D. Gold : Tsahal déjoue le transfert d’armes au Hezbollah ©

Dore Gold a confirmé sur un site internet saoudien que Tsahal a déjoué des tentatives de transfert de missiles anti-aériens avancés au Hezbollah. C'est la première fois qu'un responsable israélien fait une telle déclaration sans le faire sous couvert de l'anonymat

4
284

Dore God, Directeur du Ministère des Affaires étrangères confirme : Tsahal a déjoué le transfert d’armes au Hezbollah

073015_yw_gold_640

Dans une interview d’un site internet saoudien, Dore Gold a déclaré que Tsahal a bien stoppé l’arrivage au Liban de missiles anti-aériens fabriqués en Russie. C’est la première confirmation officielle israélienne d’opérations militaires de la force aérienne de Tsahal en Syrie.

Lundi, le directeur-Général du Ministère des Affaires étrangères, Dore Gold a confirmé sur un site internet saoudien que Tsahal a déjoué des tentatives de transfert de missiles anti-aériens avancés au Hezbollah. C’est la première fois qu’un responsable israélien fait une telle déclaration sans le faire sous couvert de l’anonymat.

S’exprimant pour le Site Internet Elpah saoudien basé à Londres, Glod a déclaré qu’Israël a réussi à mettre en échec une tentative de transfert de missiles SA-22 de fabrication russe au Liban.

“En Israël, nous ne prenons pas partie et n’interférons pas dans la guerre en Syrie”, a affirmé Gold dans une rare interview de la part d’un responsable israélien à l’égard d’un média saoudien. “Nous avons des intérêts que nous protégerons et des lignes rouges. Quand nous avons vu ceux qui voulaient transférer des missiles russes à partir des entrepôts syriens vers le Hezbollah, nous devions interrompre cette activité et nous ne le permettrons pas non plus à l’avenir”.

 

Photo: EPA
Photo: EPA
Gold a refusé de dire si oui ou non Tsahal a bombardé des dépôts de l’armée syrienne, mais a insisté sur le fait “qu’Israël n’a permis et ne permettra à quiconque de violer sa souveraineté, pas plus qu’il ne permettra le transfert d’armes qui saperaient la suprématie aérienne d’Israël”.

Au début de ce mois, le Premier Ministre Binyamin Netanyahu a reconnu pour la première fois qu’Israël opère militairement en Syrie, mais Gold a précisément confirmé ce que ces opérations entraînent – par des détails qui, jusqu’à présent, n’étaient dévoilés que par des sources étrangères. 

“Nous opérons en Syrie de temps en temps dans le but d’empêcher ce pays de devenir un front avancé contre Israël”, avait laissé entendre Netanyahu.

“Nous agissons contre un nouveau front terroriste que l’Iran tente de bâtir dans le golan et dans le but de déjouer le transfert d’armes particulièrement meurtrières de Syrie au Liban. Et nous continuerons à le faire”, avait poursuivi le Premier Ministre.

Faisant référence aux menaces que le chef de Daesh Abu Bakr al-Baghdadi a lancé contre Israël, dans un enregistrement à la radio diffusé la semaine dernière, Gold a assuré “qu’Israël sait comment se défendre”.

Le Directeur-Général du Ministère des Affaires étrangères a réaffirmé que l’Iran est aussi dangereux pour Israël qu’il l’est pour les Etats Arabes.

“Nous avons des intérêts communs concernant la menace iranienne, pas seulement sur le programme nucléaire de Téhéran, mais aussi concernant les activités de l’Iran sur le terrain et ses tentatives répétées d’exploiter la secte chiite dans le monde arabe, pour ne faire une cinquième colonne au sein même de ces états”, a t-il déclaré.

Gold a aussi discuté de l’éventualité d’un réchauffement des relations avec la Turquie. “Il y a des pourparlers intensifs” a dit Gold.

“Il y a des questions sur lesquelles on a trouvé un accord et d’autres questions qui font encore l’objet de controverses, mais les choses avancent dans la bonne direction”, a t-il dit. “Les intérêts turcs et israéliens convergent à cause de ce qui est en train de se passer dans la région – des intérêts économiques, sécuritaires et régionaux, aussi je ne pense pas que les choses vont s’éterniser, mais nous n’avons pas établi de date-butoir en vue d’un accord final. La situation régionale ne nous laisse pas d’autre choix que de trouver un accord sur les points les plus importants et nos équipes travaillent sur cette base”.

Les relations entre la Turquie et Israël se sont envenimées lorsque des djihadistes embarqués sur un bateau turc, le Mavi Marmara, ont été tués, alors qu’ils tentaient de briser le blocus de Gaza.

Les attentes d’une percée se sont intensifiées à la suite de rencontres entre des responsables de premier plan ce mois-ci, afin de réparer l’état des relations. Les discussions ont soulevé des espoirs de progrès dans les négociations en vue de l’importation de gaz naturel israélien, en particulier, depuis que les relations de la Turquie avec la Russie, principal pays producteur de pétrole, ont empiré en Syrie.

Mais les commentaires faits par le porte-parole de la présidence, Ibrahim Kalin, laissent entrevoir que la Turquie pourrait tenter de faire monter les enchères au cours des négociations. 

“Les relations entre la Turquie et Israël ne seront pas normalisées tant qu’Israël ne remplira pas les trois conditions. Nous ne renoncerons pas à ces points”, a réaffirmé Kalin, lors d’une conférence de presse ordinaire.

Ankara exige des excuses pour ceux qui se sont fait tuer sur le Mavi Marmara et des compensations pour les familles. La Turquie exige aussi qu’Israël mette fin au blocus pour les Palestiniens vivant à Gaza, perçu comme un point de blocage dans les pourparlers. 

“La Turquie continuera de jouer son rôle jusqu’à l’aboutissement à une Solution à deux Etats et que les Palestiniens disposeront de leur propre Etat. Il ne peut pas y avoir de paix permanente dans la région tant que le problème palestinien ne sera pas résolu”, a martelé Kalin aux reporters présents.

Reuters a contribué à ce reportage.

Roi Kais

Publié le : 28.12.15, 18:11 / Israel News

 

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski.

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.