© Stringer Source: Reuters
Les forces de l’ordre du comté de Bedfordshire, en Angleterre, ont embrasé les réseaux sociaux en publiant un message contre l’islamophobie sur lequel apparaissait une main à l’index pointé vers le haut – un geste populaire parmi les membres de l’EI.

«Afin d’éviter d’offenser qui que ce soit, la police de Bedfordshire a effacé ces publications [sur Twitter] et ne tolérera pas l’islamophobie ni aucune autre forme de haine ou de discrimination», a annoncé la police de ce comté d’Angleterre, dans un communiqué cité par le Daily Mail, mercredi 16 novembre. Les publications en question, qui s’inscrivaient dans la campagne nationale du «mois de sensibilisation à l’islamophobie» au Royaume-Uni, avaient été retirées après avoir été accusées par de nombreux internautes de faire référence à un signe de la main populaire parmi les membres de l’Etat islamique (EI).

Sur les images diffusées par la police du comté de Bedfordshire, en effet, apparaissait un logo représentant une main dont l’index pointait vers le haut.

Or, comme l’ont rappelé des clichés postés par des utilisateurs de Twitter, de nombreux djihadistes ont été photographiés en train d’effectuer ce geste de la main.

Cet index pointé vers le ciel est traditionnellement perçu comme le symbole de l’unicité d’Allah. Mais, selon certains experts, le geste a dérivé de son sens traditionnel pour devenir une expression militante.

doigt

Accusée de complicité avec la propagande de Daesh, la police de Bedfordshire s’est justifiée en indiquant que le visuel avait été conçu par l’ONG «Muslim Engagement and Development » (Mend). L’association, selon le Daily Mail, a quant à elle défendue sa création, affirmant que la main à l’index tendu représentait la lettre «i», pour «islamophobie». «Personne n’envisagerait de retirer des campagnes nationales des symboles tels que la croix de saint Georges [l’emblème de l’Angleterre] pour la simple raison que celle-ci est souvent utilisée par des mouvements d’extrême droite et néo-nazis», a-t-elle fait valoir.

582ccf61c3618847668b4635

L’ONG, néanmoins, a déjà fait l’objet de diverses polémiques et accusations d’extrémisme religieux – elle avait notamment défendu auprès des parlementaires britanniques la possibilité pour les musulmans du pays d’aller combattre en Syrie sans craindre de représailles judiciaires.

RT FRANCE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.