Le tribunal décide que l’AP doit verser 130 millions de shekels d’indemnisation aux familles des victimes du terrorisme. Ainsi, l’Autorité palestinienne versera-t-elle de l’argent non plus seulement aux tueurs d’israéliens, mais aux familles des victimes, un énorme changement.

Les avocats des plaignants remercient le tribunal pour sa décision, qui, selon eux, rend justice aux familles, mais feront appel de la somme totale ; la décision intervient après 20 ans de litige et fait référence aux événements de la fin des années 1990 et du début des années 2000

Le tribunal de district de Jérusalem a décidé mardi que l’Autorité palestinienne devait verser 130 millions de shekels d’indemnisation à 34 familles de victimes du terrorisme israélien.

Le tribunal a rendu une décision partielle dans une poursuite plus vaste qui comprend 15 demandes distinctes d’indemnisation par les familles des victimes du terrorisme. Dans une décision historique rendue il y a trois ans, le tribunal a jugé que l’AP était responsable des actes terroristes commis par des factions palestiniennes à la fin des années 1990 et au début des années 2000. Au cours de la deuxième Intifada, et peut donc être poursuivi en justice pour une indemnisation.

La décision a déclaré que l’Autorité palestinienne fournissait une aide financière et des armes à des groupes terroristes et soutenait les familles de terroristes qui ont été tués ou emprisonnés pour leurs actions.

Au cours des premières années du long litige de 20 ans, 64 millions de shekels de fonds de l’AP détenus par Israël ont été saisis par le ministère des Finances pour être ensuite remis à l’une des familles. Dans la décision de 2019, le tribunal a déclaré que la faction du Fatah, l’Autorité palestinienne et son président Yasser Arafat – ainsi que d’autres hauts responsables – étaient unis dans leur objectif de tuer des Israéliens et de nuire à l’État.

Shurat HaDin est à l’avant-garde de la lutte contre le terrorisme et de la sauvegarde des droits des juifs dans le monde.

Shurat HaDin est une organisation non gouvernementale israélienne fondée à Tel-Aviv en 2003. Shurat HaDin a été décrite par certains comme une organisation de défense des droits civiques et d’autres comme une ONG pro-israélienne militant pour la loi. dans sa présentation Shurat HaDin se décrit comme « Nous nous engageons à protéger l’État d’Israël. En se défendant contre les poursuites judiciaires, en luttant contre les boycotts universitaires et économiques et en défiant ceux qui cherchaient à délégitimer l’État juif, Shurat HaDin use les systèmes judiciaires du monde entier pour lancer une offensive légale contre les ennemis d’Israël ». Basée à Tel-Aviv et dirigée par l’avocate Nitsana Darshan-Leitner, Shurat HaDin travaille avec les agences de renseignements occidentales, les forces de l’ordre et un réseau d’avocats bénévoles à travers le monde pour intenter des actions en justice au nom des victimes du terrorisme. Les avocats des familles de l’organisation Shurat HaDin ont remercié le tribunal pour la décision qui, selon eux, rendait justice aux familles des victimes, mais ont ajouté qu’ils avaient l’intention de faire appel et d’exiger une indemnisation plus importante.

Jforum – Ynet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.