Des navires de guerre US et canadien ont traversé le détroit de Taïwan

L’armée des États-Unis a annoncé que des navires de guerre américain et canadien avaient traversé en fin de semaine le détroit de Taïwan. Cette nouvelle arrive alors que les tensions entre Pékin et Taipei montent, suscitant l’inquiétude de la communauté internationale.
Un destroyer américain et une frégate canadienne ont traversé en fin de semaine le détroit de Taïwan, dit aussi de Formose, qui sépare Taïwan de la Chine continentale, a déclaré ce dimanche 17 octobre l’armée américaine.
Selon l’armée, le destroyer à missiles guidés USS Dewey a traversé le détroit le 14 et le 15 octobre, en compagnie de la frégate canadienne HMCS Winnipeg.
« Le passage du Dewey et du Winnipeg dans le détroit de Taïwan témoigne de l’engagement des États-Unis et de leurs alliés et partenaires en faveur d’un Indo-Pacifique libre et ouvert », est-il écrit dans un communiqué.
Les navires de la marine américaine traversent le détroit environ une fois par mois, alors que Pékin accuse Washington d’attiser les tensions dans la région.
Fin septembre, un navire britannique, la frégate HMS Richmond, jointe au groupe d’attaque du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth, a aussi navigué dans ce détroit en se rendant du Japon au Vietnam, selon le ministère britannique de la Défense. Il s’agissait d’une première pour la Marine britannique depuis 2008, quand le HMS Kent avait emprunté cette même passe.
La Chine revendique de nombreux îles inhabitées en mer de Chine méridionale, aussi bien que des îles artificielles construites pour abriter des pistes d’atterrissage et des bases militaires. Plusieurs pays de la région s’opposent à ces revendications.
La Chine considère Taïwan comme son propre territoire et a organisé à plusieurs reprises des missions de son armée de l’air dans la zone d’identification de défense aérienne (ADIZ) de Taïwan. Elle a envoyé environ 150 avions dans cette zone sur une période de quatre jours à partir du 1er octobre.
18:17 17.10.2021 

1 COMMENTAIRE

  1. Cette opération est, pour le moment, purement de la communication. Les américains et leurs proches alliés veulent montrer qu’ils ne lâcheront pas Taïwan à la Chine. Il est probable que les américains ont installé, depuis bien longtemps, des dizaines d’ogives nucléaires, à Taïwan, en Corée du Sud, au Japon, etc..pointées sur les grandes villes et centres vitaux chinois. Pour la Chine, un destroyer et une frégate, c’est du pipeau. Rien à voir avec l’Armada déployée par Trump face à la Corée du Nord. La grande question est de savoir s’il va survenir une confrontation directe EU-Chine, et même nucléaire comme le prévoient certains, qui se disent experts? Je n’y crois pas actuellement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.