Des dealers défient le confinement

4
1150

Coronavirus : Des dealers défient le confinement pour faire leur publicité, équipés de matériels de protection

Des dealers du quartier de l’Almont à Melun font leur pub dans une vidéo publiée sur Snapchat. (DR)

Alors que le personnel soignant fait face à une grave pénurie de matériel de protection comme des masques ou des surblouses, des dealers bien équipés se sont permis de publier une vidéo publicitaire pour leur trafic de drogue.

 

 

La séquence publiée sur le réseau social Snapchat a de quoi choquer. Une dizaine d’individus vêtus de combinaisons blanches et portant masques de protection respiratoire et gants apparaissent sur une vidéo vantant leur cannabis, rapporte La République de Seine-et-Marne.

Le groupe, aperçu dans le quartier de l’Almont à Melun (Seine-et-Marne), espère ainsi persuader des potentiels clients de venir acheter leur drogue. Des riverains ont affirmé les avoir vu déambuler sur l’avenue du Maréchal Juin, mardi et mercredi.

Herbe, résine de cannabis et cocaïne

Dans la séquence, les suspects invitent leurs clients à les rejoindre dans la cité pour « se confiner avec eux », tout en affirmant avoir de l’herbe, de la résine de cannabis et de la cocaïne à leur disposition.

Un message publié sur le réseau social Snapchat indique également : « Pour se protéger du coronavirus, nous avons trouvé le remède : passez tous au cartel », d’après le quotidien local.

La police envoyée sur place

Après avoir aperçu ces individus, les policiers ont investi la cité à deux reprises mercredi. Un adolescent de 17 ans a été interpellé en possession de produits stupéfiants à la suite d’un premier contrôle. Il a été placé en garde à vue au commissariat de Melun.

Lors de leur seconde venue, le groupe de suspects s’est dispersé. Ces jeunes s’adonneraient aussi à la pratique du football, alors que les regroupements de personnes sont prohibés, relate Le Parisien.

Mieux équipés que les policiers, pour un syndicat

« Ils font preuve de provocation en ne respectant pas les consignes de l’état d’urgence sanitaire. Nous sommes obligés de nous rendre sur ce type de contrôle alors que nous n’avons pas nous-mêmes le matériel nécessaire pour nous protéger » dénonce Christophe Gonzalez, du syndicat Alliance Police Nationale.

Le syndicaliste déplore « un manque d’anticipation du Gouvernement qui met la vie des forces de l’ordre en danger ».

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a par ailleurs déclaré ce jeudi que les policiers n’étaient « pas en risque face au coronavirus ».

Coronavirus : Des dealers défient le confinement pour faire leur publicité, équipés de matériels de protection

4 COMMENTS

  1. Tous ces dealers ont des frères qui travaillent en milieu hospitalier. Ce qui explique pourquoi c’est ce type “ethnique” qui est super équipé, au détriment des médecins etc. Le vol est terrible, mais faut pas le dire…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.