פריימים מתוך סרט שפרסמה רשת אלמיאדין של חזבאללה במלאת עשור למלחמת לבנון השנייה בסרט מוצגים הרגעים שקדמו לחטיפה בתמונה ציפי לבני

Comment le groupe terroriste Hezbollah, localisé au Liban, a-t-il réussi à interviewer l’ancien ministre de la Défense, Amir Peretz, la député Tzipi Livni et le Maj. Gen. (res.) MK Eyal Ben-Reuven ainsi que Tomer Weinberg?

Tomer Weinberg est le soldat qui a été blessé lors de l’attaque du Hezbollah d’un véhicule de patrouille de Tsahal, au cours de laquelle les soldats Eldad Regev et Ehud Goldwasser furent enlevés.

Dans la première partie du documentaire en trois parties, intitulé «Qu’est-il arrivé en 2006, » les personnalités israéliennes de premier plan comme l’ancien ministre de la Défense, Amir Peretz, MK Tzipi Livni et le major-général (rés.) MK Eyal Ben-Reuven,  sont interviewées sur la guerre du Liban de 2006 et l’enlèvement d’Eldad Regev et Ehud Goldwasser.

Par ailleurs, le documentaire montre les images d’une entrevue d’un journaliste avec Tomer Weinberg qui a été blessé lorsque le véhicule de patrouille est tombé dans l’embuscade tendue par les terroristes du Hezbollah, mais qui avait réussi à s’enfuir,  avant que les soldats de Tsahal ne soient enlevés.

8301712_8302005_rumble.jpg

Tomer Weinberg

« En Février un journaliste italien appelé Michela Moni m’a approché et m’a dit qu’il collectait du matériel pour écrire un long article sur l’enlèvement », a déclaré Tomer Weinberg lundi, au journal israélien Yedioth Ahronoth.

 

Dans le documentaire Weinberg décrit en détail les circonstances entourant l’enlèvement. « Au moment où les tirs ont commencé, je compris que cela venait du Hezbollah. J’ai ouvert la porte de la jeep, je n’ai pas regardé mes amis qui étaient assis sur les sièges arrière et je me suis enfui. « 

Au cours du film, un présentateur du Hezbollah dit: «Nous avons interviewé le soldat qui a été blessé et qui a réussi à s’échapper. Mais lui, on ne nous avait pas ordonné de le capturer, c’est la raison pour laquelle nous ne l’avons pas kidnappé. »

Dans la première partie du documentaire on assiste également à un entretien avec l’ancien chef du renseignement militaire de l’armée israélienne Amos Yaldin. Le documentaire se termine par des extraits des deux prochains épisodes qui montrent une entrevue avec Tzipi Livni qui à l’époque, occupait le poste de ministre de la Justice en 2006.

Amos Yaldin, a déclaré lundi qu’il n’a pas été interwievé par la chaîne de télévision satellite du Hezbollah affiliée à Al Mayadeen. Il a insisté sur le fait « qu’ils ont tout simplement utilisé des extraits d’autres entretiens réalisés pour des chaînes de télévision israéliennes.

Toutefois, Tomer Weinberg interrogé lundi nous éclaire sur la façon dont ce piège a fonctionné : « En Février Michela Moni s’est présenté à moi comme journaliste de l’agence de presse italienne ANSA basée à Rome. Il a demandé à m’interviewer au sujet de l’enlèvement. J’ai décliné son offre à plusieurs reprises et je lui ai expliqué que de revenir sur ces évènements douloureux  pourrait aggraver mon état mental et physique « , a rappelé Weinberg.

35127.jpg

« Le journaliste italien n’a pas lâché l’affaire et j’ai finalement accepté d’être interviewé. Quand il est venu chez moi, il m’a dit qu’il séjournait à Jérusalem et qu’il tenait spécialement à me rendre visite  » parce que les italiens sont extrêmement intéressés à entendre parler de votre histoire, et il est important qu’ils en apprennent davantage sur les circonstances de l’enlèvement, » a-t-il expliqué.

Weinberg a déclaré que l’entretien a duré plus d’une heure au cours de laquelle le journaliste lui a demandé s’il accepterait d’être interviewé avec en arrière plan des images de l’enlèvement. Weinberg a catégoriquement refusé et explique: « Le journaliste italien a insisté et m’a expliqué que son producteur faisait pression pour que je sois filmé devant ces images et a offert de me donner 2000 dollars si j’acceptais. J’ai immédiatement dit non et lui ait dit qu’il n’avait aucune chance pour que j’accepte « .

Former Defense Minister Amir Peretz interviewed
Weinberg, qui travaille aujourd’hui dans la haute technologie en tant que développeur de logiciels d’ordinateur. Il n’a pas vu le documentaire du Hezbollah. Mais qu’il se sent pointé du doigt comme un paria depuis qu’il a été diffusé.

Eyal Ben-Reuven

« J’ai honte devant mes amis parce que, après tout ce que j’ai dis au journaliste italien, ils ont finalement montré qu’une infime partie de ce que j’ai dit. Du coup ça donne l’impression que je me suis enfui du véhicule en abandonnant mes amis. Tout à coup, les souvenirs de l’incident me reviennent en mémoire et je suis devenu anxieux. Depuis que le film a été diffusé je ne suis pas retourné au travail « , a-t-il admis.

Amir Peretz, le porte-parole de Tzipi Livni a déclaré lundi qu’ils ont également été trompés et qu’on leur avait dit qu’il était prévu que le documentaire soit diffusé par la BBC et la télévision italienne. À aucun moment, ont-ils dit que les entretiens avaient été filmés pour le Hezbollah.

Selon le journaliste italien, il aurait reçu des appels courroucés des porte-parole des deux politiciens chevronnés interviewés, qui lui ont téléphoné : « Comment avez-vous pu faire cela? Pourquoi n’avez-vous pas dit que c’était une interview pour une chaîne de télévision du Hezbollah? « 

vcbn

La Jeep après l’embuscade

Bien qu’ils étaient très en colère, Moni a réussi à leur faire entendre qu’il avait également été victime d’un piège : «Je ne savais pas que les entretiens que je devais faire en Israël étaient destinés au Hezbollah, » s’est défendu le journaliste italien.  » ‘est Ahmed Barghouthi, un producteur de TV palestinien qui m’a engagé à Jérusalem. Il m’a dit qu’il préparait des entrevues pour une émission devant être diffusée sur la BBC et Al Jazeera. Je travaille beaucoup avec ce producteur et j’ai accepté ce travail ».

Il n’a pas voulu répondre aux accusations pointant qu’il s’est présenté comme étant un journaliste pour une agence de presse italienne et a ainsi délibérément trompé ses interviewés. Moni a refusé de commenter. En outre, le lundi, il a nié avoir offert de l’argent à Weinberg en échange des conditions de tournage proposées ci-dessus : «Quand je me suis rendu compte que c’était la TV du Hezbollah qui diffusait les interviews et pas Al Jazeera ou la BBC, j’ai compris que je m’étais fait manipulé et maintenant je passe pour un menteur aux yeux de mes mes employeurs J’ai peur de perdre mon emploi », a déclaré Moni.

«Je suis un journaliste professionnel et je n’ai pas de lien avec Al Mayadeen ni le Hezbollah et je n’ai aucun intérêt à être en contact avec eux. Tomer Weinberg est quelqu’un de très bien affirme le journaliste qui n’a aucune idée de la façon dont l’entretien qu’il a filmé s’est retrouvé diffusé sur Al Mayadeen « .

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

11 Commentaires

  1. israel hoje un pays relisado forte et democratico unico no oriente. chegar a paix no acredita porque tratar . com gente que forao escravos da democracia de seu gouvernante pensar para libertar{ sua terra }nao reconnaisaert a onu de 1947. que ao mundo dejea dar ao povo hebreu pour intermedear dos inglese qui dominavam esta terra parte para os hebreu que sofrerao na seconda guerra mondial com seis millions de mortos assasinato por hitler porque nao querion ajudar ele a fazer uma guerra no mundo …que matto 46. millions de inocente .? os musulmanos fanaticos assasinos ateus que nao sabem deus. .porque israel como religion unica verdadeira perderao a sua religion falca. . porque dizen que deus escolheu ismael et nao ishaque .para ha akeda. isso a verdade deus depois chamo yacob. para completar seu desejo. elles ficarao como primos de secounda graw. ao mundo deve esplicar aos terorista que si pensar atacar un dia. ao povo hebreu .terminarao com mundo.

  2. C’est scandaleux de voir que des politiques israéliens soient aussi naïfs que cela.
    Comment peut-on parler avec des journalistes étrangers sachant que leur but est de faire du sensationnel sur le dos d’Israël.
    אין אמונה בגויים

  3. Dans l’Orient le jour il y a une série de photos de la guerre de 2006 « http://www.lorientlejour.com/multimedia/846-10-ans-apres-la-guerre-de-juillet-2006-en-images
    Si le Hezbollah veut faire passer cette guerre pour une victoire les libanais ne sont pas dupes

  4. et ces brêles qui étaient au pouvoir en 2006 étaient censés prendre part à des décisions de 1ère importance pendant la guère. faut plus qu’un miracle pour éviter des casseroles avec ces idiots de politiciens

  5. À la porte monsieur le journaliste italien!!! Plus de carte de presse et retour chez toi.
    Il faudra bien commencer à un moment avec ces « journalistes » corrompus qui gagnent leur vie sur le dos des victimes israéliennes. Dehors!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.