DEVARIM 5782: PLEUREZ, PLEUREZ, MES YEUX : LE TEMPLE MANQUE A TSION !

La période de Tisha BeAv (Tsha’ beeb) en « patois » judéo algérien… Période que nos anciens craignaient littéralement car ils savaient, pour l’avoir appris oralement, que cette période était une période propice aux catastrophes…..
Lors de la parasha des « explorateurs » nous avons appris que les motifs différents qui firent que dix des douze explorateurs ont tenu des propos mensongers sur le pays de Canaan ce qui excita le courroux divin et la promesse promulguée en ce même instant fut : vous criez, pleurez et vous lamentez pour rien JE vous fournirai DES motifs pour vous lamenter en cette même date (le 9 av) au long de vos générations et, ce sont les deux Temples de Jérusalem qui ont été détruits en cette même date et c’est l’Inquisition espagnole qui eut lieu un 9 av et ce sont deux guerres mondiales (14-18 et 39-45) qui ont été déclarées un 9 av pour ne citer que ces catastrophes-là……

L’enseignement contenu dans ces faits-là, nous enseignent les Sages de toutes les époques est le même qui se renouvelle à chaque génération et qui continue de se répéter tant que nous, êtres humains, ne faisons pas d’efforts pour nous améliorer, et modifier notre comportement personnel vis-à-vis de nos semblables.

En effet, trois énormes fautes ont été perpétrées dans notre histoire pour lesquelles HaShem a « pardonné » bien que ces fautes forment une toile de fond et elles restent en mémoire telles le doigt accusateur qui réapparaît à chaque instant : la vente de Yossef, le veau d’or et les explorateurs.
Les deux premiers temples ont été détruits pour des fautes bien précises le premier à cause de : l’idolâtrie, verser le sang abondamment et les « débordements » sexuels. Et le deuxième à cause de la HAINE GRATUITE que l’on retrouve aussi bien dans la vente de Yossef (les dix frères de Yossef issus de Léa, Bilha et Zilpa) nous allons immédiatement revenir sur ce qui a favorisé cette haine – et la haine invoquée par les explorateurs à mal escient.
La Guemara de Baba Kama évoque les quatre principaux « dommages » (arba’a avoth nezikine) qui peuvent avoir des conséquences énormes : HaShor, haBor, HaMave’e veHaBe’er, car le premier des 4 évoque le veau d’or, le bor est la citerne dans laquelle les 10 frères de Joseph ont fait tomber leur frère par exemple. Pourquoi cette haine si forte contre leur jeune frère ?
L’indice est peut-être celui-ci : Rachel était, écrit la Torah L’ÉPOUSE DE JACOB ! Qu’est-ce à dire ? Léa n’était-elle pas elle aussi l’épouse de Jacob et même une semaine avant Rachel ? En réalité, la Torah prend en compte les engagements avant d’analyser les faits car Jacob est parti de chez ses Parents dans le but unique d’épouser Rachel et de fonder une famille avec une femme qui respectera les mêmes idéaux et engagements d’Abraham et Sara puis de Isaac et Rebecca c’est la raison pour laquelle il n’est jamais écrit que Léa est l’Épouse de Jacob ni à propos de Bilha ou de Zilpa mais, l’unique EPOUSE DE JACOB est RACHEL et ceci est en soi un motif pour inciter la haine de 10 frères contre Yossef car, aucun ne possède une foi suffisamment forte pour recevoir sur lui-même la volonté divine supérieure à tout et à tous/toutes.

L’amour de Joseph pour la terre de Canaan offerte à Abraham et sa descendance brûle dans le cœur de Yossef et, bien qu’exilé de force, il transmet ces valeurs à ses deux fils Ephraïm et Menashé parmi les descendants desquels on retrouve Yehoshoua bin Noun (Tribu d’Ephraïm).

Caleb ben Yefouné qui, à l’instar de Yéhoshoua bin Noun n’a pas dénigré le pays, était un descendant de la tribu de Juda dont les propos avaient eu une portée certaine sur les autres frères au point que Yossef eut la vie sauve.
Qui était Yéhoshoua BIN Noun ? Pourquoi, tout d’abord tous les protagonistes des explorateurs sont tous cités en tant que BEN et pourquoi pour ce qui concerne Yéhoshoua est-il BIN Noun ?
Le Ramban (Nahmanide) souligne qu’il s’agit d’une indication et non des moindres : d’une part son nom véritable était Hoshéâ mais, Moïse ajouta un Youd pour transformer son nom en Yéhoshoua car c’est lui qui procèdera au partage de la terre de Canaan entre toutes les tribus d’Israël et c’est lui qui sera le chef de ce peuple à la mort de Moïse mais, si le mot BEN qui signifie « fils » afin d’établir la lignée de la famille ici le youd a été ajouté en allusion au fait qu’il a reçu une partie des facultés intellectuelles de Moïse lorsque celui-ci a dû céder sa place à Yéhoshoua en ce cas le mot fils est devenu bin et non pas ben en allusion au mot BINA intelligence. Or, Yéhoshoua était le plus doué des disciples de Moïse et, en tant que tel il fut considéré comme le fils spirituel du plus grand Prophète de tous les temps.
Or, les autres explorateurs ont incité la peur et la HAINE en déguisant la vérité et en osant proclamer un mensonge immense : HaShem proférèrent-ils NOUS HAIT c’est pour cela qu’IL nous a fait sortir d’Egypte !! Comment osèrent-ils prononcer ces mots ? Eux qui avaient été témoins de toutes les magnificences de tous les prodiges de tous les miracles que D fit pour les sortir du pays de souffrance dans lequel ils souffraient tant depuis 210 ans ????
Lorsqu’HaShem fit en sorte en Egypte aussi bien tout au long de la visite des explorateurs que les habitants étaient occupés à enterrer leurs proches et ne se rendirent pas compte de l’infiltration de ces douze étrangers ? HaShem qui les a transportés entre des couches de nuées pour les protéger, les cocooner, les choyer, en prendre soin ? Lui, les haïr ???? Et, ces niais ont cautionné ces paroles et se sont mis à CRIER ET A PLEURER !!!!
Or, c’est ce qui a causé la colère divine car lorsque les Bené Israël ont CRIE de manière justifiée et ont appelé D. du fond de leur souffrance, IL a réagi et a suscité l’action de libération du peuple depuis les profondeurs de l’Egypte !
Mais lorsque LES CRIS ET LES PLEURS de manière totalement injustifiée alors, cela a enflammé la colère divine car à tout instant les explorateurs furent accompagnés et préservés de la Présence divine car, s’ils avaient voulu voir et comprendre alors, auraient-ils saisi de combien d’amour ils étaient entourés de combien d’amour et d’affection ils jouissaient et n’auraient pas eu le front de tromper leur prochain en brandissant le pavillon de la haine…………
Cette haine, est destructrice et elle continuera sans fin jusqu’à ce que l’AMOUR GRATUIT la remplace.
Les exemples de ce que j’avance sont multiples il y en a au moins une vingtaine dans le Tanakh (Bible) : prenons l’exemple d’Esaü qui, déçu de n’avoir pas eu la bénédiction de son père crie/élève la voix et pleure, ces cris et ces pleurs eurent un retentissement cela prit du temps bien entendu ! Pas moins de 1000 années : ainsi que nous le trouvons dans la Meguila d’Esther où, apprenant l’arrêt décidé par Haman, Mordékhay élève la voix/crie et pleure…….
Ainsi, ce jour du 9 av où ils crièrent et pleurèrent, chaque année ils furent contraints de creuser leur tombe et d’y dormir pour se réveiller le lendemain laissant derrière eux 15000 morts chaque année puis, après 40 années d’errance dans ce désert qui ne leur transmit plus de message car le midbar (désert) ne leur a plus parlé (medaber) les mêmes lettres dans le même ordre mais vocalisées différemment.

Cette année le jeûne du 9 av est reporté au lendemain il nous reste à prier et à demander qu’il soit le dernier jeûne de l’histoire de l’humanité et qu’il soit transformé en joie, en festivité pour l’Éternité et que, désormais, nous puissions toutes nations confondues nous rendre au Temple de Jérusalem pour réaliser le verset : « car Ma maison sera appelée Maison de Prières pour toutes les Nations ».

Caroline Elishéva REBOUH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.