à l’avance avant d’attaquer les positions iraniennes près de la frontière syro-israélienne, Viktorov a répondu non, car «la coordination concerne la sécurité de l’armée russe en Syrie».

Cependant, a-t-il ajouté, « il n’y a aucun moyen pour nous d’approuver des frappes israéliennes sur la Syrie, ça n’est jamais arrivé dans le passé et jamais dans le futur. »

En ce qui concerne les récents rapports de l’Agence internationale de l’énergie atomique selon lesquels l’Iran a développé plus de centrifugeuses dans une mesure supérieure à celle autorisée par le Plan d’action global conjoint (JCPOA), selon l’accord nucléaire iranien de 2015, Viktorov a déclaré qu’il n’était pas d’accord avec le fait que l’Iran violé l’accord.

«Le premier pas a été fait par … nos collègues américains qui ont malheureusement décidé de quitter le JCPOA [en 2018]», a-t-il déclaré. «Ils ont abandonné le plan et cela a permis à la partie iranienne d’entreprendre certaines mesures qui ne sont pas pleinement conformes au plan, ce qui est également regrettable.»

Bien que Viktorov n’appelle que Joe Biden «le président éventuellement élu» des États-Unis, soulignant qu’il n’a été que «nommé par la presse» et n’a pas été officiellement déclaré vainqueur, il a déclaré que la Russie «avait pris note de certaines déclarations» selon lesquelles Biden cherche à rejoindre le JCPOA.

Si les États-Unis reviennent à l’accord, «cela simplifiera beaucoup de choses», a-t-il déclaré. «Il sera utile de réduire les inquiétudes et de permettre aux Iraniens de développer un programme d’énergie atomique pacifique et de permettre [à l’AIEA] de regarder ce qui se passe dans le domaine militaire.»

« Peut-être que certaines dispositions pourraient être modifiées », a-t-il dit, en référence aux déclarations de Biden selon lesquelles il renforcera le JCPOA, « mais c’est une question de négociation avec les parties intéressées, les autorités iraniennes. »

Quant à savoir si la Russie vendrait des armes à l’Iran après la levée de l’embargo de l’ONU sur les armes, cette année, il a déclaré: «L’Iran est un État souverain, pourquoi pas? Je ne connais pas les plans spécifiques; c’est une question de négociations.

Viktorov a déclaré que la Russie soutenait les accords d’Abraham, dans lesquels Israël a établi des relations diplomatiques avec les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan, et a déclaré que «toute évolution vers l’interaction est un développement positif en soi».

Pourtant, a-t-il dit, «Israël devrait s’asseoir et discuter de la manière de prendre en compte les préoccupations légitimes de chacun et de ne pas créer d’alliances et de blocs contre quelqu’un d’autre», une référence apparente aux partenariats avec les États du Golfe contre l’Iran.

«Nous sommes fermement convaincus que la question palestinienne ne doit pas être mise de côté. La normalisation ne doit pas remplacer les questions relatives aux implantations israéliennes en territoire palestinien, car ce problème restera et continuera de mettre en danger non seulement les pays et les peuples de la région, mais aussi de nombreux autres dans le monde », a-t-il déclaré, tout en appelant à une solution à deux États.

Viktorov a averti que la poursuite du conflit israélo-palestinien «permettait aux terroristes de recruter plus de partisans dans leurs rangs».

L’offre de la Russie à Israël et aux Palestiniens de tenir des négociations directes à Moscou tient toujours, ainsi qu’une suggestion de tenir une conférence internationale sur la question, a-t-il ajouté.

Viktorov a également évoqué les efforts de son pays pour lutter contre le COVID-19, affirmant que la vaccination massive a commencé cette semaine dans la région de Moscou et sera distribuée dans toutes les régions de la Fédération de Russie.

«Nous sommes sûrs que notre vaccin n’est pas le pire au monde», a-t-il déclaré à propos des doutes sur l’inoculation russe.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président russe Vladimir Poutine ont discuté de la question lors d’un appel téléphonique le 16 novembre et depuis lors, les autorités israéliennes et russes sont en contact pour coordonner la livraison de 1,5 million de doses à Israël, a-t-il déclaré.

«Nous pensons que l’intention de nos collègues israéliens de diversifier l’utilisation des vaccins en Israël est une bonne approche», a déclaré Viktorov.

7 Commentaires

  1. Ce sont les Sovietiaues qui ont inventé le mythe des palis,
    C est encore eux qui ont soutenus développés et entretenus le terrorisme,
    Qu ils s en débrouillent, il y a de la place libre en Sibérie pour les palois.
    Peut être même qu ils y acquerons l intelligence va savoir.

  2. je reviens sur mon texte : j’ai oublié de terminer la phrase : donné 77% de la Palestine Antique aux arabes devenue JORDANIE ! Et j’ajouterai que ceux-ci se sont dépêchés de virer les juifs et d’envoyer leurs arabes en JUDEE qu’ils ont nommée  » Cisjordanie » ( après une guerre complotée avec les voisins arabes ) Il faut que chacun sache que cette dite Cisjordanie est occupée par les arabes , annexion non reconnue par l’ ONU !! une ligne verte n’est pas une frontière, il y a longtemps qu’elle a perdu  » son vert  » !!!

  3. C’est l’ambassadeur russe en Israël ou celui de l’ OLP ??
    Serait-il d’accord qu’un peuple musulman s’invente et réclame une partie de la Russie ?
    ISRAEL est DANS le droit International ! celui d’un TRAITE qui seul a Valeur , le TRAITE de SAN REMO qui a donné 77% de la la  » PALESTINE ANTIQUE  » qui était juive , et a laissé les 23% restants au peuple juif de la MER au JOURDAIN !!! Je rappelle aussi que juifs et arabes doivent avoir les mêmes droits et devoirs dans ce pays juif et démocratique !!!
    Et le plus important est l’article 80 de ce TRAITE qui dit qu’aucun autre ETAT ne peut être érigé dans l’ ETAT du Peuple juif , de la MER au JOURDAIN !!!
    Sous la pression de l’ ONU qui n’a pas honoré la SDN , il y a eu des pressions contre ISRAEL (pays faible sous Rabin ) qui a terminé par des résolutions … mais sachez qu’elles sont non contraignantes car illégales !!!

    Pourquoi le Peuple Juif d’ ISRAEL ne se défend pas , et laisse l’ ONU , ce machin corrompu , décider de tout , alors qu’ ISRAEL est SOUVERAIN , surtout sur la JUDEE et la Vallée des ROIS ?
    J’ai mon idée …. il tourne de + en + le dos au DIEU d’ ISRAEL et je crains qu’il ne finisse soumis à l’Ange déchu nommé Satan qui veut la place à SION !!!

  4. Comme d’habitude la langue de bois des russes , ils regardent ailleurs alors que eux font pire à violer le territoire de l’Ukraine la Crimée à mater la Tchétchénie etc….ces bandes de voyous que sont Russie Iran et Turquie le paieront cher un jour …ils n’ont aucune leçon à donner à Israël et les palos ils peuvent se les fourguer dans leur c..s .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.