Éclats de rires: Aphorismes et périls (25)

par Jforum

Il est prouvé scientifiquement

que tous les perdants du loto

sont du même groupe

sans gains …

 

Jeux de maux

― Je suis dévasté.
― Diantre ! Vous si fort, si sûr, si joyeux, si…
― Je vous en prie, soyez compatissant.
― Et en quoi, et pourquoi dois-je l’être ?
― J’ai subi un grand revers.
― Un grand revers ? Vous étiez vous engagé dans une compétition de haut niveau, une tâche d’une très grande complexité ?
― Rien de cela. J’ai toujours honoré mes engagements, aussi risqués fussent-ils.
― Alors, qu’est-ce qui vous dévaste tant ?
― C’est la mer.
― Votre mère ! Qu’a-t-elle fait pour vous réduire au désespoir ?
― La mer. Cette étendue plus ou moins grande d’eau salée qui borde nos côtes.
― Ah, la mer. C’est pour elle que vous vous alarmez… J’ai souvenance qu’à l’armée…
― S’il vous plaît, cessez de jouer avec les mots. Ils sont faits pour un autre usage, que je sache.
― Sans doute, sans doute. Néanmoins il en est qui sont d’un autre âge.
― De notre âge. Certes nous ne sommes point de la première jeunesse…
― D’un autre âge. D’avant qu’ils ne soient dénaturés par des périphrases, mâtinés avec des langues étrangères, dévoyés…
― Voyez-vous ça !
― … dévoyés impunément par des ignares qui en abusent sans retenue.
― Des ignares, dites-vous. Ne serait-point un rien geignard et ringard cette sempiternelle querelle des anciens et des modernes ?
― C’est la mer.
― Eh bien quoi, la mère ?
― La mer, cette plus ou moins vaste étendue d’eau.
― Rémi serait-il affable ou solitaire ?
― Là, je ne sais si dorénavant il pourra…
― Il pourra quoi ?
― S’assoir entre deux chaises.
― Que voilà une belle chute de rein ! Merci.
― De rien.

Ainsi se termine ce dialogue entre deux amis imbibés d’amibes et de courants d’air de rien. Encore que je me demande si ce dernier ne risque pas d’éteindre la chandelle au chevet d’un couple faisant l’amour sur les pierres et les ronces du Pays de Tendre.
Au fait, qu’en est-il de l’amère dévastation de l’interlocuteur premier qui a interloqué le second ? Seul le sel de la mer ou celui de ses larmes…

J’ai décidé de créer

l’association des

procrastinateurs et déposerai

les statuts demain.

 

 

 

Avant pie onze et pie douze

cités dans les livres,le pape pi

trois quatorze est toujours

oublié….tant pis!

 

Je viens de calculer mon indice

de masse corporelle…

Apparemment je ne suis

pas assez grande…

 

Actor/comedian Jackie Mason in 1992 standing beside a bus displaying a sign advertising his TV show, 1992. (AP Photo)
Une main baladeuse peut-elle

faire l’objet d’une main

courante ?

 

 

LA ROUMANIE
N’EST PAS
UNE ADDICTION
AUX PNEUS

 

Peut être une image de texte qui dit ’LES DICTIONNAIRES ET BESCHERELLES SE SITUE AU 1ER ÉTAGE DE VOTRE ESPACE CULTUREL AuE DICTIONNAIRE Besch Bescherelle conjugaison culturet espace’

L’avantage d’être intelligent,

c’est qu’on peut faire

l’imbécile alors que l’inverse

est totalement impossible.

Woody Allen

 

 

par Jforum

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.