Elections : Qui ou quel parti sera disqualifié?

1
223

 

Onzième Semaine de Campagne Electorale

 

Quels sont les partis ou les personnalités qui seront disqualifiées?

 

Par Manfred Gerstenfeld

Un certain nombre de propositions visant à disqualifier certains partis et des personnalités de pouvoir présenter leur candidature aux élections ont été déposées devant le Comité Central des Elections. Le Président de cette commission n’est autre que le Juge à la Cour Suprême, Hanan Melcer. Les membres du Comité sont des députés de divers partis .

Le Comité a voté la disqualification de la Liste Arabe, Ra’am Balad. L’arrêt a affirmé qu’elle “cherche à éliminer Israël en tant qu’Etat Juif, et soutient la résistance palestinienne violente et le Hezbollah, et que la plupart de ses membres sont partisans et soutiens du terrorisme”[1].

La commission a aussi voté la disqualification d’Ofer Kasif, un candidat juif de la liste Hadash-Ta’al à majorité arabe. Il a vilipendé la Ministre de la Justice Ayelet Shaked comme étant une “racaille néo-nazie”. Kasif a aussi comparé Israël et Tsahal au régime Nazi et appelé à combattre contre les “Judéo-Nazis”. Dans une interview, il a déclaré qu’Israël commet un “génocide rampant” des Palestiniens.

Le Comité a ensuite rejeté une requête à disqualifier Michael Ben-Ari, du parti extrémiste Otzma Yehudit. Toutes ces trois décisions étaient en opposition à l’avis du Procureur Général Avichai Mandelblit,  qui voulait que Ra’am Balad et Kasif aient l’autorisation de se présenter. Il avait aussi recommandé que Ben-Ari ait interdiction de poser candidature[2]. On demande à la Cour Suprême de débouter les décisions du comité.

Le fait que l’avis de Mandelblit ait été rejeté est encore un autre indicateur de la baisse de la bonne opinion du public envers la réputation des structures judiciaires importantes d’Israël. Cela n’exprime pas forcément une défiance spécifique envers Mandelblit. L’annonce de Mandelblit qu’il avait l’intention de  mettre le Premier Ministre Binyamin Netanyahu en accusation a eu peu d’influence sur le nombre de gens qui ont toujours l’intention de voter pour le Likoud. Mais c’est encore une autre indication du recul de la réputation du Procureur Général dans des segments considérables de la population.

La Commission a clarifié la position du Député du Foyer Juif, Eli Ben Dahan sur la liste du Likoud. S’il est élu, il retournera au sein du parti Foyer Juif[3]. Pinchas Idan, qui était placé à la dix-neuvième place sur la liste du Likoud, a retiré sa candidature, puisqu’il se posait des questions concernant son éligibilité[4]. Lors de la dernière semaine, la police a recommandé que le Député du Likoud, David Bitan, soit mis en examen pour avoir accepté un pot-de-vin, du blanchiment d’argent, de la fraude fiscale et d’autres crimes et délits[5].

Dans le même temps, Mandelblit a accepté la requête de Netanyahu de non-divulgation de détails supplémentaires sur sa mise en accusation jusqu’au 10 avril, au lendemain des élections. Il a informé Netanyahu que la première audition préalable à la mise en accusation sera programmée au plus tard le 10 juillet. Cette date-butoir laisse suffisamment de temps à Netanyahu pour former un nouveau gouvernement si le Likoud et ses alliés remportent les élections. Ladate-butoir pour la formation d’un gouvernement est prévue le 30 mai[6].

Le 6 mars, le Parti Bleu et Blanc a publié son programme politique. A côté des points diffusés précédemment, ce programme comprend une déclaration disant : “Il n’y aura pas de second désengagement. Toute décision politique historique sera confiée à la décision du peuple, par référendum ou approuvée à la Knesset par une majorité spéciale[7]. Le programme Bleu et Blanc déclare que “Les Hauteurs du Golan sont une région indissociable d’Israël”. Il affirme également qu’il “rejettera tout appel à restituer le territoire annexé à partir de la Syrie au cours de la guerre de 1967 comme un territoire “non-négociable[8]“. Le programme a aussi promis d’ajouter 12, 5 milliards de Shekel au système de santé, au cours des cinq prochaines années, ce qui permettrait de soulager l’énorme pression sur les hôpitaux israéliens[9].

Ayman Odeh qui dirige la liste Hadash-Ta’al, a déclaré qu’il pourrait recommander le dirigeant de Bleu et Blanc, Gantz, pour former la prochaine coalition. Mais avant de le faire, il exigerait des engagements clairs de la part de Gantz et du numéro deux du Parti, Yair Lapid, pour faire progresser les positions de certains membres de sa liste[10].

Un sondage réalisé par le Times of Israel démontre que la question sécuritaire est de moindre signification pour le public que lors des précédentes campagnes. On a demandé aux sondés laquelle de cinq questions est la plus importante à traiter pour le gouvernement. 47% considèrent les questions économiques sont les plus importantes. 21% disent que c’est la sécurité qui est prédominante. Elles sont suivies par la question de la démocratie, le respect de la loi et par la corruption à 17%. Les relations avec les Palestiniens, la diplomatie et le processus de paix (11%), la religion et l’Etat (5%) sont les suivantes[11].

Onze sondages ont été publiés sur le nombre de sièges que les partis obtiendront, entre l’annonce de mise en examen planifiée, le 28 février et le 11 mars. On constate des divergences substantielles entre eux. La configuration statistique la plus élevée pour Bleu et Blanc est de 38 sièges et la plus faible est de 31 sièges. Pour le Likoud, lagamme s’étale entre 31 et 26 sièges.

Of particular importance is which of the smaller parties will pass the election threshold of 3.25%. This could well determine what type of coalition government will be formed. In eight of the eleven polls Ra’am Balad passed the threshold. The libertarian Zionist Zehut party led by Moshe Feiglin did so in four polls. Yisrael Beiteinu led by Avigdor Liberman passed the threshold in three out of eleven polls while Gesher led by Orly Levy-Abekasis only passed in one poll.[12]

Il est d’importance particulière de savoir lesquels des petits partis franchira le seuil électoral de 3, 25%. Cela pourrait bien déterminer quel type de gouvernement de coalition pourra finalement se former. Dans huit des onze sondages, Ra’am Balad franchit le seuil d’éligibilité. Le parti sioniste libertarien Zehout, dirigé par Moshe Feiglin le franchit dans quatre sondages.

Un sondage de la Chaîne 13, le 12 mars, en plus de demander aux sondés pour quel parti ils voteraient, leur a aussi demandé qui était le plus à même de correspondre au prodfil de futur premier Ministre. 47%  ont répondu Netanyahu et 37% ont préféré Gantz[13].

La campagne électorale s’intensifie. Un indicateur est que la police a estimé les menaces de mort contre Feiglin comme suffisamment graves pour lui fournir une protection personnelle[14]. Le député travailliste a aussi reçu des menaces de mort[15].

 

Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

——————————

[1] www.timesofisrael.com/elections-committee-disqualifies-arab-israeli-slate-jewish-far-left-candidate/

[2] ibid

[3] www.timesofisrael.com/elections-committee-clears-jewish-home-mks-run-on-likud-ticket/

[4] www.timesofisrael.com/likud-candidate-drops-out-of-knesset-race-over-eligibility-questions/

[5] https://en.globes.co.il/en/article-police-recommend-indicting-david-bitan-on-bribery-1001277124

[6] www.jpost.com/Breaking-News/A-G-will-publish-investigation-material-against-PM-only-after-elections-583102

[7] www.timesofisrael.com/blue-and-white-releases-its-political-platform-no-second-disengagement/

[8] ibid

[9] ibid

[10] www.timesofisrael.com/ayman-odeh-sets-out-terms-for-helping-gantzs-blue-and-white-defeat-netanyahu/

[11] www.timesofisrael.com/blue-and-white-releases-its-political-platform-no-second-disengagement/

[12] https://en.wikipedia.org/wiki/Opinion_polling_for_the_2019_Israeli_legislative_election

[13] https://knessetjeremy.com/2019/03/12/channel-13-poll-blue-white-31-likud-28-labor-7-hadash-taal-7-url-7-right-religious-bloc-64/

[14] www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/260264

[15] www.timesofisrael.com/labor-lawmaker-stav-shaffir-gets-death-threats-blames-otzma-yehudit-supporters/

1 COMMENT

  1. MOI ,SI J’ETAIS EN ISRAEL ,J’AIMERAIS AVOIR AU POUVOIR NATAHANYAOUH,SHAKED ET BENETT .LE PEUPLE VIVRAIT EN TOUTE SECURITE.ESPERONS QUE CELA ARRIVE.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.